Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laenan
Chroniqueur
avatar

Messages : 1022
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 30
Localisation : France : Montpellier - Belgique : Liège

MessageSujet: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   Dim 29 Aoû 2010 - 18:49

Titre : Entre le Rêve et la Réalité.
Rating : NC-17
Particularité : Réponse au challenge 30 baisers - Thème numéro 6 "Entre le Rêve et la Réalité"
Disclamer : Smallville et les personnages ne m'appartiennent pas. L'écriture de ceci ne me rapporte rien.
Note de l'auteur : Youhou ! J'ai réussi à le faire ! * exécute la danse de la victoire * cheers
Outre la satisfaction toute personnelle, j'espère sincèrement que ça vous plaira.

Bonne lecture !


========================================================================


Métropolis. Appartement de Chloé Sullivan. 0h12.

Blottie au fond de son lit, la couette rabattue jusque sous le menton, Chloé observe avec insistance le plafond. Il est tard, il faut dormir. Pourtant, une idée entêtante n'arrête pas de harceler son esprit : demain, elle aura l'interview la plus importante de sa vie. Ou, tout du moins, de sa carrière. Demain, elle va rencontrer Lex Luthor.
Pas qu'elle ne l'ait jamais rencontré, non, bien sûr. Il est de toutes les réceptions mondaines et elle aussi. Lui pour soigner son image, elle pour obtenir un scoop. Ils ont échangé quelques politesses, rien de plus.
A présent, allongée au fond de son lit sans trouver le sommeil, elle doit bien s'avouer que cette homme-là a quelque chose de... quelque chose de... grrrrr ! Voilà, c'est ça. Lex Luthor a quelque chose de grrrrr ! que les autres hommes n'ont pas forcément (voire pas du tout). Sauf que s'avouer ce genre de choses n'aide en rien à dormir ! Chloé se fustige intérieurement avant de se tourner sur le côté, cherchant le sommeil.
0h54. Il est tard, il faut dormir ou elle ne sera bonne à rien demain.
Chloé met une bonne heure avant de s'endormir.

------

Métropolis. Appartement de Lex Luthor. 1h36.

Avec un soupir, Lex éteint son ordinateur portable. Il sera bien à temps de régler cette affaire demain, dans l'après-midi. Laissant l'ordinateur sur la table basse du salon, il éteint la télévision qui renvoyait les images de CNN sans le son et la lampe halogène qui se dresse à côté. Plongé dans l'obscurité, il se dirige vers la salle de bain à tâtons, guidé par la force de l'habitude et les quelques lumières de la ville qui entrent dans l'appartement par les larges baies-vitrées.
La lumière crue de la salle de bain lui fait cligner des yeux. Il s'observe quelques secondes dans le miroir, se remémorant son emploi-du-temps du lendemain, en commençant par l'interview accordée à une certaine Chloé Sullivan. Son attaché de presse n'a pas bien compris pourquoi il acceptait celle-ci plutôt qu'une autre. Mais ça n'a aucune importance, lui sait pourquoi.
Le nom de Chloé Sullivan ne lui avait rien dit du tout quand on lui avait transmis sa requête pour une interview. En revanche, quand on lui avait signifié, devant son froncement de sourcils incertain, qu'il s'agissait de la petite blonde aux yeux verts qu'il avait dû croiser plusieurs fois, là, tout s'était éclairé. Et, il avait accepté.
Cette gamine a quelque chose en plus que les autres. Il ne saurait dire quoi mais c'est ainsi et ça l'amuse. Le culot, peut-être. Comme d'oser envoyer sa requête sans passer par des intermédiaires.
Lex va se coucher, un vague sourire aux lèvres.
1h52. Il ne met pas trois minutes pour s'endormir.

------

Elle marche sur la plage, déserte. Les lueurs de fin d'après-midi jouent sur les vagues et l'écume. Le sable est frais sous ses pas. Elle sourit. Mais, étrangement, le lent ressac des vagues se fait plus intense et crée chez elle une impression désagréable. Elle continue pourtant d'avancer. Et, soudain, il apparaît devant elle.

« - Lex ? »

Il esquisse un sourire. Tout à fait le genre de sourires qui lui donne son côté grrrrr !. Comment résister ? Elle ferme les yeux quelques instants avant de les rouvrir, répondant à son sourire par l'un de ses plus radieux. Une petite brise s'est levée, soulevant une mèche de cheveux blonds qui vient danser sur son visage. Ah, que le monde est beau.

« - Chloé. »

Sa voix assurée est grave et douce et... juste comme il faut. Il s'avance vers elle, effleure de sa main son bras. Il est toujours là, souriant et elle lui rend toujours son sourire, quand le ressac se fait encore plus intense qu'auparavant. Elle fronce les sourcils, contrariée.

« - Je... »

Lex secoue brièvement la tête en posant un doigt sur ses lèvres pour lui intimer le silence. Puis, les caressant avec son pouce, il avance doucement son visage vers le sien. Ses lèvres sont prêtes à rencontrer les siennes, elle voudrait se laisser à aller mais, c'est impossible. Le ressac est assourdissant, il la fige. Elle fait un pas en arrière et, disparaît.

------

Métropolis. Appartement de Chloé Sullivan. 2h41.

Chloé ouvre les yeux brusquement. Une envie pressante lui comprime la vessie. Avec un soupir exaspéré (enfin, elle avait réussi à s'endormir, enfin !), elle s'empresse de rejoindre les toilettes toutes proches pour se soulager. Quand il lui faut des heures pour trouver le sommeil, elle y a droit à tous les coups !
Ayant pris garde de n'allumer aucune lumière sur son trajet pour éviter d'être pleinement éveillée, elle somnole, les yeux mi-clos, sur les toilettes. De quoi rêvait-elle déjà ? Son front se plisse légèrement sous l'effet de l'intense réflexion. Quelques bribes lui reviennent en mémoire. Toutes ont trait à la mer. Tu m'étonnes !
Avec un nouveau soupir, elle tire la chasse et retourne se coucher, se rendormant dès que sa tête touche l'oreiller.

------

Tic... Tic... Tic...

Assis au beau milieu d'un canapé blanc faisant face à une large baie-vitrée derrière laquelle se dressent de majestueux gratte-ciels, Lex fixe avec un attention toute particulière le pendule de Newton posé sur la table devant lui et dont les petites billes métalliques balancent à l'unisson.

Tic... Tic... Tic...

Chloé l'observe, sceptique. Elle fait quelques pas dans sa direction, sa robe blanche en voilages vaporeux dévoile avec pudeur les courbes de son corps. Elle s'assied sur le canapé et se glisse à ses côtés. Portant une main sur son visage, elle lui caresse la joue en murmurant :


« - Lex ? »

Il l'a entendue, bien sûr. Et, du coin de l'oeil, il a remarqué sa magnifique tenue. Tout en lui lui crie de tourner la tête vers elle mais, étrangement, quelque chose le retient et le pendule obtient toute son attention. Intérieurement, il enrage.

Tic... Tic... Tic...

Bien que Lex n'ait aucune réaction à son appel, Chloé esquisse un sourire et glisse sa main sur la nuque du jeune milliardaire. Puis, elle s'avance et vient déposer un baiser sur sa tempe. Elle descend ensuite, en dépose un sur sa mâchoire puis, dans son cou puis... Lex a un imperceptible soupir et ferme les yeux.


« - Chloé... »

Elle entend la supplique dans sa voix et relève la tête. Il la fixe et elle plonge dans le turquoise de son regard, hypnotisée. Lui, reste impassible, pris dans un inexplicable dilemme intérieur. Elle lui adresse un sourire encourageant avant d'avancer ses lèvres vers les siennes. Il résiste, se force à ne pas détourner la tête.

Tic... Tic... Tic...

Leurs lèvres s'apprêtent à se sceller dans un baiser lorsqu'il détourne finalement la tête. Le pendule a eu raison de lui. Il disparaît.


------

Métropolis. Appartement de Lex Luthor. 3h28.

Lex émerge en grognant. Se souvenant vaguement de son rêve, il garde les yeux fermés avec l'intense conviction qu'ainsi, il se rendormira plus vite et pourra rejoindre la créature inconnue aux formes sensuelles qui doit toujours l'attendre sur le canapé blanc.

Ploc... Ploc... Ploc...

Maudit pendule ! Tout à fait réveillé à présent, Lex roule sur le dos, grognant de plus belle. Il ouvre finalement les yeux tout en fronçant les sourcils. Mais d'où vient ce bruit ?
Il lui faut quelques instants pour localiser le bruit dans la salle de bain et quelques autres pour se souvenir que s'il ne serre pas suffisamment fort le robinet, ce dernier finit par se relâcher dans la nuit et l'eau se met à goutter.
Avec à nouveau force grognements, il finit par se lever pour aller fermer le robinet de la salle de bain puis, vient se recoucher et se rendort aussitôt.

------

La musique assourdissante emplit la boîte de nuit. La journaliste, serrée-moulée dans une robe noire au décolleté indécent, est assise sur un haut tabouret au bar, jambes croisées révélant le galbe d'une cuisse parfaite, et sirote un cocktail multicolore. Le milliardaire ne peut résister à l'appel et la rejoint en quelques enjambées. Il lui tend alors la main, l'invitant à danser.

Chloé pose son cocktail sur le bar et lui jette un regard mi-séducteur, mi-amusé, avant d'accepter son invitation. Ils s'avancent tous deux au milieu de la piste, quand les premières notes d'un tango retentissent. Les autres danseurs ont disparu, la boîte de nuit se transforme en restaurant argentin et ils se mettent à danser en musique.

Leurs pas s'accordent à la perfection bien que, quelque part, Chloé sent qu'on lui souffle qu'elle n'a jamais su danser ainsi. Mais quelle importance ? Les fantasmes servent à ça ! Leurs deux corps se moulent parfaitement quand la chorégraphie l'exige et aucun n'est avare de caresses quand la situation le permet.

Et puis, soudain, à l'apogée de la danse, Lex la bascule en arrière. Il vient frôler ses lèvres des siennes puis, se ravise et amène sa bouche à son oreille et lui chuchote son prénom avant de lui lécher le lobe de l'oreille. Ca n'est pas désagréable. Enfin, si ça ne s'éternise pas et qu'on n'y met pas tant de salive...


« - L... Lex ?... »

------

Métropolis. Appartement de Chloé Sullivan. 4h59.

« - Hum... L... Nestor ?! »

Réveillée en sursaut, Chloé repousse le teckel à poils ras qui était en train de lui lécher l'oreille.
Bien que l'envie lui vienne plus souvent que de raison, Chloé ne peut se résoudre à l'abandonner dans un refuge car il s'agit là d'un cadeau de Loïs, sa chère cousine. Cette dernière s'était présentée un jour à son appartement avec le chiot qu'avait été Nestor durant quelques mois, en annonçant :

« - Puisque tu ne veux pas d'homme dans ta vie, ma cousine chérie, il te faut un chien ! »

Voilà comment Nestor était entré dans sa vie et voilà pourquoi Chloé ne pouvait pas s'en débarrasser.
Furieuse, la petite blonde se lève d'un bond et désigne la porte de sa chambre qu'elle avait oublié de refermer derrière elle pour éviter ce genre d'incidents, en grondant :

« - Nestor ! Dehors ! »

Puis, après avoir refermé soigneusement la porte derrière le teckel, elle se recouche en soupirant d'aise. Le bel inconnu (encore qu'elle a un doute et l'impression de le connaître) aura à nouveau toute son attention.

------

Une chambre. Le lit. Allongés côte à côte, leurs deux corps étroitement serrés, leurs membres savamment emmêlés, ils échangent nombre de caresses, pris par la frénésie du désir, ne pensant à rien d'autre qu'au plaisir partagé. Mais jamais ils ne se retrouvent lèvres contre lèvres.

Leurs vêtements éparpillés sur le sol, il ne reste que quelques sous-vêtements pour les séparer. Leurs caresses se font de plus en plus osées. Leurs doigts glissent sur la peau du partenaire, imprimant leur trajet, sur le dos, le ventre, les fesses...

Rien ne vient perturber leur étreinte. Et, les doigts de Lex finissent par se glisser sous le fin tissu de la culotte de Chloé. La jolie blonde frémit, se cambre, étouffe un gémissement, avant de venir chercher les lèvres de Lex sans les trouver. Elle sent les prémisses du plaisir la submerger, se mord la lèvre inférieure, luttant dans l'espoir d'obtenir un baiser avant tout.


« - Lex...
- Chloé... »

Il relève la tête, sans cesser ses caresses, et semble avoir compris. Il se penche vers son visage.
Trop tard. Le barrage est rompu.


------

Métropolis. Appartement de Lex Luthor. 6h07.

« - Grrrrr ! Pourquoi ?! Pourquoi, maintenant ?! »

Pestant contre les aléas du sommeil qui viennent de lui retirer de façon fort abrupte un instant d'intense plaisir, Lex se retourne sur le ventre, sentant l'effet inévitable de ce genre de rêves érotiques sur sa physionomie, et étouffe une nouveau grognement de rage dans son oreiller. Déjà les effets euphorisants du fantasme se dissipent. Il jette un coup d'oeil sur son réveil, il lui reste encore une petite demi-heure de sommeil. Il ferme les yeux.
6h30. Le réveil sonne. Lex a dormi d'un sommeil sans rêve.
Il se lève en ronchonnant, file sous la douche tout en essayant de se remémorer les rêves de cette nuit. Quelques fragments éparses lui reviennent en mémoire : des émeraudes, la blondeur des champs de blé, une inconnue à la sensualité exacerbée... Il secoue la tête en soupirant faute de ne pouvoir se souvenir de plus et choisit les vêtements du jour, après s'être séché.
Un petit-déjeuner vite avalé en essayant, cette fois, de chasser les souvenirs trop osés de ses rêves qui l'empêchent de se concentrer comme il le devrait.
7h30. Il saisit les clefs de sa voiture de sport abandonnées dans l'entrée et sort.

------

Métropolis. Appartement de Chloé Sullivan. 6h07.

Une nouvelle fois, Chloé se réveille en sursaut et se redresse comme un ressort. Elle était à deux doigts de l'orgasme. Les joues brulantes, en nage, les souvenirs de ses rêves de cette nuit lui reviennent par flashs. Mais elle n'a pas le temps de retenir l'essentiel. Se laissant retomber sur l'oreiller en soupirant, elle reste allongée quelques minutes en fixant le plafond, interdite, avant d'agiter bras et jambes avec fureur. Puis, elle se lève avec empressement, sachant pertinemment qu'il n'y a plus moyen pour elle de s'endormir.
Elle reste un moment sous la douche, le jet d'eau chaude la délassant. Ensuite, elle va jusqu'à la cuisine où elle se sert un café bien noir pour lutter contre les cernes qui commencent à apparaître sous ses yeux. Et, installée au comptoir de sa cuisine, le menton dans la main, elle observe le jour qui s'installe lentement, trop lentement, sur la ville, jusqu'à ce qu'il soit temps pour elle de partir à son rendez-vous.
7H30. Des poches sous les yeux, trop visibles à son goût, elle prend son abonnement de métro et sort de son appartement.

------

Métropolis. Hôtel Imperator. 8h02.

« - Vous avez cinq minutes. Pas une de plus ! Monsieur Luthor ne répondra à aucune question personnelle. Et, s'il refuse de répondre à l'une de vos questions, vous n'insistez pas. Compris ? »

Chloé hoche la tête, l'air absent. L'attaché de presse soupire, exaspéré. Mais qui lui a fichu une journaliste pareille ?! Tous les journalistes de la ville, que dit-il, de la planète même ! se damneraient pour être à sa place. Et, dans une telle situation, ils présenteraient davantage de professionnalisme. Avec un nouveau soupir fataliste, l'attaché de presse ouvre la porte de la suite où Lex Luthor a souhaité rencontrer Chloé Sullivan et invite cette dernière à entrer, avant de refermer derrière elle.

« - Mademoiselle Sullivan.
- Monsieur Luthor.
»

Il s'est levé, l'invitant à le rejoindre pour s'installer dans l'un des deux fauteuils qui se font face.

« - Appelez-moi Lex. »

Il lui sourit, de ce sourire qui le rend si grrrrr ! et déjà, elle sent qu'elle perd pied. Elle n'est plus qu'à un mètre de lui et alors qu'il prononce ces quelques mots, c'est le déclic.
D'un côté, comme de l'autre. Impassible, le milliardaire ne laisse rien paraître mais l'identité de "l'inconnue à la sensualité exacerbée" est claire, à présent. La journaliste, elle, rougit furieusement.
Serait-ce possible que ?...
Lex se rapproche encore davantage, portant une main vers le coude de la jeune femme, il ne la regarde plus tout à fait comme avant. Elle reste interdite.

« - Ca ne va pas ?
- Euh... Si, si ! C'est juste que...
»

Elle hésite, jamais il ne la croira et pourquoi lui parler de ça, en plus ? Pourtant, d'après ce qu'elle lit dans son regard, il faudrait. Et, tout à coup, elle a une furieuse envie de l'embrasser, comme de quelque chose dont on l'a trop longtemps privée. Elle se rapproche à son tour.

« - C'est juste que je crains de ne plus trop savoir faire la différence entre le rêve et la réalité...
- Vraiment ?...
»

La main de Lex glisse du coude à la hanche de la jolie blonde qu'il presse contre lui. Le visage levé vers le sien, elle ne présente aucune résistance.

« - Je le crains aussi. Et, je ne connais qu'un moyen pour faire la différence... »

Et, sans lui laisser le temps d'ajouter quoique ce soit, Chloé passe une main sur la nuque de Lex, l'attirant jusqu'à elle, déposant ses lèvres sur les siennes pour un langoureux baiser qui s'éternise.


Dernière édition par Laenan le Dim 2 Fév 2014 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   Dim 29 Aoû 2010 - 19:09

Raaah génial ! Absolument parfait.
Bravo, je te félicite !
Encore ??
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   Dim 29 Aoû 2010 - 20:01

Sexyyyyyyy j'aime le mélange que tu as fait et en plus c'est surtout le coté grrrr de Lex qui y fait beaucoup ^^

Bravo bravo! Bravoooooo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   Dim 29 Aoû 2010 - 20:23

Je rigole toute seule, « Lex Luthor a quelque chose de grr » ce que tout le monde pense mais je l’ai rarement lu dans une fic sous cette expression là !
Wouaaaaaaaa sensouel les rêves, mais alors explosée de rire avec le coup du chien baveux. C’est classique pourtant mais je ne l’ai pas vu venir bravo !
Très bien mis en scène ces rêves privés de baiser. Je tente de restée rationnelle là, muy caliente là !
Ahh et bien voilà baiser donné et partagé dans la réalité, c’est tellement mieux !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
pretender
Pigiste
avatar

Messages : 921
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 32
Localisation : Buenos Aires

MessageSujet: Re: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   Lun 30 Aoû 2010 - 16:49

comme Six, lol sur le
Citation :
elle doit bien s'avouer que cette homme-là a quelque chose de... quelque chose de... grrrrr !
g bloqué dessus pendant une minute en essayant de chercher une expression plus appropriée juste pour voir, et j'en ai pas trouvé Very Happy

effectivement bieeeeen sexy tout ça *bave* ct vraiment super la façon dont tu as décrit l'univers du rêve, et très réaliste avec ces réveils où on sait qu'on voulait pas se réveiller mais qu'on se rappelle plus pourquoi lol

Citation :
Il lui sourit, de ce sourire qui le rend si grrrrr ! et déjà, elle sent qu'elle perd pied. Elle n'est plus qu'à un mètre de lui et alors qu'il prononce ces quelques mots, c'est le déclic.
J'avais un sourire jusqu'aux oreilles en lisant ça, j'me demandais si y'aurait déclic lol

en bref, bravo, encore un challenge bien rempli !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre le Rêve et la Réalite. (Challenge 30 baisers) [Chlex] [E]
» [TEST] Comparatif entre HD et HD2 ?
» Réglage entredent entre dent - cloche pinion couronne
» Points communs entre les acteurs/actrices de la série!
» Coin d'échange + Discussion et conseils entre Numismates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: