Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Smallville] [T] San Francisco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: [Smallville] [T] San Francisco    Dim 16 Oct 2011 - 23:27

Note :
Bon, c'est une vieille fic, mais en la cherchant pour vérifier un truc, je me suis rendu compte que je ne l'avais jamais postée.
Cette fic fait référence aux événements qui se sont produits en mai 1967, le "Summer of Love" et qui donnèrent naissance au mouvement hippie. La chanson utilisée dans cette fic a été écrite comme un hymne à cet été particulier.

On était à l'aube d'une nouvelle ère, Chloé en était convaincue. Cet été là tout aller changer, ce monde qui tournait si mal, allait enfin prendre un meilleur chemin. Une grande révolution était en marche, le vieux système était en train de mourir et Chloé voulait assister à l'établissement de l'ordre nouveau. Aussi dès que les cours avaient pris fin, et comme beaucoup d'étudiants de sa génération, Chloé avait prit la direction de San Francisco.
Une fois de plus Lex et son père s'étaient disputé, cela faisait des années qu'ils ne s'entendaient plus, s'ils s'étaient jamais entendu. Comme nombres de leurs disputes récentes, celle-ci portait sur la gestion de l'entreprise familiale, ils n'étaient pas d'accord sur les objectifs à donner. Lex pensait d'abord aux employés et Lionel aux bénéfices. Mais cette discussion là avait vraiment mal tournée, tellement mal que Lex avait perdu son sang froid et il avait claqué la porte avant la fin. Il avait pris sa voiture et c'était lancé sur la route, sans but.

If you're going to San Francisco
Si tu vas à San Francisco
Be sure to wear some flowers in your hair
Sois certain d'avoir quelques fleurs dans tes cheveux
If you're going to San Francisco
Si tu vas à San Francisco
You're gonna meet some gentle people there
Tu y rencontreras des gens gentils

Le rêve commençait à peine et déjà c'était le temps des désillusions, Chloé venait de se rendre compte que certains garçons utilisaient cette nouvelle philosophie naissante pour abuser de filles un peu naïves, mais Chloé était peut-être une idéaliste, elle était loin d'être naïve. Aussi quand l'un des étudiants, qui l'accompagnait, avait commencé à essayer de la peloter, alors qu'elle n'en avait aucune envie, elle l'avait repoussé, mais comme il avait insisté, elle l'avait giflée. Et c'est comme ça qu'elle s'était retrouvée, seule, abandonnée, sur le bord de la route.
Lex avait roulé pendant des heures durant, sans se préoccuper de sa destination. Il avait avancé droit devant lui, toujours plus loin, plus loin de son père. Et maintenant la nuit était tombé et il était au milieu de nulle part. Il continuait de rouler dans l'espoir de trouver un endroit où dormir, quand il la vit, marchant seule sur le bord de la route. Il s'arrêta à son niveau. Elle n'était pas très grande, blonde et elle avait des fleurs dans les cheveux.

For those who come to San Francisco
Pour ceux qui viennent à San Francisco
Summertime will be a love-in there
L'été y sera une saison d'amour
In the streets of San Francisco
Dans les rues de San Francisco
Gentle people with flowers in their hair
( il y a ) des gens gentils avec des fleurs dans les cheveux

- Hey !
Elle sursauta.
- Qu'est-ce que vous fichiez ici, à marcher seule au milieu de nulle part ?
- Problème de voiture.
Elle préférait rester évasive, elle n'allait pas déballer toute sa vie comme ça à un inconnu.
- Je peux vous déposer quelque part ?
Chloé hésita, après tout elle ne le connaissait pas ce type, d'un autre côté, elle était perdue au milieu de nulle part et elle ignorait à combien de kilomètres d'une ville ou même d'un motel, elle se trouvait.
- Je veux bien, j'ai besoin de dormir un peu.
Chloé fit le tour de la voiture et vint s'installer sur le siège passager.
- Alors vous alliez où ?
Lex devait l'avouer, il était curieuse, cette fille lui avait menti, il en était sûr, d'abord, il n'avait vu aucune voiture à des kilomètres et il avait une drôle de sensation la concernant.
- San Francisco.
- Et vous veniez d'où ?
C'était un interrogatoire ou quoi ?
- Metropolis.
- Ça fait un sacré bout de chemin.
- En effet. Et vous ? Vous allez où ?
- Nulle part.
- Comment ça, nulle part ?
- J'avais juste envie de rouler, toujours tout droit.
- Je vois. Et ça vous prend souvent d'aller nulle part.
Il sourit.
- De temps en temps. Pourquoi vous alliez à San Francisco ?
- Des gens se rassemblent, on est à l'aube d'une nouvelle ère.

All across the nation such a strange vibration
À travers tout le pays une si étrange vibration
People in motion
(celle) d'un peuple en marche
There's a whole generation with a new explanation
Il y a une génération entière avec une nouvelle interprétation (une nouvelle vision du monde et de la société )
People in motion
Un peuple en marche
People in motion
Un peuple en marche

Seigneur, il était tombé sur une idéaliste.
- Je vois.
- Et vous voyez quoi môsieur le capitaliste ?
- Hey !
- Quoi ? Vous allez essayer de me faire croire que vous êtes un socialiste, peut-être ? Avec une voiture et un nom pareil ?
- Que savez-vous de mon nom ?
- Je viens de Metropolis, rappelez-vous, je sais qui vous êtes monsieur Luthor.
- Pourquoi être montée dans la voiture du grand méchant loup, alors ?
- D'abord parce que j'étais perdue au milieu de nulle part et que j'ai appris à connaître les gens avant de me faire une opinion sur eux.
Décidément elle avait de la répartie.
- Bon et si vous me disiez ce qui vous est vraiment arrivé, parce que je doute sérieusement que vous ayez eu des "problèmes de voiture".
- Et pourtant.
Il lui lança un regard dubitatif.
- Très bien, mes compagnons de voyage m'ont abandonnée sur le bord de la route.
Il eut un rire.
- Vous êtes si chiante que ça ?
- Hey !
Elle lui balança un coup dans l'épaule.
- Excusez-moi, mais vous venez de me dire que vos amis vous avez laissée au milieu de rien, alors je me pose des questions.
- J'ai refusé de me laisser peloter par le premier crétin venu.
- Pourquoi ? Je croyais que c'était votre truc l'amour libre.
- Et alors, c'est pas pour ça je me laisse tripoter par n'importe qui, surtout qu'il ne me plaisait pas, mais alors pas du tout. Je rêve peut-être à un monde meilleur, ça ne veut pas dire que j'ai l'intelligence d'une huître et le caractère d'une moule.
- Je vois. Idéaliste, intelligente et femme de caractère, en voilà un mélange explosif.
- Ouais, bon, pas la peine de faire sonner ça comme une insulte.
- Ça n'en était pas une. C'est juste que vous êtes l'exact contraire des femmes que je rencontre d'ordinaire. C'est rafraîchissant.
Il l'entendit grommeler ce qui devait probablement être une insulte, mais elle se reprit rapidement.
- Pourquoi est-ce qu'un homme comme vous, se lance sans but sur les routes ?
- Pour mettre le plus de distance possible entre lui et son père.
- Vous vous êtes disputé ?
- Oui.
- Pourquoi ?
- Vous n'arrêtez jamais de poser des questions.
- Non.
Au ton de sa voix, il comprit qu'elle ne céderait pas. Il soupira.
- Nous avions des différents d'ordre professionnel. Mon père a toujours eu tendance à favoriser le profit au détriment de l'humain.
- Mais pas vous.
- Non. Sans les hommes, aucune industrie ne peut tenir bien longtemps.
- Peut-être que vous êtes un socialiste dans le fond.
Il eut un rire.
- Je crois que je suis trop cynique pour ça.
- Mais non, ça soigne ça.
- Ha oui ? Et comment ?
- Avec beaucoup d'amour.

All across the nation such a strange vibration
À travers tout le pays une si étrange vibration
People in motion
(celle) d'un peuple en marche
There's a whole generation with a new explanation
Il y a une génération entière avec une nouvelle interprétation (une nouvelle vision du monde et de la société )
People in motion
Un peuple en marche
People in motion
Un peuple en marche

Lex freina brusquement.
- Pardon ?
- Mais vous êtes pas bien, qu'est-ce qui vous prend de freiner comme ça ?
- Qu'est-ce que vous avez dis ?
- C'est pour ça que vous avez freiner comme un mariole ?
- Oui ! Maintenant répondez-moi.
- J'ai juste dis que ça se soignait avec beaucoup d'amour.
- C'est une proposition ?
- Quoi ? Nan.
- Je ne vous plais pas.
- J'ai pas dis ça. Et puis c'est pas vous qui avait dis que j'étais pas votre genre.
- Non, j'ai dis que vous étiez différente des femmes dont j'ai l'habitude, pas que vous ne me plaisiez pas.
- Très bien.
- Très bien, quoi ?
- Je veux bien vous aider.
- M'aider ?
- Oui, à soigner votre cynisme. Mais j'y mets une condition.
- Laquelle ?
- Venez avec moi à San Francisco.
C'était dément comme idée, Lex se rendit compte qu'il avait envie de la suivre.
- D'accord. Je vous suis.

For those who come to San Francisco
Pour ceux qui viennent à San Francisco
Be sure to wear some flowers in your hair
Soyez certains d'avoir quelques fleurs dans tes cheveux
If you come to San Francisco
Si vous venez à San Francisco
Summertime will be a love-in there
L'été y sera une saison d'amour

If you come to San Francisco
Si tu viens à San Francisco
Summertime will be a love-in there
L'été y sera une saison d'amour

Ils finirent par trouver un motel, perdu au milieu de rien.


Jamais Lex n'aurait cru ça possible, mais l'été qu'il avait passé au côté de Chloé avait été le meilleur de sa vie. Oui, il avait passé deux mois entouré de doux rêveurs, qui passaient la plus part de leur temps à refaire le monde, mais, pour la première fois, il avait eu l'impression d'être à sa place, on l'écoutait, on le respectait et puis il y avait Chloé. Elle l'avait soigné, comme promis, avec beaucoup d'amour.

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T] San Francisco    Dim 16 Oct 2011 - 23:35

Oh ta fic summer of love! Un délice à relire! J'adore! Et puis cette phrase finale a toujours été juste exceptionnelle ^^

Je t'imagine bien en hippie (oui, je repars dans mes délires mais sérieux, ouais ^^)

Encore!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
elina
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 34
Localisation : Hontanx

MessageSujet: Re: [Smallville] [T] San Francisco    Jeu 20 Oct 2011 - 21:50

Wouah, mais quel romantisme. J'adore. Quelle bonne idée de les faire se rencontrer sur le bord de la route Smile Non franchement, ça laisse une impression d'être amoureux ta fic, bien joué !
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [T] San Francisco    Jeu 20 Oct 2011 - 22:29

Merci les poulettes

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Smallville] [T] San Francisco    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Smallville] [T] San Francisco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Smallville
» Smallville
» Smallville
» Smallville
» SMALLVILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: