Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Démasqués (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 0:15

Titre : Démasqués
Genre : OS
Ship : Chlex
Disclamer : rien ne m'appartient...on connait la suite
Note : Un petit OS trèèès nostalgique après rerererevisionnage de la première saison de Smallville et je dois l'avouer une pointe d'inspiration grâce aux scenettes de Chlo !


Pas mécontent que les choses soient revenues à la normale après l’épisode pour le moins tourmenté avec cette histoire de fleur Nicodémus, Clark pris sur le temps de ses corvées pour aller rendre une visite inopinée à Lex. Il l’avait un peu laissé en plan plus tôt dans la soirée après l’avoir peut-être accusé à tort. Son amitié lui était précieuse, il ne voulait pas que le milliardaire en doute alors rien de mieux que d’aller le rassurer.
Arrivé aux portes de l’imposante demeure, le jeune fermier s’étonna de ne trouver aucun domestique ou garde du corps dans les parages. L’entrée principale n’était pas complètement verrouillée alors il se permit d’entrer et traversa les longs corridors menant au bureau du jeune homme où il était à peu près sûr de le trouver. En poussant la petite porte de l’immense pièce, tout son corps se paralysa, ses yeux sortirent presque de leur orbite et ça n’avait aucun rapport avec les météorites, il aurait préféré !

Assise sur le billard, Chloé était enroulée autour de Lex comme une anguille, ses jambes autour de sa taille, ses bras autour de son cou et leur langue entrelacée l’une dans l’autre. Pire, leurs gémissements lui donnèrent soudainement la nausée. Et, lorsque Lex passa ses mains sous le chemisier de son amie, ses pensées compatissantes à l’égard du milliardaire s’évaporèrent à la vitesse de la lumière.
Ouvrant enfin les yeux, Lex se rendit enfin compte de sa présence et alors que Clark s’attacha à lui lancer le regard le plus haineux qu’il avait en réserve, il ne s’étonna qu’à moitié que le milliardaire ne lui renvoie qu’un léger voile de surprise masqué par une subtile indifférence à laquelle il ne crut pas une seconde. Au moins, Chloé fut plus réactive et poussa un cri, descendit du billard comme une flèche, n’osa pas l’affronter et resta en défense derrière Lex.
- Clark !
- Oh non ! Je ne veux surtout pas t’entendre m’inventer d’excuses, là je sais ce que j’ai sous les yeux ! Tu me dégoûtes !
La rage dans les yeux et dans la voix, Clark détailla son adversaire. Débraillé et la chemise grande ouverte, il n’osait imaginer dans quel état il les aurait retrouvés s’il était arrivé dix minutes plus tard.
- Le pire c’est que c’est même pas toi qui me déçois le plus !
Chloé lui lança alors un regard décomposé, les larmes aux yeux, mais apparemment, la prendre en flagrant délit lui avait coupé la langue. Pour une fois l’intrépide journaliste était à court de paroles.
Complètement dépassé par ce spectacle affligeant, Clark quitta la pièce puis le manoir en super vitesse.

De retour dans sa grange, il passa sa colère sur une poutre qu’il fracassa d’un puissant coup de poing et il ne retint pas un cri. Dans sa paranoïa, il avait bien imaginé mille façons qu’aurait eu Lex de le trahir, mais celle là ! Il ne l’avait pas vu venir. Peut-être la pire de toutes. Il le connaissait grand séducteur et cela ne le dérangeait pas tant qu’il sortait avec d’autres filles de son âge, mais pas Chloé, il n’avait pas le droit de la toucher. Et il ne pesait pas ses mots, ce qu’ils faisaient était bien illégal. Au-delà de ça, il se demandait ce que Chloé pouvait bien avoir dans la tête. Il ne connaissait aucune jeune femme dotée d’un tel bon sens, alors que faisait-elle dans les bras de Lex ? Comment s’y était-il pris pour l’attirer dans ses filets ? Pensait-elle aux conséquences de ses actes ?

La tête entre les mains, Clark détestait se retrouver dans une situation qui lui échappait et à laquelle il ne parvenait pas à décider de l’issue à lui donner. Il était certainement le seul au courant, mais ce qu’il avait vu était trop grave pour se permettre de fermer les yeux. Devait-il en parler ? Et dans ce cas à qui ? S’il en parlait à ses parents, connaissant la haine de son père pour Lex, il ne doutait pas qu’il irait au poste de police sans se poser plus de questions. Gabe n’aurait pas une réaction très différente, d’autant plus si l’on considérait son statut et ses relations avec Lex.
Pour la première fois il était bien seul. Même au sujet de ses pouvoirs il avait trouvé une oreille attentive. Mais cette fois le problème semblait bien plus épineux d’autant qu’il concernait ses deux meilleurs amis, s’il pouvait encore les qualifier de tel.
Enervé de se poser de plus en plus de questions, il espérait grandement que le dicton qui disait « la nuit porte conseil » s’avérait être vrai.

Après une nuit très agitée remuée par des cauchemars où il surprenait Chloé et Lex dans des positions toujours plus indécentes, le jeune homme relayait son père pour l’alimentation des animaux. De retour à la grange, il attrapa ses vêtements propres avant d’aller au lycée et en montant jusqu’à son refuge, il trouva Chloé, assise sur le vieux canapé. Il se soulagea presque de la voir aussi coupable.
- Tu ne crains pas d’arriver en retard en cours ? la nargua-t-il.
- Parce que tu as la tête à aller au lycée toi ?
- Non, mais en attendant que je décide quoi faire il le faudra bien.
- Parce que tu as l’intention d’agir ? A notre place ? Tu ne sais pas ce qui se passe ! S’égosilla-t-elle.
- Non, mais je voudrais bien le savoir. Qu’est-ce qui t’arrive Chloé ? Ce n’est pas toi ça !
- Ça quoi ? La femme qui est en moi peut-être ? Tu sais, ce côté de ma personnalité que tu as toujours omis de voir ! Je ne suis pas ton pote au même titre que Pete !
- Mais ce que j’ai vu hier soir !
- Oh oui c’est choquant hein ! Ça ne fait pas parti des mœurs des Kents les baisers et les caresses sur une table de billard !
- Depuis quand ça dure Chloé ? Questionna-t-il, encaissant le coup des paroles blessantes de la jeune femme.
- Quelques semaines. Un peu avant qu’on aille interviewer Lex au manoir.

Flash back

Accompagnée dans son bureau par un garde du corps, Chloé fut rapidement laissée seule en compagnie du milliardaire. Précédemment installé dans un canapé, le jeune homme se leva, fit trêve de cérémonie et salua succinctement la petite blonde en l’invitant à le suivre. Il reprit sa place initiale alors que Chloé se mit auprès du feu dans un fauteuil. Elle attrapa bloc note et crayon, prête à entamer les premières démarches de son interview.
Lui l’observait en silence. Quelle belle époque que celle de l’innocence, de la vie étudiante, loin des problèmes et des contraintes de la société. Il porta son verre de scotch à ses lèvres et but d’un trait le reste de sa boisson. Il était jaloux de la condition de la jeune femme. Au même âge, son père le contraignait déjà à endosser les responsabilités d’un futur chef d’entreprise alors que lui entamait lentement mais sûrement son processus d’auto destruction.
- Très bien, Monsieur Luthor…
- Dîtes Lex, je préfère.
- Comme vous voulez, Lex, avant toute chose, quels points accepteriez-vous aborder ?
Il lui lança un rire amer. S’il n’y avait que lui il n’aborderait aucun sujet, il aurait même dû refuser cette interview mais cette blondinette mettait tellement de hargne pour un domaine qui la passionnait qu’il n’avait rien pu lui refuser.
- Quels sujets souhaiteriez-vous coucher dans votre article ?
Interloquée, elle ne sut comment interpréter sa réaction. Donnait lui-t-il carte blanche pour évoquer n’importe quelle anecdote ou attendait-il qu’elle liste ses points pour les éliminer un par un ?
- Et bien nous pourrions commencer par un succinct portrait pour enchaîner sur votre arrivée à Smallville et votre rôle dans la vie de l’usine en finissant sur vos projets et vos ambitions pour la ville.
D’un signe de main et d’un regard distant, il accepta les propositions de Chloé avant de se lever pour retourne remplir son verre.
Clairement déçue de ne pas attiser davantage de dynamisme et de réactivité de la part du milliardaire, Chloé feinta de l’ignorer totalement pendant quelques minutes qu’elle consacra à la rédaction de ses premières notes. Mais contrairement à lui, on ne l’avait pas éduquée en lui façonnant un masque d’impassibilité. Elle ne le connaissait pas, mais d’après elle, on ne buvait pas sans raison. Elle ne doutait pas plus des nombreux conflits auxquels il devait être confronté quotidiennement. Alors sa petite interview lui parut soudainement bien futile. Pourquoi avait-il accepté d’ailleurs ? Des articles d’une toute autre proportion, il devait y en avoir en masse à son sujet dans les éditions du Daily Planet.
- Ecoutez, j’ai peut-être la réputation d’une sangsue quand il s’agit de décrocher un scoop, mais mon radar se met aussi en alerte quand il me dit de lâcher prise.
- Tu n’as pas envie de renoncer à cet article Chloé.
- Mais vous oui !
- Je n’ai pas à t’imposer mon hostilité. Reviens demain soir, tu seras accueillie dans d’autres conditions.
Avec un petit sourire reconnaissant, la jeune femme ramassa son matériel, enfila sa veste et se leva, prête à quitter le manoir mais avant de franchir la porte du bureau, elle s’arrêta et fit demi-tour. Elle toisa Lex de sa hauteur avant de s’asseoir à côté de lui. Les sourcils froncés, il se tourna dans sa direction et la fixa.
- Vous n’êtes sûrement pas un adepte de la confession et je fais une bien piètre confidente. Mais si j’allais mal, je sais qu’au fond je serais soulagée de pouvoir compter sur quelqu’un.
- Comment répondrais-tu à la trahison Chloé ?
Elle redoubla de sérieux. Elle savait la situation complexe, mais pas dangereuse. Comment lui donner une réponse satisfaisante maintenant qu’il amorçait une conversation ?
- Etant quelqu’un d’assez possessif et malheureusement d’impulsif, si je devais répondre à la trahison, se serait par la trahison. Ceci avant d’envisager une réflexion plus poussée bien entendu ! Se rattrapa-t-elle.
- Non, ta première réponse est entièrement satisfaisante.
- Quoi qu’il en soit, vous avez tous les moyens nécessaires pour contrecarré cette attaque.
Cette fois, la jeune femme se leva dans l’intention de partir. Elle lança seulement un dernier regard encourageant à Lex dans un acquiescement.
- A demain Chloé.
- Oui, bonne nuit.
- Merci, d’être revenue.
- Pas de quoi.


- C’est la première fois que nous avions, disons, une amorce de conversation. Il ne m’a jamais dit de qui il parlait, et je n’ai jamais cherché à savoir.
- Ça n’explique pas comment vous vous êtes retrouvés dans les bras l’un de l’autre.
- Entre cet épisode au manoir et l’interview ratée nous nous sommes seulement vus comme prévu le lendemain soir. Nous n’avons pas dépassés le cadre professionnel là non plus et nous avons été interrompus.
- Et après ? Insista-t-il.
- Lex est venu me voir à l’hôpital. C’est véritablement là que quelque chose s’est déclenché.

Flash back

Elle dormait, ou du moins c’est ce qu’elle crut jusqu’à ce qu’elle entende des bruits de pas sur le sol fraîchement ciré. Complètement écrasée sous l’effet des calmants, Chloé ne put qu’à moitié ouvrir les yeux mais se fut avec un large sourire qu’elle accueillit son visiteur.
- Si même la tornade blonde de Smallville peut-être mise hors jeu, que va-t-on devenir ?
- Comme quoi, je ne suis pas résistante à tout !
- Tu nous as fait peur, ne t’avise pas de recommencer. Prévint Lex en venant s’asseoir au bord du lit.
Avec le peu de forces dont elle disposait, Chloé s’écarta pour lui faire de la place.
- Merci pour les fleurs, je les adore.
- Les médecins m’ont assuré que d’ici un mois il ne paraîtra plus rien de tes blessures.
- Vous n’aviez pas à faire tout ça.
- Clark se sent peut-être responsable de ta chute mais il est loin d’être le seul.
Elle n’en revenait pas, il fallait qu’elle fasse une chute de quinze mètres pour qu’il se confie à nouveau.
- J’aurais dû faire de cette interview une priorité et rester auprès de toi au lieu de commencer un énième bras de fer contre mon père.
- Eh ! Je ne suis pas morte, vous n’avez pas besoin de vous confondre en excuses. D’ailleurs un petit article dans un journal d’étudiants ne doit pas être votre priorité.
Plus les paroles s’échangeaient et plus leurs mains et leurs doigts imitaient les mêmes mouvements, s’effleurant, s’entrelaçant, se détachant sans cesse dans une rythmique naturelle et spontanée. Réalisant enfin leur proximité, un regard empli de la même affection s’échangea et ils se sourirent.
Lex délia leurs doigts le premier le sourire de Chloé s’affaissa. Elle comprit qu’il allait s’en aller mais avant de la laisser, elle vit le jeune homme se rapprocher encore, se pencher et déposa un baiser sur son front en lui ordonnant de bien se reposer.


- Vous vous êtes forcément revus après ça. Interrompit Clark.
- C’est évident.
- Chloé je, je ne peux pas m’empêcher de doute de la sincérité de Lex. Il a une certaine réputation auprès des femmes, je ne voudrais pas que tu en souffres par la suite.
- Alors c’est de ça qu’il s’agit ? Tu le juges au nombre de ses conquêtes ?
- Il a franchi la limite en sortant avec une mineure.
- Réfléchi bien à ce que tu fais avant de penser à nous dénoncer. Tu sais que Lex risque très gros !
- Ça c’était à vous d’y penser non !
- Clark, la vérité c’est que je suis bien avec lui, j’ai enfin l’impression d’avoir trouvé quelqu’un qui me comprenne et qui prend le temps de m’écouter contrairement à d’autres. Je t’en supplie, ne gâche pas tout !
- Est-ce que c’est, très sérieux entre vous ?
- Comme tu n’oses pas le demander clairement je vais répondre avec les termes adéquats. Non, nous n’avons eu aucun rapport sexuel. Ecoute, je sais que tu as ton jardin secret et tu m’as souvent rappelé à l’ordre en me demandant de le respecter, à mon tour aujourd’hui de faire appel à tes aptitudes à garder celui-ci.
Incapable de lui promettre quoi que ce soit, Clark lui fit de nouvelles recommandations et Chloé quitta la grange, seulement à moitié rassurée.

Refusant de mettre la puce à l’oreille de ses parents, le jeune fermier s’était finalement présenté en cours non sans réfléchir à cette situation toutes les minutes de toutes les heures avec, souvent, un regard vers la petite blonde qui lui rendait une vision claire de la peur qui sommeillait en elle. Ils ne s’étaient pas adressés la parole de la journée et bien entendu, Pete se montrait curieux mais chacun trouvait une excellente excuse. Quand il y songeait, que penserait leur ami s’il découvrait la vérité ? Il se disait qu’il serait peut-être celui qui comprendrait le moins.

Calfeutré dans la grange, Clark se cachait derrière son télescope comme si le poids des récentes révélations avait une chance de s’envoler. Il ne s’étonna même pas d’entendre bientôt dans son dos des pas déterminés qu’il pouvait reconnaître entre mille.
- C’est à ton tour de venir défendre votre cause ? Accusa-t-il en se tournant vers le milliardaire.
- Chloé est très angoissée, elle plus moi d’ailleurs !
- Que Chloé se soit laissée séduire, passe encore, je peux le concevoir, mais je ne digère pas que n’ai pas été capable de la repousser et d’avoir été le plus raisonnable des deux.
- Pour toi c’est facile, tu as toujours eu tes parents pour te protéger, te soutenir et t’apporter du réconfort. Moi je n’ai jamais eu ça, ou bien, il y a longtemps. Je ne m’attendais pas à retrouver ça chez un être humain.

Flash back

Encore tout retourné de sa confrontation avec le frère d’Amanda, la jeune femme qu’il avait couvert pour le meurtre de Jude Royce, Lex ne se sentait pas d’humeur à affronter la foule d’invités à la soirée d’inauguration du Talon. Il s’était arrangé pour faire une rapide mais efficace apparition devant Clark et Lana avant de rentrer au manoir. Etrangement, il n’avait pas aperçu Chloé. Quoi qu’il advienne, la jeune femme ne se trouvait jamais là où on l’attendait.
Enfin de retour au calme, le jeune homme s’installa dans le canapé au coin de la cheminée et pris simplement le temps de se reposer, laissant ses yeux se fermer et sa tête se pencher en arrière, soupirant d’aise. Mais apparemment, même un moment de repos était un luxe qu’il ne pouvait pas s’offrir. Les portes claquèrent pour laisser entrer une Chloé ravagée par l’inquiétude et le chagrin.
Surpris par un tel débordement émotif, Lex se leva, les sourcils froncés et il eut tout juste le temps de percuter le boulet de canon qui lui fonçait dessus, bras étouffants et possessifs.
- Ne me refais jamais une peur pareille ! Je n’avais jamais autant angoissé de toute ma vie !
Attendri par autant de sincérité lâchée et d’affection donnée, Lex resserra son étreinte contre son corps, passa une main dans le creux de son dos et l’autre dans ses cheveux et embrassa son front quand elle releva la tête.
Plus calmement, Lex emmena Chloé avec lui sur le canapé pour la rassurer totalement et lui raconter toute l’histoire. Comment il avait traîné la fameuse Amanda au Club Zéro pour qu’elle surprenne son fiancé en pleine trahison. Une bagarre s’en était suivie, Jude Royce sortit un couteau, toucha Lex à l’épaule et alors que le videur s’interposait, son revolver lui échappa des mains. Amanda le ramassa et dans la panique du moment elle avait tiré, touchant mortellement son fiancé. Soucieux de blanchir son amie, Lex s’était accusé du meurtre et Lionel s’était occupé d’enterrer cette histoire.
- Montre la moi. Réclama la jeune femme.
Lex ne comprit pas immédiatement de quoi il s’agissait, mais il réagit lorsque Chloé posa une main timide sur sa chemise pour en déboutonner le haut. Comme elle avait pris l’initiative, il la laissa faire. Elle repoussa le tissu le long de son bras et posa ses doigts sur la cicatrice, presque invisible.
- C’est du travail de pro. Remarqua-t-elle.
Elle avait raison, seule une personne qui y regardait de près pouvait déceler l’ancienne blessure, ce n’était encore jamais arrivé. Doucement, il s’écarta légèrement de Chloé pour refermer son vêtement et sans qu’il ne s’y attende, il fut tiré en avant par le col de sa chemise et plus rien ne compta hormis ce délicat parfum de rose que les lèvres de Chloé imprimait sur les siennes. Ce brûlant contact pris fin trop tôt à son goût et aussi avec trop de brusquerie. Il n’avait encore jamais connu pareil écart. En général, c’était à lui de décrocher les sangsues enroulées à lui. Il vit Chloé se mordre la lèvre, devenir aussi rouge que sa veste et se lever rapidement. Il entendit de vagues excuses de sa voix encore marquée par l’intensité du moment partagé et la vit se diriger vers la sortie. Elle rêvait si elle croyait pouvoir lui échapper aussi facilement. De quelques enjambées, il la rattrapa, lui agrippa le bras pour la retourner et la maintenir contre lui et lui imposa un regard pénétrant.
- Je t’en supplie ne me fuie pas, pas toi !
Avec plus de délicatesse, il la prit complètement dans ses bras et après une nouvelle hésitation, Chloé s’éleva sur la pointe des pieds, enroula ses mains autour de sa nuque et fondit à nouveau sur ses lèvres. D’une main plus possessive sur la joue, Lex fit pression pour pencher son visage et approfondit leur baiser, arrachant un gémissement à sa captive au contact de leur langue.


Clark se serait volontiers passé des détails selon lui érotiques mais il ne pouvait pas reprocher à Lex de ne pas être totalement honnête. Il aurait juré que Lex l’avait fait exprès. Au moins maintenant, il savait que ce n’était pas le milliardaire, mais bien Chloé qui avait entamé leur rapprochement la première. Seulement ça ne répondait pas à sa question première, que devait-il faire ?
- Et si tu laissais tout simplement les choses se dérouler ?
- Vous laissez faire ? Je sais bien ce qui arrivera, un beau jour Chloé viendra chercher une épaule réconfortante pour la soutenir après votre rupture et elle sera anéantie.
- Je doute que ça arrive. De la même façon qu’elle s’est rapprochée de moi je la laisserai s’éloigner lorsqu’elle jugera bon de le faire. Je ne sais pas où cette relation va nous conduire mais une chose est sûre, je ne serai pas celui qui fera marche arrière. Chloé en aura peut-être envie un jour, peut-être pas. Mais une chose est encore plus certaine, ce n’est pas à toi de lui forcer la main.
- Tu la laisseras s’en aller ?
- Tu donneras une chance à notre histoire sans te sentir obligé d’intervenir ?
Tous deux se firent alors une promesse silencieuse et sans une parole de plus, Clark retourna à ses activités astronomiques, conservant une oreille attentive aux pas qui s’éloignaient progressivement jusqu’à complètement disparaitre. Quoi qu’il fasse il devait se rendre à l’évidence, les choses ne reviendraient jamais à la normale, que ce soit dans sa vie, celle de ses amis, ou dans cette ville.


Fin
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 11:29

BRAVOOOOOOOOOOOOO !!

bravo de m'aoir fait lire du chlex, crois moi, ça fait longtemps !
c'est pour ça que j'aime les OS, on n'est pas obligé de s'engager dans une longue lecture ...

et bravo d'avoir écrit une si jolie histoire !!!

je ne sais pas du tout à quel épisode de smallville cela fait illusion mais c'est très bien écrit, c'est très touchant, cela en dit juste ce qu'il faut, et ça fait aussi travailler notre imagination... Clark est un peu lourd mais pas trop, et je trouve Lex et Chloé charmants, bien qu'au final on ne les "voit" que très peu ensemble...

encore !!
Revenir en haut Aller en bas
Laenan
Chroniqueur
avatar

Messages : 1022
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 30
Localisation : France : Montpellier - Belgique : Liège

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 14:41


C'est une très jolie petite histoire, ça ! Smile
J'aime beaucoup l'idée de la relation interdite mais qui va de soi, ni tout à fait mauvais, ni tout à fait bon. D'un côté, on comprend Clark (avec son irrépressible envie de "justice") et de l'autre on voudrait qu'il comprenne les amoureux !
Et, je suis bien contente que ça finisse bien (ou du moins pas sur un procès quoi) !


Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 17:03

J'adore ^^ avec les épisodes de la saison 1 que j'ai vu ça donne encore mieux. Et c'est vrai que clark est hyper moralisateur dans la saison là d'ailleurs. C'est cute comme chlex, tout en douceur et en trame de fond.

Très agréable et je suis ravie de t'avoir relancé là dedans ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nini
Pigiste
avatar

Messages : 909
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 18:58

c'était quel épisode déjà ds lequel Chloé passe par la fenêtre du manoir? mdr
Bref, merci Six, ct vraiment agréable à lire même si ce n'était pas long, tu aurais pu aller + loin...mais ct un OS.

J'ai bcp aimé l'idée et le déroulement de l'histoire... N'hésite pas à nous refaire ça quand tu veux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 19:17

C'était l'épisode 13 ! Avec le trio de mecs qui passe à travers les murs.
Et de rien ça me fait toujours plaisir ! Oui j'aurai pu continuer encore mais les idées commençaient à me manquer, je ne voulais pas que ça sonne trop répétitif !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Nini
Pigiste
avatar

Messages : 909
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Mer 7 Sep 2011 - 20:30

t'inquiète, c'était parfait pour une pause à 3h du mat pour l'insomniaque que je suis ! lol
Revenir en haut Aller en bas
pretender
Pigiste
avatar

Messages : 921
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 32
Localisation : Buenos Aires

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Jeu 8 Sep 2011 - 0:48

elle fait du bien par où elle passe cette fic ! retrouver l'ambiance de la saison 1, accompagnée des envies de baffes à Clark, c'est vraiment sympa... et en plus il se rattrape à la fin, que demande le peuple ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Jeu 8 Sep 2011 - 23:03

pretender a écrit:
elle fait du bien par où elle passe cette fic ! retrouver l'ambiance de la saison 1, accompagnée des envies de baffes à Clark

J'approuve! Des fois, Chlark est vraiment énervant...surtout quand il s'agit de contrecarrer le Chlex !
Bien écrite et tout, j'aime, ça passe très très bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   Jeu 8 Sep 2011 - 23:14

Wouhou !!! Ça faisait une éternité que j'avais pas lu quelques chose de toi et ça fait du bien.

C'est une période de Smallville qui est très loin dans ma tête, mais ça fait du bien de revenir parfois aux origines.

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Démasqués (OS)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Démasqués (OS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: