Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Baisers salés (Challenge 30 baisers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Baisers salés (Challenge 30 baisers)   Jeu 3 Mar 2011 - 16:14

Réponse au challenge 30 baisers :

thème : baiser
Titre : baisers salés
Disclamer : Rien n'est à moi sinon les idées
Catégorie : NC17


Avant même que le jeune homme ne puisse finir sa phrase, Chloé lui ordonna de la fermer et puis elle s’enfuit du Talon par la porte de derrière. Là, elle shoota dans une poubelle, fit les cent pas un moment, se prit longuement la tête entre les mains et elle finit par s’adosser au mur le plus proche.
En colère, humiliée, voilà dans quel état d’esprit elle se trouvait. Si elle était dotée de pouvoirs magiques, elle s’en serait servie pour lui faire ravaler sa fierté à celui-là.
Peu à peu, elle se calmait et ce ne fut qu’à cet instant qu’elle réalisa qu’il pleuvait assaut et qu’elle était littéralement trempée des pieds à la tête. Près d’elle, la porte s’ouvrit mais elle ne se préoccupa pas plus que ça de la personne qu’elle entendait s’approcher. D’ailleurs, l’individu en question imita sa posture et vint également s’appuyer contre le mur.
- Pourquoi tu restes comme ça sous la pluie ?
Elle haussa les épaules.
- J’ai assisté à la scène.
Rire blasé.
- Qui n’y a pas assisté ?
- Un tel état de colère ne te ressemble pas, j’ai été étonné de t’entendre hausser le ton comme ça.
- Pas plus que toi qui t’aventure à me rejoindre. Fit-elle remarquer en tournant pour la première fois la tête vers Lex.
Il rit à son tour, c’était exact, son attitude à lui ne rentrait pas dans son étiquette de vie.
- Je ne suis même pas malheureuse. Seulement humiliée qu’il m’ait plaqué comme ça. Tu sais, j’ai toujours tout accepté venant de lui, le supporter était parfois difficile et pourtant je ne me plaignais jamais.
- Pas évident d’entretenir la moindre relation avec Clark hein ? Je t’assure, il ne te méritait pas.
Lex l’invita ensuite à le suivre, il était hors de question qu’ils restent comme ça sous la pluie. Sans sourciller, la jeune femme alla récupérer ses affaires à l’intérieur sans un regard ni une parole pour personne et puis elle rejoint le milliardaire et grimpa dans sa voiture. Peut importe où il les conduirait, au moins cela lui changerait grandement les idées.

Sans grand étonnement néanmoins, ils arrivèrent finalement au manoir. Lex les fit entrer dans le petit salon et invita la jeune femme à s’asseoir confortablement dans l’une des banquettes en cuir. Sans arrière pensée, Lex alla chercher une bouteille d’alcool, deux verres et il la rejoint en s’installant à côté d’elle. Naturellement, Chloé leva des yeux interrogateurs devant la bouteille.
- Ça vois-tu, c’est mon remède miracle anti gros crétins ! Bien que dans mon cas il serait à mettre au féminin.
Cette solution amusait beaucoup Chloé qui adhéra immédiatement donc elle se laissa servir.
La petitesse des verres leur permettait de boire cul sec et c’était ce que faisait Chloé, d’abord parce qu’aux premiers abords, la boisson avait un goût atroce. Par contre, en grand habitué, Lex dégustait ça comme un grand cru. Fatalement, une demi-heure plus tard, Chloé sentait la pièce tourner légèrement et ses inhibitions s’en allaient par la même occasion. Elle se sentait plus légère, pour elle il n’y avait que cette sensation qui comptait. Et puis, ce grand silence gênant qui régnait commençait sérieusement à l’agacer. Elle et Lex enfilaient les verres mais n’échangeaient aucune parole. Attendait-il qu’elle se mette à causer de ce qu’elle voulait ?
- Clark ne sera pas une grosse perte, il est nul au lit !
- Wouah ! C’est bien la première fois que je reçois un détail aussi croustillant sur sa vie !
- Tu rates rien ! Corrigea-t-elle. Il connait pas les préliminaires, il attaque la partie directe tu vois. C’est trop naze !
- Confidence pour confidence, ça doit faire un an que je n’ai pas réellement prit mon pied.
Là, Chloé leva un sourcil, elle avait vraiment du mal à croire à ça. Elle ferma son clapet mais la question lui démangeait, quelles grues sans cervelle il se tapait ?
- Niveau variété c’est pareil, l’amour ça se fait dans une position, point.
- Je compatie. Mais quoi ? Tu croyais que Jonathan lui lisait le kama sutra avant de le mettre au lit ?
Tous deux éclatèrent de rire. Chloé en avait même mal au ventre. Cela dit, elle s’ennuyait déjà de la simple idée de boire. Il était temps de trouver quelque chose de plus….de plus….huuum, acidulé ? Elle se leva en vitesse du canapé et décida malicieusement de corser un peu le jeu.
Elle attrapa un citron près du mini bar ainsi qu’une salière. Elle découpa aussi méticuleusement que possible le citron, malgré l’alcool qui coulait déjà dans ses veines. Toute fière, elle retourna auprès de Lex et installa les nouveaux instruments entre eux.
- Ah, je te préviens jeune fille, tu ne gagneras pas à ce jeu là !
Pour le lui prouver, il se servit, bu son verre d’un trait mais ensuite il ne trouva pas la salière, Chloé la remua sous son nez puis, d’une manière tout à fait sensuelle, elle se lécha le poignet et y versa du sel. Elle tendit son bras vers Lex avec un regard fripon et insistant. Prêt à relever le défi, Lex captura doucement sa main, se pencha et vint lécher sa peau si douce, non sans ressentir un frisson lui parcourir tout le corps.
Il dû rapidement se remettre de ses émotions pour venir mordre dans une tranche de citron et il esquissa juste une légère grimace. Maintenant, il était vraiment curieux de voir quelles seraient les réactions de Chloé. Il la servit et l’imita en se versant du sel sur le poignet. En venant lécher, Chloé se mit à rire, mais c’était pour compenser d’énormes grimaces et ce n’était rien. Elle toussa un moment après avoir mordu dans le citron. Vraiment amusé par la tournure que prenaient les événements et par cette situation totalement insolite et inimaginable, il se resservit sans hésiter mais il ne vit pas Chloé s’humidifier la gorge avant d’y mettre du sel. Elle ne fit que pointer du doigt l’endroit à lécher. Cette fois, Lex déglutit. Il allait de surprise en surprise mais alors que lui lécher le poignet réveillait chez lui une certaine excitation, qu’en serait-il d’aller passer sa langue dans cet endroit si appétissant ?
Il joua tout de même le jeu, un peu trop d’ailleurs car il câlina le creux du cou de la belle pendant plusieurs secondes. Il se mordit ensuite la lèvre inférieure car cette escapade avait sur lui un effet plutôt inattendu et du genre radical qu’il allait devoir dissimuler.
Les pupilles dilatées, Chloé se rapprocha de lui en lui susurrant presque de la surprendre et elle lui mit la salière entre les mains. Elle but un autre verre et Lex, incapable de penser à autre chose qu’à ce corps en ébullition près de lui, versa du sel directement dans sa bouche.
- Très intéressant ! S’exclama-t-elle avec un sourire parfaitement aguicheur.
Elle fonça sur sa bouche et l’un comme l’autre avait deviné que les choses déraperaient, très vite. Chloé s’installa à califourchon sur Lex, posa ses mains de chaque côté du crâne du milliardaire, lui emprisonna cette petite tigresse dans ses bras et ils échangèrent un baiser brûlant et sauvage qu’aucun d’eux ne semblaient vouloir voir s’arrêter.
A court d’oxygène, Lex quitta à regret la bouche de Chloé et machinalement il retourna attaquer sa gorge déjà rougie et émit un rire contre celle-ci en remarquant qu’un goût salé y demeurait encore. De ses deux mains, il attrapa les fesses de la jeune femme et colla encore davantage son corps contre lui. Une exclamation de surprise échappa à la blondinette, le bassin lové contre celui du milliardaire. Elle élargit encore son sourire et vint susurrer à l’oreille du milliardaire :
- Et bien ! Je te fais tant d’effet que ça ?
- Ne sous-estime surtout pas tes capacités à séduire !
Elle se tut face à un tel compliment de la part d’un homme d’une si grande expérience des femmes et elle continua à le tester. Et, de quelques baisers sur le crâne, elle crut bien décupler son désir qui commençait à s’exprimer par des soupirs. Le jeune homme perdait d’ailleurs peu à peu ses moyens et ses baisers sur sa peau devenaient plus sauvages. Sous cet assaut, Chloé transpirait déjà dans ses vêtements et d’un geste sec elle retira son débardeur, donnant ainsi à Lex un tout nouvel accès qu’il parcouru d’abord de ses mains expertes.
Après un regard fiévreux échangé, Chloé fonça à nouveau sur la bouche de Lex et celui-ci les fit basculer sur le canapé, Chloé sous lui. Très occupée, la jeune femme chercha pourtant à tâtons les boutons de la chemise du milliardaire et après plusieurs minutes d’acharnement, le vêtement finit par terre. Ses mains purent elle aussi profiter du corps de l’autre.
Encore plus impatient, Lex fit sauter les attaches du soutien gorge et alla se délecter de cette délicieuse poitrine. Chloé se cabra violemment sous cette nouvelle torture si peu subie.
- Comment cet imbécile a-t-il pu te délaisser à ce point ?
- Ne fais pas cette erreur. Supplia Chloé.
Lex remonta vers son visage et l’interrogea du regard. Il voulait bien comprendre qu’elle souhaitait aller plus loin.
- Fais-moi l’amour.
- Tu n’auras pas à le demander deux fois. Assura-t-il en lissant attentivement ses joues de deux doigts.
Chloé déposa un simple baiser sur ses lèvres tout en s’attaquant à la ceinture du pantalon. Lui en fit de même sans cesser de cajoler la jeune femme par quelques caresses.
Tous deux nus, chacun se délectait de pouvoir emmêlé son corps dans l’autre, laisser se frôler les parties sensibles et enlacer les bras autour du corps de l’autre jusqu’à ce que la pression et l’appel brut du mélange et de l’appartenance se fasse sentir.
- Tu n’as pas peur que quelqu’un nous surprenne ?
- Bien au contraire, que quelqu’un vienne ! C’est deux fois plus excitant ainsi.
Cette fille le rendait dingue. Il n’était pas mieux placé que Clark car lui non plus ne s’était jamais assez intéressé à elle. Il ne commettrait plus ce genre d’erreur.
Au supplice, il blottit le corps en sueur de la jeune femme contre lui et la pénétra calmement. Impatiente, Chloé commençait déjà à bouger et Lex les ramena dans leur position initiale. De nouveau à califourchon la blondinette put alors donner à sa guise tout le plaisir possible. Complètement transporté, Lex se cramponna à elle, une main possessive autour dans le bas du dos et l’autre sur le bassin, se délectant entièrement du rythme adopté et de ses mouvements si habiles et langoureux. Il reprit aussi son traitement sur sa poitrine en suçotant les tétons. Dans un râle, Chloé posa ses mains sur le crâne du milliardaire, l’incitant vivement à poursuivre ses caresses.
Au fur et à mesure que les minutes passaient, le plaisir montait crescendo et les mouvements devenaient plus saccadés. Un peu brusquement, Lex entraîna Chloé dans sa chute sur le canapé, impatient de prendre les choses en mains avant de sombrer. Il lui imposa un rythme rapide, sauvage qu’elle peinait à suivre. Elle ne pouvait que se cramponner, enfonçant ses ongles dans son dos, à chaque nouvelle pénétration, à chaque nouvelle décharge de plaisir à l’état brut. Et puis, surprise par une vague plus puissante, sentant tous ses muscles se contracter, elle ferma les yeux, criant le nom de son bourreau avant de se détendre à nouveau. Lex lui agrippa ses mains aux fesses de la demoiselle avant de jouir à son tour dans un dernier va et vient. Tous les deux épuisés et essoufflés, ils s’écroulèrent sur le canapé. Comme un besoin vital, ils recommencèrent à s’embrasser certainement pas prêt à se désenclaver de leur étreinte.
- Alors, sur une échelle de 1 à 10, où me placerais-tu par rapport à ce crétin qui a osé te larguer ?
- Même si cette question est extrêmement gonflée venant de toi, je peux te dire que tu n’as pas ta place sur cette échelle.
- Ah oui et je suis où alors ?
- Oh ! Loin, tellement plus loin !
Lex émit un grognement de satisfaction et reprit la jeune femme dans ses bras. Non, il n’était pas prêt de la lâcher, lui.

Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Baisers salés (Challenge 30 baisers)   Jeu 3 Mar 2011 - 18:47

Roooh c'est beau !
Cheerleader

J'adore la fin, le petit : "Loin, tellement plus loin!" était juste extra.
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Baisers salés (Challenge 30 baisers)   Jeu 3 Mar 2011 - 20:27

Wah, voilà qui fait du bien !
Moi aussi je veux jouer avec du sel et du citron ! lol

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Baisers salés (Challenge 30 baisers)   Ven 4 Mar 2011 - 13:04

Alexiel vient de me voler ma réplique! Qu'on m'apporte du sel et du citronnnnnnnnn ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baisers salés (Challenge 30 baisers)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baisers salés (Challenge 30 baisers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baisers salés (Challenge 30 baisers)
» premiers baisers
» [Éditions 10/18] Bons baisers de Cora Sledge de Leslie Larson
» Zap2it : classement des baisers échangés à la TV
» D'où viennent les baisers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: