Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Walk with me, I'm your boss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Walk with me, I'm your boss   Jeu 15 Aoû 2013 - 16:05

Une suite! Incroyable non ? ^^

Et j'ai même réussi à caser les 7 mots du défi des défis! Ouais! Sur ce, je savoure ^^


Courage, travail, tourisme, rouge, sirène, arbre, souris












Chapitre 22 : Andréas contre attaque, Lex riposte, et puis Chloé.





 

Le silence est pesant. Vachement pesant. Ma main est couverte de camembert visqueux. Et encore, ce n’est pas vraiment le pire. Le pire repose en ce moment sur le visage de mon père. Cet ancien miraculé des accidents de voiture qui n’en sont pas vraiment semble sur le bord de l’implosion pure et simple.

 

Lois me fixe avec une moue. La moue de celle qui résiste du mieux qu’elle peut à un fou-rire. Gavin a la même expression d’ailleurs. Ah ça, ça les fait rire ! Merci la solidarité ! Clark est plus neutre. Ou il cache mieux son jeu.

 

Papa… Difficile de cerner ses émotions sous cette couche de fromage. Il avait l’air très bien fait si cela importe. Le fromage, pas mon père.

 

Un bruit étrange me fait tourner la tête et j’ai à peine le temps de voir Lucy qui balance le beurre sur sa sœur. Lois fait de même avec ce qu’elle récupère ci et là. Mon dieu, ma famille me fait honte parfois. Heureusement, Lex semble stoique. Presque blasé, en fait.

 

Il faudra que je l’interroge sur cette histoire avant de…

 

Ok. Pas de soucis. Restons calme, tranquille, cool. Parfaitement cool. C’est tout à fait normal. Clark a décidé qu’il serait bon de détendre l’atmosphère en s’amusant lui aussi et puis voilà. Normal. Normal…

 

Gavin est écroulé de rire sous la table pour se planquer, bien entendu, Lucy regrette amèrement son acte, coincée sous le bras de sa grande sœur qui lui tartine les cheveux de fromage. Et Lex… Lex se frotte délicatement son crâne décoré de beurre sous le sourire niais – voir très niais – de son assaillant.

 

Merveilleux.

 

Tout simplement merveilleux.

 

Et puis, c’est une bonne introduction à la vie de notre famille, je trouve. Au moins, il a une version très concrète du niveau de folie ambiant. C’est positif. Et s’il a assez de courage pour rester avec moi, je pourrai envisager de…

 

Oh mon dieu. En un instant, je pose la main sur ma bouche – me tartinant la face de la substance visqueuse prénommée camembert, ô joie – découvrant enfin l’effroyable vérité. Non, je n’allais quand même pas penser que… Croisant le regard perplexe de Lex, je me rends compte de l’horreur de la situation. C’est impensable… C’est… Oh mon dieu.

 

-          Il faut… Il faut que je retourne au travail ! » Je m’exclame, faisant ainsi taire les convives se bataillant comme de beaux diables.

 

C’est la pire excuse possible. J’en conviens. Le travail, un dimanche, en sachant que mon boss est mon petit ami lui aussi convié au repas… Et ils sont au moins d’accord sur ce point, semblerait-il, vu qu’ils me fixent tous. Bonjour la discrétion.  

 

-          Bon travail. » Me souhaite alors Lex qui a attrapé de la nourriture pour se battre. « Si tu pouvais en profiter pour vérifier que l’alarme est bien mise au dernier étage, ça serait gentil. Histoire que les voisins ne nous intentent pas un procès pour négligence et tapage nocturne. Je reste ici, ça serait impoli pour un inviter de partir avant le dessert.

 

Mon petit-ami est suicidaire. D’accord. Pourquoi pas. Ne soyons pas sectaire. Ignorons l’alerte rouge qui clignote dans notre tête, prenons notre veste et sortons de la maison. Il est suicidaire ? Très bien ! C’est son problème… Mince, à qui vais-je faire croire ça. Je veux ma dose de câlins !

 

A peine dehors, sur le perron de la maison, je m’efforce de respirer calmement et je fonce au bureau. Lex a parlé de l’alarme. Hors, je sais parfaitement qu’il ne serait jamais parti sans la vérifier. A moins… A moins qu’il se soit trompé… volontairement. Essaierait-il de me dire quelque chose ?

 

Non. Impossible, il n’irait pas me parler en code.

 

Mince.

 

Si.

 

C’est tout à fait plausible connaissant le bougre !

 

Je rage en levant la main. Hep !

 

Un taxi plus tard, je rentre dans l’immeuble après avoir marchandé pendant plus de dix minutes avec le gardien. ‘Un dimanche ! Venir travailler ! Les gens sont cinglés ! J’vais prendre ma r’traite, ça c’est certain. Plus de mon âge.’ Marmonne-t-il dans ses dents. Il doit avoir cinquante ans et ça veut déjà s’arrêter de travailler. Quand je pense que les jeunes devront bientôt travailler jusqu’à quatre-vingts ans, ça me fait bien rire. Aucune résistance, les vieux. Enfin, si. Mais uniquement pour le tourisme et les voyages. Les sirènes des plages paradisiaques, les cocotiers et autres palmiers ont l’air de faire plus d’effets aux personnes âgées en fait, il n’y a qu’à voir comment mon père a filé à l’anglaise pour se cacher… Il est allé où d’ailleurs. Faudra que je lui en touche un mot à l’occasion.

 

Le rez-de-chaussée semble désert et enfin arrivée au dernier étage, je me retrouve nez à nez avec un type en costard qui semble très content de me voir.

 

Il est assez flippant avec ses dents blanches qui semblent scintiller. Comme le méchant dans James Bond…

 

-          La voilà ! La plus belle des belles ! Celle qui a envouté mon meilleur pote et qui l’a convaincu que le bonheur est à portée de main.

-         

-          J’plaisante, j’suis juste son notaire. Adrien, Adrien Dentellino. Mais on m’appelle Dentelle. Parce que je ne fais jamais dans la dentelle pour sauver les intérêts de mes clients. Et vous, jeune fille, vous allez être parfaite. Vous allez sauver le monde !

-          Ah… » Je marmonne d’un air peu convaincu. Bon, je souris quand même pour éviter qu’il ne se mette en colère et me tue.

 

J’ai la furieuse envie de me cacher dans un trou de souris et de ne plus en sortir. C’est qui ce dingo ?

 

-          Vous connaissez la situation, je suppose ?

-          La situation ?

-          Andréas qui essaie de faire tomber Lex depuis qu’elle a le contrôle de la société ?

-          Vaguement.

-          Bien. Alors, après cette entourloupe pour tenir la société entre ses mains sans que le fisc le sache, Andréas semble décidée à utiliser la société et ses finances trafiquées pour faire plonger Lex. Sauf qu’avec les flics aux fesses, la demoiselle a décidé de tout laisser tomber et de rentre la société. Trop compromettant d’être à la tête d’une entreprise alors qu’elle n’a rien déclaré. Donc, là, Lex a retrouvé le contrôle ce matin. Mais du coup, il devient une cible pour les poulets. Et c’est là que toi, tu interviens, ma beauté des îles.

 

J’ai l’impression d’être dans un mauvais soap opéra latino. Et ce type parle vraiment sans prendre son souffle. J’étais plus impressionnée par sa performance que par ses dires, si je dois tout avouer.

 

-          Vous m’en direz tant… » Je souffle alors que la panique s’empare de moi. Il n’a pas dit que j’allais devoir me mettre dans le pétrin. « Mais en quoi je pourrai sauver Lex ?

-          Tu vas être son gage de bonne foi.

-          Hin hin. Mais encore ?

-          Tu vas juste attraper ce stylo et là, tu signes… » Il sort un tas de papiers de sa mallette et m’indiques trois petites cases. « Là, là et ici.

-          Je…

-          Non, pas le choix, pas de réflexion.

-          Mais…

-          Exécution ! Tu veux qu’il finisse en prison ?

-          Non. Enfin, s’il est coupable, oui, je suppose que je veux qu’il suive le cours de la justice mais s’il est innocent, je ne voudrais pas…

 

Il sourit, ravi de ma réponse. Enfin, je suppose. Il ressemble à un gros chat qui aurait enfin choppé une souris. Ou une sirène attrapant un marin. Voir les deux à la fois. Bref, je me sens piégée.

 

-          Alors signe ! » Insiste-t-il avec son sourire étincelant.

-          D’accord. Voilà, c’est fait. Content ?

-          Ravi ! Félicitation, mademoiselle, vous êtes maintenant la grande dirigeante de la société Luthor. A plus ! Et sinon, j’oubliais, n’allez pas fricoter avec Lex. On pourrait croire qu’il vous manipule pour garder main basse sur sa société. Le temps du procès et disons… » Il fait mine de réfléchir. « Les cinq prochaines années, vous feriez mieux de le virer ou bien le consigner aux tâches les plus ingrates. Notez bien. Pas de frotti-frotta.

 

Hein ?

 

C’est quoi, cette remarque ?

 

Il… Nous… Je…

 

Je suis à la tête d’une entreprise énorme. Et je crois que je viens de me faire embobiner en beauté et pas dans la dentelle.

 

J’entre dans le bureau principal et mon nom est déjà mis un peu partout, une photo de la famille est affichée au mur et on a même pensé à transférer mes post-it ici. Enfin, tous ceux qui concernent mes affaires personnelles. Je suppose que ce qui concerne entièrement mon job… mon ancien job de secrétaire sera transféré à mon futur employé.

 

Et puis, je me demande si je dois aller consulter le juge en charge de l’affaire pour lui expliquer les magouilles de la société. Les comptes doivent être dans le rouge. Enfin, je suppose. C’est peu probable que Andréas aie décidé de faire fructifier le business.

 

Plus que tout, je sais que mes responsabilités sont énormes et que je ne suis en aucun cas formée pour ça.

 

Comment faire ?

 

Lex ne pourrait pas m’aider. Enfin, c’est ce que cet homme a dit.

 

Dentellino… Qu’avait-il dit encore ? Que… Qu’il ne faisait pas dans la dentelle pour SES clients. Me jeter dans la fosse aux lions pour sauver Lex… Voilà ce qu’il avait fait. Mais Lex… Etait-il seulement au courant de ça ?

 

Je décroche le téléphone.

 

-          Yep ?

-          Lex… Je viens de signer.

-          Tu as… Chloé, tu n’étais pas obligée. Tu sais… Ca va être une tonne de problèmes. Il t’a expliqué le principe ?

-          Pas vraiment. Mais tu vas m’aider ? Hein ?

-          Chloé… Je… Je ne vais pas pouvoir le faire. Disons que là, les problèmes viennent de revenir au galop. Tu demanderas à Lois de te parler de l’arbre que j’ai choisi.

-          Pardon ?

-          Je dois y aller. On se verra… Mais je ne sais pas encore quand.

-          D’accord…

 

Il raccroche.

 

Il se passe quoi, exactement ?

 

***

 

De : Chloé

A : Lois

 

Il se passe quoi ? C’est quoi cette histoire d’arbre ? T’as survécu ?

 

De : Lois

A : Chloé

 

Ton mec vient d’être… embarqué. Pas moyen de savoir. Là, j’prends une douche et j’arrive. Chez toi ? Dans une demi-heure ?

De : Chloé

A : Lois

 

Viens à la Lexcorp. J’pense que je suis la patronne désormais. Ramène tes fesses. Ps : dis au portier qu’il peut prendre sa retraite, je compte le remplacer.

 

***

 

Ce n’est qu’une heure après que Lois arrive finalement. Et avec Alice et Gavin. Et Clark. Et Daniel et sa copine Aline la carpette magique.

 

Une secte. En y réfléchissant bien, je pense que je n’aurais pas dû virer mon concierge.

 

-          On t’écoute.

-          Comment ça ?

-          Lex a dit qu’on devait t’épauler. Alors, on est là. Il se passe quoi ?

-          Je viens de récupérer la société.

 

Tout le monde semble sidéré. Tout le monde, sauf Gavin.

 

Il a fait quoi encore ?

 

-          Gavin ?

-          Rien.

-          Accouche.

-          Je suis un garçon, je ne peux pas accoucher. C’est impossible. Même les études les plus modernes sur la fécondation et des grossesses masculines sont atrocement…

-          Silence. Lex a fait ça et tu l’as aidé.

-          Non. Je lui ai suggéré de faire un geste pour adoucir le juge à son égard. Il savait que le fisc n’allait plus tarder. Et si tu n’avais pas accepté, il aurait demandé au juge de te nommer à titre provisoire.

 

Parfois, je hais ce gosse. Trop… vile. Il a comploté dans mon dos !

 

-          Et je vais en faire quoi ? J’y connais rien !

-          C’est pour ça, que nous, on est là. » Précise Danny d’un air gentil. Encore un sale traitre.

-          Et du coup ?

-          Lois s’occupe avec Clark de faire tomber Andréas, le fisc va la charger mais on est jamais trop prudent. Et ils seront tes conseillers. Gavin et Alice s’occupent de la gestion et des contrats. Bon, tes employés sont là pour ça, mais il vaut mieux tout surveiller aussi. Amélia est ta nouvelle secrétaire et moi, je m’occupe de nourrir tes employés. Mais ça, c’était déjà avant. Du temps de Lex, j’entends.

 

Et voilà ma fine équipe.

 

J’aurais pu avoir pire. Enfin, je suppose.

 

Mais Amélia comme secrétaire ? Sérieusement ?! Nonnnnnnnnn !

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
quidam2
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: Walk with me, I'm your boss   Mer 21 Aoû 2013 - 16:58

chloe directrice lex encore en prison !!!!!!! mais pq tu leur fait ca je t'aime plus pas fine
mais je te doit une reconnaissance eternelle pour avoir postee une suite donc je vais continuer a t'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Laenan
Chroniqueur
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 30
Localisation : France : Montpellier - Belgique : Liège

MessageSujet: Re: Walk with me, I'm your boss   Mer 21 Aoû 2013 - 19:47


La vie de dingue qu'elle se paie ta Chloé ça me fait trop rire Laughing  Et alors directrice de LexCorp avec l'ex-patron et petit-ami-actuel en prison c'est le pompon ! ^^

Vivement la suite ! Love 


Revenir en haut Aller en bas
Lafolle93
Nouvelle recrue
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Walk with me, I'm your boss   Dim 23 Fév 2014 - 18:39

La suite belle fics
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Walk with me, I'm your boss   

Revenir en haut Aller en bas
 
Walk with me, I'm your boss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Walk with me, I'm your boss
» A6A INTRUDER 1/48 HOBBY BOSS
» Germany 280mm Kanone 5 (E) Leopold HOBBY BOSS
» Pit Walk Photo Collection
» T34/76, Hobby Boss, 1/48e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics en cours-
Sauter vers: