Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Funafuti - Paradisiaque I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Funafuti - Paradisiaque I    Ven 23 Juil 2010 - 14:24

Bientôt sur vos écrans! Une trilogie exceptionnelle 100% inédite! Les "Paradisiaques" vous ouvrent leur porte!

Le premier tome, au nom évocateur de Funafuti sera votre première escale.



Auteur: Chlo
Titre: Funafuti - Paradisiaque I
Rating: Tout public
Genre: Romance - Chlex
Disclamer: Rien n'est à moi. Les personnages sont tirés de la série tv Smallville. je ne touche rien pour écrire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
emy
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 28
Localisation : dunkerque

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Sam 24 Juil 2010 - 13:37

annonce alléchante
j'attends la fic
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Sam 24 Juil 2010 - 21:03

Quoi que ça ? Mais j'en veux plus moiiii !

J'ai hâte poupette ! Cheerleader
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Dim 25 Juil 2010 - 20:33

Emy, aranya, merci pour avoir fait part de vos avis Smile Alors voilà le premier chapitre Very Happy

J'espère que ça vous plaira à toutes Wink Pour ce qui est du postage, ça ne sera peut-être pas très régulier mais je posterai on ne s'inquiète pas ^^

bisous et bonne lecture!

Ps: je n'ai pas de béta sur cette fic donc je m'excuse s'il y a encore des fautes.


-------------------------------------------------------------------------------------------

Bienvenue à Funafuti !

La jeune femme observait un couple dansant au clair de lune. Tant de romantisme lui semblait écœurant. Piégée sur une île à des milliers de miles de la côte ouest des Etats-Unis, elle assistait à une formation de couples qui frisait l’indécence. A peine s’éloignait-elle pour se resservir au buffet que les personnes présentent à sa table finissait en duos inséparables.

D’ailleurs, elle maudissait déjà Perry White pour ce plan plus que foireux. Il avait donc jugé bon que pour la période creuse des vacances d’été, un journaliste partirait en voyage d’affaire pour deux mois et enverrait tous les jours un petit compte rendu de ce qu’il faisait. Son choix s’était porté sur Funafuti qui était un atoll paradisiaque situé en plein milieu du Pacifique et qui accueillait, malgré sa petite taille, une foule de touristes en quête de dépaysement.

Elle le revoyait encore devant elle lui promettant mont et merveille et récitant son laïus sur un « voyage récréatif et non rébarbatif qui allait la combler au-delà de ses espérances les plus folles ». En y réfléchissant, Chloé se demanda si la terminologie utilisée n’était pas annonciatrice de tous ses malheurs. Elle n’aurait même pas été surprise d’apprendre qu’il s’agissait là de paroles d’une obscure chanson d’Elvis.

Lorsque les premières notes de « love me tender » retentirent dans le bungalow-restaurant, elle résista à l’envie de se planter sa cuillère à dessert dans le cœur histoire d’abréger ses souffrances. Comment pourrait-elle seulement survivre un jour de plus sur cette île ? Elle venait d’y passer les deux semaines les plus ennuyeuses de toute sa vie. La seule idée de devoir y passer encore un mois et demi lui semblait un supplice.

***

Deux semaines auparavant

Le petit bateau s’approchait lentement de l’atoll. Chloé, installée à la proue, regrettait son choix. En effet, l’océan pacifique n’était décidément pas pacifique en cet instant et il lui semblait que chaque vague pouvait retourner le navire. Sa belle robe blanche ne volait plus au vent et pour cause, elle était trempée. Refusant d’écouter le capitaine du bateau, elle se cramponnait fermement aux montants métalliques. Il lui avait conseillé d’attendre d’être dans les eaux calmes de l’atoll pour s’installer dehors mais n’écoutant que son courage et son envie d’eau turquoise, elle s’y était installée. Une minute après, la première vague vint lui chatouiller les orteils. Malheureusement pour elle, la suivante eut vite fait de la détremper.

Lorsque le bateau passa la barrière de corail, un marin vint s’asseoir à coté d’elle en lui tendant un essuie.

- Je vous admire, vous êtes la seule à avoir résisté aussi longtemps. D’habitude, les gens fuient après deux minutes.
- Je ne crois pas que ce soit admirable mais c’est gentil à vous de venir ici.
- De rien. Et puis, il n’y a que des minivagues dans l’atoll. »

Chloé se tourna vers lui et remarqua qu’il la dévisageait. Immédiatement, elle sentit le rouge monter à ses joues.

- Par contre, je ne peux que trop vous conseiller de sortir la dernière.
- Pourquoi ? » Demanda-t-elle un peu inquiète.
- Le blanc devient transparent à cause de l’eau.

Elle ferma les yeux, priant pour que ce ne soit pas ce qu’elle pensait puis lança un regard furtif à son décolleté. Son soutien-gorge à pois était maintenant très visible. Pourtant, elle fut contente dans son malheur de se souvenir qu’elle portait la culotte assortie.

- Par mille hasards, vous me prêteriez votre veste ?

Il consentit immédiatement contre la promesse que durant son séjour elle accepte de faire un tour de l’atoll avec lui. C’est ainsi que Chloé débarqua sur Funafuti ; les cheveux trempés portant une veste trop grande sur une robe trempée et transparente.


***

Lorsque Chloé arriva sur le ponton, elle remarqua que la majeure partie des passagers était déjà descendue. Elle les apercevait encore sur la plage et dans le flot des nouveaux arrivants, Chloé vit un homme chauve de dos. Elle pouffa un instant en songeant à l’identité de cette personne mais l’arrivée d’un grand brun la ramena sur terre.

- Comme tu peux le remarquer, ils sont tous secs.
- Nianiania.
- Quelle distinction, mademoiselle.
- Moque-toi seulement, marin d’eau salée. » Dit-elle en lui tirant la langue. Puis elle observa les nouveaux arrivants, ce qui lui fit revoir son jugement. « Dis moi que tu peux rester un jour ou deux. Pitié.
- Pas cette fois, beauté. Je dois rentrer chez moi, ma sœur vient d’accoucher de jumeaux.
- Emmène-moi avec toi alors ! Je m’occuperai des petits ! Je m’ennuie à mourir ici ! Ils sont tous en couple ! Et il n’y avait que des célibataires au départ !
- Ca sera très bien pour ton article. « Comment trouver l’amour en deux semaines ! La méthode Funafuti ! »
- Admettons mais en attendant, moi je dois rester à les regarder. Petit dej’, activités, déjeuner, activités, soirée et même sur la plage à 3h du matin !
- Je savais que tu étais une perverse adepte du voyeurisme.
- Comme si !
- Tu es même exhibitionniste, mademoiselle robe blanche.
- Viens là, beau gosse. » Elle lui prit le bras et le poussa dans l’eau.

Bien sûr, il l’attira avec lui dans sa chute et lorsqu’elle sortit la tête de l’eau, sa première pensée fut qu’elle n’aurait pas dû mettre du blanc.

- Mais pourquoi ais-je pris autant de choses blanche dans cette foutue valise?!

Hilare, il lui fit remarquer que de toute façon, on voyait déjà tout avant le plongeon.

***

Chloé et son marin avaient passés deux heures à se chamailler gentiment dans l’eau puis elle avait passé dix minutes à le supplier de rester. Il monta pourtant dans son bateau et arracha à la jeune femme la promesse qu’elle passe la soirée avec tous les autres touristes de manière à pouvoir continuer ses articles et de ne pas s’ennuyer seule.
L’embarcation n’était plus qu’un petit point sur l’océan que Chloé se questionnait encore sur les motivations du jeune homme. Pourquoi voulait-il absolument l’obliger à se rendre à la soirée ?

***

Elle passa plus d’une heure à choisir sa robe. Pour la soirée, elle avait tout d’abord choisi de porter sa robe blanche mais elle jugea préférable de porter une minirobe noire. Une fête à proximité de la plage pouvait se révéler diabolique.

Le thème de la soirée était « Bienvenue sur Funafuti » et malgré tous ses efforts, Chloé ne parvenait pas le moins du monde à s’amuser. Elle sirotait le fond de son verre depuis plus d’une heure et même la conversation de sa voisine de table ne pouvait lui remonter le moral. Elle fut pourtant agréablement surprise lorsque cette dame commença le récit de son mariage éclair à Las Vegas avec un certain Elvis Presley.

- Vous avez été marié par un Elvis.
- Non. » Elle marqua une pause, comme pour faire durer le suspens. « J’ai épousé Elvis.
- Mais vous n’êtes pas Pricillia ! » Chloé avait une culture du King héritée de Perry White et pour une fois dans sa vie, cela se révélait utile.
- Bien sûr que non. J’ai épousé Elvis bien avant elle.
- Quand ? Combien de temps ? » Elle s’étonnait elle-même de s’intéresser autant à l’histoire qui semblait tirée par les cheveux. Elle se promit d’envoyer un mail à son chef dès son retour dans sa chambre.

La dame refusa de répondre ce qui n’étonna pas Chloé. Soudain, le regard de la journaliste fut attiré par un couple qui arrivait. L’homme qu’elle avait pris le matin pour le sosie de Lex Luthor était sa copie conforme.

Pire encore… il était Lex Luthor.

Ebahie, elle le dévisagea longuement. Il n’y avait aucun doute possible, le milliardaire se trouvait en charmante compagnie sur Funafuti. Alors qu’elle songeait à toutes les rumeurs le concernant, un serveur vint lui proposer un autre cocktail et ne la voyant pas réagir, il réitéra sa demande.

Ensuite, ce fut flou dans l’esprit de Chloé. Elle accepta le cocktail un peu agacée que l’on vienne la déranger en plein scoop. Elle prit le verre et le renversa accidentellement sur la robe de madame-je-me-prends-pour-une-Presley qui se mit à hurler au crime. Tout le restaurant se retourna pour voir ce qu’il se passait et bien entendu, Lex Luthor fit de même. Chloé n’eut pas le temps de s’excuser qu’une main se referma sur son bras avec une poigne de fer et l’emmena sur la plage.
Là, les quelques couples qui s’étaient installés pour plus de tranquillité s’éloignèrent en entendant l’homme menacer la blondinette.

- Comment osez-vous me suivre !

Indifférente aux invectives du milliardaire, Chloé maudissait tous ces couples. Pas un seul ne volait à son secours ! Puis, avisant de quoi il l’accusait, elle se retourna vers lui.

- Vous suivre ?! » S’exclama Chloé. « Comment pouvez-vous dire cela ! Je suis ici pour un article !
- Vous avouez alors !
- Mais il n’y a rien à avouer ! Je travaille sur un article intitulé « On a testé pour vous les voyages paradisiaques ! » et ce n’est pas votre crâne chauve qui vous rend paradisiaque, vieux schnock ! » Elle regretta soudain son franc parlé mais il semblait ne pas avoir compris un traître mot.
- Mademoiselle Sullivan, ne venez pas me dire que c’est un hasard que vous vous trouviez en ce moment sur cette île. Avouez que vous cherchez le scoop qui vous fera enfin passez pour une véritable journaliste et pas une simple assistante.

Furieuse de se faire ainsi rabaisser, Chloé ne pu s’empêcher de le gifler. Elle alla chercher son sac à sa table, s’excusa auprès de sa voisine puis se dirigea vers sa chambre.

***

Un mail et un bon bain plus tard, Chloé se rendit compte que ces vacances au bout du monde allaient peut-être devenir intéressantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Dim 25 Juil 2010 - 21:57

gnark gnark gnark !

Ca promet d'être intéressant, ça c'est vrai ^^
Pas mal pas mal, je veux la suite ma chère Chlo et que ça saute ! ;p

Revenir en haut Aller en bas
emy
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 28
Localisation : dunkerque

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 26 Juil 2010 - 16:24

début passionnant
je veux la suite aller au boulot !!!! Laughing
ça se fait pas de couper comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 634
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 26 Juil 2010 - 19:00

Mdr comme d'hab on a là une fic présentée sur un ton décontracté et une Chloé électrique ! Mieux vaut ne pas l'avoir dans les pattes et pourtant je sens que Lex va la surveiller pas mal, parano comme il est !
Très sympa en tout cas cette fic de saison !

Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 26 Juil 2010 - 22:33

début ultra interessant !
suiiiite !!!!

(ça me fait penser au thème d'un récent challenge, non ???? l'ile, je veux dire Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 26 Juil 2010 - 23:02

Bah voilà, maintenant j'ai envie d'aller à la plage, alors que je suis même pas encore en vacances.

Suite !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
winnie
Pigiste
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand et Paris

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 26 Juil 2010 - 23:36

Ouuuuh je vois que toi aussi tu as la King-attitude! lol (à ne pas râter une soirée King sur arte le 29 juillet à 20H35! ahem... I love you )
euh sinon, ma ptite, va te falloir une bêta pour retenir tes élans de folie tu crois pas? je sens que les cartes postales vont devenir de plus en plus folledingues! entre la Chloé qui va farfouiner, l'ex d'Elvis (m'avait caché ça lui! Perry! On a un scoop!) et Lex en mode missant-PDG-sur-les-nerfs (mais là mine de rien, hâte de voir comment sera sa grognasse lol)
suiiiiiiiiite!! Cheerleader

_________________
Nouveau site! --> http://www.pantadora.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.freewebs.com/winniefanfics/
Luthor
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Jeu 29 Juil 2010 - 4:39

Encore une histoire où Lex arrive sur une île avec une brunasse sans cervelle et fini avec Chloé??? Rohhhh!!!! J'ADORE!!! ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️

Je veux une suite, vite vite vite Smile (non je ne suis pas impatiente ...)
Revenir en haut Aller en bas
pretender
Pigiste
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 32
Localisation : Buenos Aires

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Jeu 29 Juil 2010 - 22:08

prometteur tout ça ! (ouais je fais ma réapparition sur le forum et le premier truc que je fais c'est me précipiter sur ta fic, tu devrais être flattée mdr)

j'adore la réaction pas parano du tout de Lex qui croit qu'elle est là pour l'espionner, nan mais j'vous jure... bon cela dit ça a du lui arriver des coups comme ça donc il est pardonné, m'enfin quand même.

sinon PTDR sur le
Citation :
Lorsque les premières notes de « love me tender » retentirent dans le bungalow-restaurant, elle résista à l’envie de se planter sa cuillère à dessert dans le cœur histoire d’abréger ses souffrances.
ct trop bon lol

suite maintenant ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Sam 31 Juil 2010 - 19:48

Alors là! Toutes ces reviews m'ont mises au paradis! La vache quoi! Merci merci merci! Suis super contente que ce début vous plaise!

Alors en vrac, kfn, tu penses bien, c'est en transférant ma fic "la vengeance de la noix de coco" que j'ai eu l'idée de refaire quelque chose sur l'été Smile
Alexou, je t'emmène en vacances Very Happy
Winnie, merci du conseil j'ai adoré le rock du bagne ^^ et j'ai pu me replonger là dessus, tu vas voir, j'ai eu un pot d'enfer parce que ça tombe mais juste parfait avec ma fic mdr
Luthor et six, niahahahaha vous verrez Razz
Aranya et emy, j'espère que ça vous plaira toujours ^^
Et pret, je suis super fière de t'avoir comme premier post du retour ^^ j'espère que l'on ne t'esclavage pas trop ^^ de la lecture douce pour te consoler si jamais Wink

Maintenant, la suite! Bonne lecture!

--------------------------------------------------------------------------------------

Le mystère des 33 motus

Allongée dans un transat au soleil, Chloé peaufinait son bronzage en vérifiant ses mails. Le premier était un message hilarant de Lois qui prenait des cours de cuisine. Ses derniers essais s’étant soldés par un demi-incendie, son assurance avait jugé bon de lui payer carrément des leçons. Deux autres mails venaient de Clark qui, lui, donnait la version officieuse des leçons de cuisine de Lois. Elle avait, en réalité, déjà changé trois fois de professeur. Le dernier mail venait de Perry et était expéditif. En effet, il lui ordonnait simplement de se connecter en vidéoconférence de toute urgence.

Une fois sa webcam mise en route, la jeune femme attendit un instant, révisa son histoire du King et lança la conférence.

- Dites-moi tout ! » Exigea immédiatement Perry.
- Salut Patron ! Comment allez-vous ?
- Sullivan…
- Elle est rousse. Je dirais… euh… un mètre 55. Age avancé mais pas trop. Et elle est allemande ! Oui, c’est bien ça, allemande. Elle aurait épousé le King avant Pricillia. Donc avant 1967.
- Elle a des preuves ?
- Elle élude le sujet. Elle préserve sa soi-disant vie privée.
- Je veux son nom. »Insista Perry.
- Chef, surtout restez calme, votre carotide me semble un peu trop gonflée. Rosalinda Kiening. Enfin, c’est ce qu’elle a donné à la réception de l’hôtel. J’ai dû un peu frauder alors ce n’est pas certain certain… Et j’ai fait des recherches ! Kiening est un dérivé d’un mot médiéval König qui signifie, je vous le donne en mille… Le roi ! Le King quoi !
- Coup foireux donc…
- Pas sûr, imaginez juste un instant qu’elle ait traduit le nom de son époux, enfin ex époux je suppose vu qu’il s’est marié après, mais donc, si elle a traduit le nom King enfin oui, dans ce cas là elle aurait dû prendre Presley mais le traduire me semble un peu plus difficile. Ca pourrait-être un hommage à son époux… ex époux. Vous me suivez ?
- Difficilement. Non ! Lois Lane ! Ne donnez pas de vos cookies à mes employés, ils vont être malades !

Chloé, habituée à des fins de conversation loufoques avec son boss, éteignit sa webcam et commença son article. Après deux semaines d’articles vantant la beauté du paysage et la précarité des minuscules villages, elle prit un plaisir sans nom à taper le nom de son nouvel article.

« Le mystère des 33 motus »

J’étais sur Funafuti depuis deux semaines lorsque je découvris que l’atoll possédait certains attraits dignes d’Agatha Christie. Comme je vous l’ai précédemment expliqué, je me trouve en ce moment sur le plus grand motu – un ilot de sable – que comporte l’atoll.

Ici, en plus des quelques 4492 habitants, dans le flot des nouveaux touristes arrivés par bateau ce matin, j’ai fait la connaissance d’une dame. Rien d’extraordinaire me direz-vous. Si seulement ! Au cours de la soirée de bienvenue, elle s’est soudain confiée à moi. Un sombre secret qu’elle gardait pour elle depuis tant d’années la détruisait de l’intérieur. Ne pouvant plus tenir un instant de plus, elle m’a avoué être la première femme du merveilleux et incroyable Elvis Presley alias le King !

Imaginez un instant, je suis ici à des miles de notre beau continent, Elvis a disparu depuis déjà 33 ans ! 33… Ce chiffre ne vous rappelle rien ? Si ! Bien sûr ! Les 33 motus de l’atoll de Funafuti ! Le King se serait-il réfugié loin du succès, de ses fans et de son épouse pour vivre une idylle dans l’état de Tuvalu avec sa première épouse dont personne n’avait entendu parler ?
Que vais-je découvrir ? Nul ne le sait mais vous, chers lecteurs, serez les premiers informés !

Par Chloé Sullivan, reporter de choc sur l’ile paradisiaque de Funafuti !


***

Elle avait volontairement omis de parler de Lex Luthor. Une part d’elle-même ne voulait pas se mettre un dangereux milliardaire sur le dos mais son instinct journalistique qui était sa part obscure lui soufflait de garder l’information pour un prochain article au cas où l’affaire Presley tomberait à l’eau.

De sa chambre, elle aperçut la femme qui accompagnait le jeune Luthor et décida d’aller lui parler. Ce qui était au départ un coup de tête se révéla bien vite une expérience étonnante. Bien qu’un peu méfiante au départ, elle fut bien vite séduite quand Chloé s’exclama « Mais tu es la dessinatrice de « Pilou le hibou ! », je suis archi fan ! ». Léa Démène était une jeune illustratrice qui avait inventé un petit hibou en quête de succès et d’amour. Chloé avait craqué dans une librairie avec Lois et depuis lors, elles s’envoyaient régulièrement des gags de Pilou qui illustraient leurs vies.

- Alors comme ça… Tu es journaliste ?
- Oui, mais pas à la poursuite de Luthor. Je suis navrée mais j’ai été envoyée ici pour raconter mes vacances de rêve. Et j’ai même une énigme à résoudre.
- Une énigme ? Tu es une détective privé à tes heures perdues ? » Demanda-t-elle malicieusement.
- Disons plutôt que lorsque tu passes ton temps seule, à croiser des couples partout et à ne voir que la précarité et des plages de sable blanc…
- La précarité ?
- Va visiter les villes. Le coté paradisiaque ne fait pas tout. » Elle remarqua que la jeune femme avait tiqué. Elle n’était pas au courant. Sortir avec un milliardaire semblait transformer certaines en cervelles vides. « Mais cessons de parler de moi, que fais-tu ici ? Tu cherches de l’inspiration pour Pilou ?
- Je… » Elle hésitait clairement et Chloé la comprenait un peu. Elle-même ne savait ce qu’elle ferait avec des informations de première main sur la nouvelle conquête du milliardaire. « Excuse-moi, je dois y aller.

Chloé l’observa un instant alors qu’elle ramassait sa serviette de plage et son sac. Elle n’était pas vraiment brune mais pas vraiment blonde non plus, un beau corps sans être vraiment mince… Elle était ce que l’on pouvait appeler une personne totalement normale. Elle était aux antipodes des maitresses de Luthor. Enfin, si on excluait cette tendance à ne pas poser de questions sur les lieux où ils allaient.

- Attend ! Léa !
- Chloé, écoute, je…
- Non ! Je t’arrête tout de suite. Je me fiche de ta relation mais pourrais-tu juste me faire un petit gag de Pilou pour ma cousine Lois ?
- D’accord. » Soupira-t-elle finalement après quelques secondes.

***

Il fallait qu’elle s’occupe de son mystère pour se changer les idées et surtout pour ne plus chercher des informations sur la future madame Luthor.

Après un pot de vin comportant dix dollars et ses tongs de manière à être inscrite, Chloé se rendit à pieds nus au cours de poterie. Elle trouva un siège derrière sa cible de manière à être plus discrète. Malheureusement, la première remarque du professeur fut de l’acclamer. Littéralement. Il obligea tous les autres participants à l’applaudir pour son professionnalisme.

- Pardon ?
- Vos pieds nus ! Comme ça vous pouvez mieux ressentir votre tour !
- Mon tour ? » Elle essayait de rester naturelle et distinguée mais elle se sentait extrêmement mal à l’aise ainsi dévisagée par tout le monde. « Mon tour ! Mais bien sur !

Alors que tout le monde commençait ses moulages, elle essaya de faire tourner son tour en posant ses pieds dessus. Après quelques instants, l’exercice devint tout naturel et elle fut, encore une fois, félicitée par le professeur.

- Remarquez comment elle fait corps avec son instrument ! Prenez de la terre ! Prenez !

Sans attendre, il prit une énorme motte de terre et la tapa sans ménagement sur le tour de Chloé. Des morceaux d’argiles atterrirent dans ses cheveux et elle su que ces quelques séances allaient être pénibles. Très pénibles. Rosalinda était totalement silencieuse et l’exubérance du professeur devait y être pour quelque chose.

Quand chacun fut concentré sur sa tache, elle tenta de capter la discussion de Rosalinda et de son voisin. Elle se pencha un peu et son bol géant qui était jusque là une véritable catastrophe se redressa miraculeusement.

- Un vase Ming !

Elle pesta en constatant que tout le monde s’extasiait devant son bol ! Ce n’était pas un vase ! C’était un bol pour boire son café ! Bon, il était très grand, voir même un peu imposant, mais c’était un bol, ça elle n’en démordrait pas !

- Laissez vos œuvres, je les ferai cuire une première fois et demain on appliquera de l’argile pour tenter les motifs en relief !

Couverte d’argile de la tête au pied, Chloé sortit du cours et au lieu de rejoindre les autres pour un goûter, elle se dirigea directement vers la plage. Quelques femmes Tuvaluans vinrent l’aider et ce qui était au départ un simple petit bain pour se débarrasser de la terre se transforma bien vite en un salon de massage en plein air. La plus jeune des Tuvaluans se révéla être la petite sœur de Nohoarii son marin préféré. Elle n’était là que depuis deux semaines et elle était déjà traitée telle une princesse.

***

Installée sur le ponton, elle se régalait d’un ananas qu’elle faillit avaler de travers lorsqu’un chauve vint s’asseoir en face d’elle. Après un soupir très bruyant, elle s’exclama :

- Allez agresser quelqu’un d’autre, je ne suis vraiment pas d’humeur à vous parler !
- Charmant. Je vous veux.
- Mon dieu, vous ne savez donc pas qu’il faut vous protéger la tête ? Votre absence de cheveux vous rend fragile au soleil. Allez donc soigner cette insolation !
- Sullivan.
- Luthor… Je ne plaisante pas.
- C’est ridicule. Et je vous veux comme guide touristique. Léa ne jure que par vos connaissances de Tuvalu.
- Moi ?! Guide touristique ?!
- Oui. Et je vous paierai.

Elle n’était pas vénale, loin de là, mais être payée et pouvoir investiguer pour un prochain article était grisant !

- On commence quand ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
emy
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 28
Localisation : dunkerque

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Sam 31 Juil 2010 - 21:26

ha une suite c'est ce que j'appelle un bon début de week-end moi
moi acro au fic.... nan .... quoique peut-être bien...on se refait pas
une super suite j'ai hâte de voir Chloé "guider" lex et lea je sens qu'on va se marrer
merci beaucoup pour cette suite

bon j'oublie pas le mot de la fin suite!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Dim 1 Aoû 2010 - 0:27

Léa a l'air trop cool ! Qu'est-ce qu'elle fait avec Lex, c'est pas le genre qu'il aime d'habitude ! C'est pas plutôt un lien - genre sa soeur - qui les unit ces deux-là ?? *trop barrée Aranya ?! Peut-être bien*

Guide notre Chloé ? Ca risque d'être marrant !

Une suite bientôt ?!


Dernière édition par Aranya le Dim 1 Aoû 2010 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
winnie
Pigiste
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand et Paris

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Dim 1 Aoû 2010 - 14:25

Di rien pour le tuyau du King! ça m'a fait plaisir là, écouter quelques bons vieux tubes avec un café et lire ton chapitre 2, ça c de la pause dans de la rédaction-de-mémoire-à-la-con! lol alors merci pour cet instantané de bonheur! ensuite, la poterie, c pas du vécu? (g éclaté de rire avec le "un vase Ming!" lol) pis c étrange Léa, me demande si c bien la fiancée de Lex... d'ailleurs ça se précise le chlex (enfin une première et vague ébauche lol) vivement la suite pour découvrir l'île avec ces deux enragés!
suiiiiiite!! bounce bounce bounce

(me font trop marrer ces smileys lol)

_________________
Nouveau site! --> http://www.pantadora.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.freewebs.com/winniefanfics/
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Mer 4 Aoû 2010 - 20:35

Merci Emy, aranya et winnie Smile c'est un plaisir de vous faire rire et de vous détendre pendant ces vacances ^^ C'est chouette que Léa vous plaise, je vais donc la faire courte et vous laisser avec le chapitre 3. Il sera le dernier posté avant un moment. il faudra compter la semaine du 16 aout avant la suite ^^ J'espère que ça vous plaira Smile

Excellente lecture à toutes!

-----------------------------------------------------------------------------------

La boite de cookies


Le lendemain, Nohoarii vint lui porter de bon matin un colis qui venait des Etats-Unis. Après avoir déballé le carton, elle trouva un second carton qui contenait une lettre ainsi qu’une petite boite métallique.

Ma très chère Chloé,

J’espère que ce paquet est arrivé en bon état et que tu te régaleras. Tu tiens dans tes mains le fruit de mes cours de cuisine ! De délicieux cookies ! Comme Perry m’a interdit de le faire partager aux autres journalistes et que Clark n’en a pris que la moitié, je me suis dit que ça te ferait plaisir. J’espère que tu vas bien et que tu profites un minimum de ces vacances au soleil aux frais de la princesse Perry.

Régale-toi bien et envoie-moi vite de tes nouvelles !

Ta cousine adorée, Lois

Ps : ton article sur la femme cachée d’Elvis était génial !


Chloé était partagée entre rire et consternation. Au moins, sa cousine semblait d’excellente humeur. Elle ouvrit la boite de cookies et fut agréablement surprise en constatant leur apparence était très convenable et qu’ils sentaient divinement bon.
Par mesure de sécurité, elle envoya un mail à Clark pour lui demander son avis. Pouvait-elle les gouter en toute sécurité ?

***

Sa boite de cookie et son ordinateur entre le pot de confiture locale et de délicieux petits croissants, Chloé déjeunait au soleil. Sa peau claire commençait à attraper de jolies nuances de bronzage mais elle veillait scrupuleusement à ne pas trop s’exposer. Le vieillissement de la peau à cause du soleil ne passerait pas par elle ! Elle se servit une grande tasse de café en attendant de pouvoir étrenner son nouveau bol-vase Ming qu’elle devait décorer le lendemain.

Elle vérifia une dernière fois son dictaphone avant l’arrivée de Lex Luthor et de Léa. Elle allait consigner toutes les informations possibles de manière à avoir un dossier béton sur le nouveau couple. Elle le glissa dans son sac lorsque Léa s’installa en face d’elle. Chloé sursauta devant son arrivée – avait-elle vu le dictaphone ?! – mais elle n’eut pas le temps de prononcer un mot que la jeune femme se lançait dans un long monologue qui oscillait entre menace et avertissement.

- Voilà le dessin. » Elle tendait à Chloé une grande enveloppe. « Mais en échange, vous me promettez que vous ne publierez pas d’articles nous concernant dans votre rubrique des vacances. J’ai interdit à Lex de vous faire signer un contrat en bonne et due forme alors je compte sur vous. Donnez-moi une image professionnelle du journalisme.

Chloé se retint de lever les yeux au ciel. Bon, elle avait un dictaphone avec elle ce qui ne laissait pas trop de doute sur ses intentions mais elle pouvait ne pas enregistrer. Que Léa doute des sa bonne foi était assez insultant. Néanmoins, elle acquiesça d’un signe de tête. Elle la remercia pour le dessin et partit en direction de l’accueil de l’hôtel pour l’envoyer au plus vite.

Elle glissa par la même occasion un mot pour la remercier de ses cookies qu’elle trouvait délicieux – enfin, elle ne les avait pas encore goutés et pour tout avouer, elle craignait un peu de le faire.

Elle vérifia en vitesse ses mails mais il n’y avait pas de réponse de Clark. Priant un instant que sa cousine ne l’ait pas empoisonné, elle continua son mot. Elle ajouta encore quelques lignes pour lui demander de filmer sa prochaine leçon de cuisine pour en faire profiter toute la famille et elle clôtura sa lettre en taquinant Lois sur sa mission de séduction. Chloé essayait de la caser avec Clark depuis plus d’un an et elle ne désespérait pas, ils finiraient ensemble, foi de Sullivan.
En plus, si l’on considérait que Lois s’améliorait de jour en jour – enfin… dans un monde idéal - en cuisine, il n’aurait plus d’excuses pour refuser des propositions indécentes – enfin… dans un mon idéal.

Lorsqu’elle retourna du coté de la plage, elle aperçut le couple qui semblait un peu en froid.

- Où voulez-vous aller, chers… touristes ! »

Elle souriait béatement à la manière d’un guide particulièrement enthousiaste mais cela n’eut pas vraiment l’effet escompté. Léa regardait avec une attention particulière un oiseau sur un cocotier pendant que l’autre tenait dans sa main des papiers.

- Vous préférez rester ici en silence ? » Personne ne lui répondit.

Un peu désemparée, elle leur proposa un cookie. Lex déclina mais Léa en prit deux. Alors qu’elle allait lui dire d’y aller prudemment, Léa marmonna.

- Pardon ?
- Ridicule. » Chloé sembla déconcertée d’entendre Léa la traiter de ridicule. Pourquoi la jeune femme semblait soudain si distante ? « Tu es ridicule !
- Je… » Chloé n’en revenait pas. Comment pouvait-on passer de personne sympathique à sombre garce ? « Je…
- Mais je ne parle pas de toi ! Je parle de cet égoïste !
- Oh… » Une dispute conjugale. Chloé décida que la meilleure solution était de ne pas s’en mêler. En aucun cas.
- Léa. » Menaça le milliardaire. « J’ai autre chose à faire que de t’entendre encore geindre contre le soleil, contre les autres touristes ou que sais-je encore !
- Tu feras cette visite seul ! » Hurla la jeune femme en retournant à l’intérieur.

Interdite devant un tel spectacle, Chloé se tourna vers Lex Luthor qui semblait serein.

- Si vous préférez, on peut remettre ça à demain.
- Il n’en est pas question, il fait un temps superbe alors je compte bien en profiter. Où allez-vous m’emmener, Sullivan ? » Sa réponse était agrémentée d’un grand sourire.

Surprise, elle ne put s’empêcher de le dévisager, avec, elle aussi, un sourire aux lèvres. Elle n’aurait jamais imaginé une telle sérénité de la part d’un homme d’affaire. D’ailleurs, en se souvenant de la soirée de bienvenue, Chloé se rendit compte du changement radical qui s’était opéré en lui. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas remarqué qu’elle le fixait.

- Quoi ? J’ai quelque chose entre les dents ? » Sa question était sur le ton de la plaisanterie.
- Non. Vous êtes un homme plein de surprise, Luthor.
- On me le dit souvent. Et encore, vous n’avez pas encore tout vu.

La décontraction du milliardaire fut instantanément communicative et Chloé se sentit assez à l’aise que pour faire de l’humour.

- Charmante proposition, je retiens. Et pour ce qui est de Léa, vous comptez réellement la laisser ici ?
- Léa… Léa est Léa. C’est… Ne vous en faites pas, elle s’en remettra. On y va ?
- Euh… oui. Alors ici, nous sommes sur la longue langue de sable qui constitue le plus grand motu de Funafuti. Son nom est Fongafale. En allant vers le sud, on va tomber sur les quatre villes qui se sont formées ici et nous irons voir l’aéroport. Il est en réparation actuellement parce que les infiltrations d’eau de mer font bouger le tarmac cinq mois par an.
- Et bien, si je ne connaissais pas votre réputation, je croirais presque avoir affaire avec une guide touristique. Comment connaissez-vous autant de choses ?
- Deux semaines. Mais je m’ennuyais ferme à l’hôtel et puis, les Tuvaluans sont vraiment très accueillants.
- Impressionnant.

Ils firent le tour du motus sur la journée en discutant avec les habitants, en aidant un marchant ambulant, en transportant des détritus loin des zones habitées et en comparant leurs connaissances de l’ile. Plus elle passait du temps avec lui, plus elle se rendait compte que son image d’homme froid et sans scrupule était sans fondement. Une petite voix lui soufflait pourtant qu’il lui avait attrapé très durement le bras.

Alors que le soir commençait à décliner et ils choisirent de ne pas rentrer à l’hôtel tout de suite. Un coucher de soleil sur le lagon valait tous les repas du monde. Confortablement installés au pied d’un cocotier et dans le silence, ils admirèrent le paysage.

- Luthor ?
- Mhhh. » Répondit-il les yeux clos.
- On devrait rentrer. A moins que vous comptez dormir ici ?
- Pourquoi pas. C’est agréable ce petit vent et au moins, il n’y a pas de femmes qui me courent après !
- Parce que ça vous pose un problème ? Vous êtes un coureur de jupons, ne niez pas.
- Ah, voilà le retour de la journaliste…
- Luthor, ne commencez pas. Je n’ai rien fait jusqu’à maintenant, je ne vais pas commencer. »

Ce n’était que la stricte vérité. Avoir enfin de la compagnie était agréable et elle ne comptait pas se mettre le couple à dos.

- Bien. Je prends note mais ne me le faite pas regretter. » Les mots étaient différent mais Léa lui avait fait comprendre la même chose. « Si vous voulez tout savoir, Léa est jalouse d’une allemande un peu folle qui me court après, c’est grotesque.
- Une allemande ?! Rosalinda ?
- Oui. La seule, l’unique.
- Son nom est bien Kiening ?
- Bien sûr. Vous ne la connaissez pas ?
- Non. Je devrais ?
- Oui. Enfin, probablement pas. » Il affichait une mine septique. Quand il reprit, sa voix était teintée d’ironie. « Elle a été célèbre en son temps.
- Pourquoi ?
- Tenez-vous bien à ce cocotier, Sullivan. Rosalinda Kiening a été une star. Elle a été une Sands Copa Girls un show dénudé de Las Vegas. Bon, à l’époque, ce n’était que topless mais quand même.
- Nan ?!
- Si… incroyable, n’est ce pas ?
- Stupéfiant. C’était en quelle année ?
- Dans les années cinquante ou soixante, je pense.
- Vous êtes un génie !

Elle riait. Les larmes aux yeux, elle arrivait à peine à reprendre son calme. Elle progressait grâce à lui et sur un coup de tête, elle lui donna un énorme bisou sur la joue.

- Vous enquêtez sur elle ?
- Oui. Elle prétend être la première épouse cachée du King.
- De qui ?
- D’Elvis Presley ! Le King quoi !
- Ah... Oui, ce n’est pas impossible, elle s’est mariée tellement souvent…

Soudain, Chloé eut une révélation.

- Vous la connaissez bien ?
- Couci-couça. Pas des masses, juste ce qu’on dit le plus souvent sur elle. Mais elle est extrêmement bavarde avec moi. Je pense qu’elle veut me rajouter à sa liste d’époux.

Un sourire conquit sur les lèvres, elle lui fit la proposition la plus indécente.

- Ça vous dirait de m’aider dans mon enquête ?

Il éclata de rire. Chloé en fut renversée. De mémoire de journaliste, personne n’avait jamais entendu Lex Luthor rire. Ils restèrent là encore un moment à admirer le lagon illuminé par la lune puis retournèrent tranquillement à l’hôtel.

La soirée sur la plage touchait à sa fin. Quelques clients finissaient leur cocktail et une des barmaids fit signe à Lex.
Lorsqu’il revint vers elle, il arborait sur son visage les traits habituels d’un grand patron d’entreprise. Le regard dur, il se contenta de lui dire que Léa était malade et que le médecin était à son chevet.

- C’est si grave que ça ?
- Il semble que ce soit une indigestion mais le médecin trouve que c’est plus violent encore.

Chloé ne savait que dire. Puis, se souvenant de la boite de cookies de Lois, elle se sentit coupable.

- Si je peux faire quelque chose pour vous aider…
- Laissez- moi tranquille, Sullivan.

Elle acquiesça puis s’éloigna. Le ventre vide, elle rentra dans sa chambre, prit une douche puis s’installa sur son lit. D’un geste machinal, elle brancha son dictaphone. Sa surprise en constatant qu’il n’y avait pas le moindre enregistrement fut une maigre compensation. Au moins, elle n’avait pas à se reprocher une chose de plus.

La musique d’accueil de son ordinateur vint rompre le silence et elle parcourut du regard ses mails. Elle ouvrit en priorité celui de Clark.

Chlo,

J’étais présent lors de la confection et je peux t’assurer qu’ils sont à se damner ces cookies. Je pense lui offrir quelque chose pour fêter un tel miracle. Une rumeur court comme quoi Lex Luthor serait lui aussi sur une île de Micronésie. Sa secrétaire voulait se rendre intéressante et a lâché l’info. Maintenant, connaissant Luthor, il a dû lui mentir pour préserver sa tranquillité. Mais bon, ouvre l’œil quand même, on ne sait jamais !

Clark

Ps : Je t’assure qu’ils sont délicieux alors goûte les !


Elle avait faim... alors elle en croqua un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Jeu 5 Aoû 2010 - 19:55

Citation :
Elle avait faim... alors elle en croqua un !

Enorme ! Juste Enorme ! Lois... que de surprise. Un Luthor qui rit ? Je sens qu'il va l'aider notre journaliste préférée.

Continue.
Revenir en haut Aller en bas
emy
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 28
Localisation : dunkerque

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Ven 6 Aoû 2010 - 22:04

super suite juste avant que je partes en plus Smile bonheur
j'adore cette fic, et ce que lex raconte sur rosalinda je sens avec Chloé, ils vont faire une super équipe
par contre le cookie de lois je suis pas sur que j'aurais vraiment confiance lol

je te fais confiance pour la suite je sens qu'elle va être top
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 9 Aoû 2010 - 12:12

Super chapitre, j'attend la suite avec impatience !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 634
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 9 Aoû 2010 - 20:04

Ah bonne surprise de découvrir deux chapitres à lire !
Excellent cette histoire d'enquête, ça reste léger comme intrigue, comme le cadre qui est très décontractant, ça fait bien la paire.
c'est marrant parce que tu arrives à changer un Lex super missant et dur en Lex à peu près normal sans que ça paraisse bizarre, bravo pour ça. L'enquête va les rapprocher du coup.
Bon et alors ? Va-t-elle tomber malade à cause de ces satanés cookies ? Lex viendra la soigner !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
pretender
Pigiste
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 32
Localisation : Buenos Aires

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Lun 9 Aoû 2010 - 20:35

Ptdr toujours pleine de bonne humeur cette fic, ça fait plaiz d'avoir deux chapitres à lire !

j'attends avec impatience de voir ce que ça va donner cette histoire d'ex épouse du King mdr j'imagine trop les conversations avec Perry en plus, ça m'éclate lol la phrase qui a failli me faire tomber de ma chaise :
Citation :
Non ! Lois Lane ! Ne donnez pas de vos cookies à mes employés, ils vont être malades !
on venait justement de parler de mes talents culinaires avec des collègues en plus ptdr

dommage qu'il faille attendre pour la suite, t'as intérêt à la faire bien délirante pour te faire pardonner Wink

*va se remettre au boulot en grommelant*
Revenir en haut Aller en bas
chlexforever
Stagiaire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 28
Localisation : Meaux

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Mar 10 Aoû 2010 - 15:09

J’adore ta nouvelle fic Chlo !! Elle commence tout en douceur et ça sent le romantisme à plein nez !! Et en plus une île paradisiaque pour cadre : Il va y en avoir des coins tranquilles pour se retrouver derrière le dos de Léa… Bon bah quoi te dire d’autres à part que je veux du Chlex, du Chlex et du Chlex… Tout en romantisme of course !!

En espérant que Chloé ne se soit pas empoisonner avec les Cookies (mais que Léa si :p)
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Jeu 26 Aoû 2010 - 21:52

De retour pour Funafuti!


Aranya: héhéhé oui... il peut aider ça tombe ^^
emy: la suite est là et je suis toujours dans les temps pour faire plaisir Wink
Alexiel: suite en piste!
Sixpence: je ne dis rien, je ne veux pas gacher ta surprise Wink
Pretender: Le don culinaire peut apparaitre sur le tard, et la folie sur mes fics est là, tu vas adorer ce chapitre Razz je suis optimiste Smile
Chlexforever: Du chlex en veux tu en voilà! A petite dose progressive Wink Et les cookies, tu vas aimer ^^ On va encore en parler Wink


Bon j'ai pris du retard mais pour la bonne cause (Pouya et deux fic inédites disponibles dans fics terminées (Nouvelle saveur et quatre saisons pour un Luthor)) mais maintenant je suis de retour! La suite est déjà en préparation Wink

Une excellente lecture à tous!


-------------------------------------------------------------------------------

Un jour sur le lagon

Profondément endormie, Chloé rêvait qu’elle était poursuivie par des cookies géants dirigés par une Lois-Super Cookie. Alors qu’elle se retournait en tout sens entre la conscience et les brumes du sommeil, un sourire naquit sur ses lèvres. Les cookies étaient décimés par Elvis et Lex Luthor en bikini. Alors qu’ils allaient mettre KO Lois, la sonnette de la porte d’entrée la réveilla. Légèrement désorientée, elle s’étira un peu et le second coup de sonnette la tira hors de son lit.

Elle ouvrit la porte en essayant de remettre ses cheveux dans l’ordre. Elle resta interdite. Sur le pas de sa porte, deux hommes l’attendaient.

- Qu’est ce que…

Incapable de finir sa phrase, elle dévisageait le Tuvaluans et le milliardaire en plissant les yeux. Silencieux, ils la dévisageaient en retour. Ils prononcèrent un vague bonjour et d’un signe de tête, ils lui firent comprendre qu’ils désiraient entrer.

Bien qu’encore mal réveillée, elle se décala et les observa envahir son territoire. D’un coup de fesse, elle referma la porte. C’est alors qu’elle avisa l’état de sa chambre. Son lit ressemblait à s’y méprendre à un champ de bataille. La boite de cookies trônait fièrement sur le lit, ouverte ne contenant plus qu’un malheureux survivant. Des miettes étaient éparpillées ci et là sur les draps, à terre, sur la commode… Elle n’avait pas pu résister, Lois avait fait de l’excellent boulot. Un véritable miracle culinaire. Chloé n’en revenait pas et les avait dévorés. Epuisée et repue, elle s’était endormie en tentant d’attraper le dernier.
Se postant devant les deux intrus, elle attrapa son soutien-gorge qu’elle cacha dans son dos.

- Vous me désirez ? » Rouge de confusion, elle bafouilla un instant. « Euh, je… je veux dire, vous désirez ?

Après quelques secondes, elle réussit à comprendre que Lex désirait un échantillon de cookie pour vérifier s’ils n’étaient pas empoisonnés et que Nohoarii voulait l’emmener en balade en Va’a.

- Primo, je n’ai empoissonné personne et il faudra me passer sur le corps pour prendre ce cookie. » Elle était vexée des insinuations du milliardaire. « Néanmoins je consens à vous laisser les miettes. Secundo, va’a ? C’est quoi ?
- Embarcation traditionnelle polynésienne. Une pirogue. » Lui répondit Nohoarii.
- Vraiment ? Mais ça serait fantastique ! Bon, je suis un peu nulle en navigation mais pouvoir me balader en pirogue sur un lagon aussi beau… Mille fois oui ! Je prends mon bikini et on file !

Elle se retourna pour prendre le dit bikini dans sa penderie. Elle déposa le soutien gorge qu’elle tenait toujours puis pris son maillot. Elle fut stupéfaite en voyant le milliardaire s’emparer du dernier cookie.

- Non ! Rendez-moi ça !
- C’est purement à des fins médicales, ne faites pas l’enfant, Sullivan.
- Il n’y a rien de dangereux là dedans ! J’en ai mangé… quelques uns et je vais très bien ! »

En fait, elle les avait tous mangés mais elle ne comptait pas l’avouer au milliardaire. Et elle était la preuve vivante qu’ils n’étaient pas dangereux. Elle s’empara et dans un geste rapide, elle le mit en bouche. Le biscuit était grand et il lui fut difficile de le manger. Lex, lui, était figé devant la scène totalement surpris et il sembla à Chloé qu’il y avait une lueur d’amusement dans ses prunelles. Il devait la penser folle mais elle n’y prêta pas attention. Qu’est-ce qu’il était bon ce cookie. Lorsqu’elle fut à nouveau capable d’articuler, elle déclama sa sentence.

- Je vous ai dit : les miettes oui, le cookie non.

L’incompréhension et une certaine force d’agacement vint naitre dans les yeux de Lex mais Chloé n’y prêta guère attention.

- On part quand ? » Elle s’en voulait un peu de prêter si peu d’attention à Léa mais elle ne pouvait pas abandonner ses « vacances » pour veiller une malade. Lex Luthor était parfait dans ce rôle. D’ailleurs, il était occupé au rassemblement des miettes.
- Tout de suite, tu dois être de retour pour ton cours de poterie n’oublie pas.
- Exact. » Elle était tellement tentée de manger les dernières miettes qu’elle n’écoutait que d’une oreille son ami.

Lex se rappela à leur bon souvenir avec une phrase qui laissa Chloé pantoise.

- Je vous accompagne !
- Pardon ? » La voix de Chloé était étranglée et incertaine. Il venait l’accuser des pires maux et il osait s’incruster dans sa journée de rêve…
- Vous vous êtes proposée comme guide touristique, ces… pirogues… » Il agita ses bras minant ce qu’il pensait être le moyen de locomotion. « semblent parfaitement rentrer dans le programme « curiosité touristique ». Je me trompe ?

Incapable de répliquer – il avait probablement raison - elle acquiesça. Sa journée découverte allait être étrange entre les deux hommes.

- Et votre épouse ?

Nohoarii venait d’accomplir, aux yeux de Chloé, une véritable réplique culte. Elle tenta de dissimuler son rire sous quelques toussotements mais elle ne dupa personne.

- Elle se repose. Elle en a bien le droit vu les derniers évènements. » Sa remarque était sarcastique et ouvertement dirigée vers la journaliste.

***

Une heure plus tard, ils étaient tous les trois, côte à côte, sur la plage. Lex avait troqué ses vêtements de touriste par un simple bermuda qui fit rire aux éclats Chloé. Elle ne l’avait jamais vu dans une tenue si… commune. Il lui avait expliqué qu’après avoir déposé les preuves cookiennes à l’hôpital, il avait choisi de se mettre au même niveau débraillé qu’elle. Elle n’avait pas le temps de répliquer qu’il attaquait le tuvaluan.

- Vous pensez sérieusement que nous parviendront à tenir tous les trois là-dedans ? Nota… Nora…
- Nohoarii. » Rectifia Chloé, agacée du comportement ouvertement hostile du milliardaire. « Et s’il l’affirme, moi je le crois.

L’embarcation qui leur faisait face était en bois et d’apparence très simple. Nohoarii lui avait expliqué qu’il existait dans le Pacifique des courses de Va’a qui étaient essentiellement composée dans des matériaux modernes et couteux. Lui préférait la simplicité.

- Vous d’abord, monsieur. » Fit-il dans un salut moqueur.

Loin de se démonter, Lex fit quelques pas et s’installa à l’avant de la pirogue qui se balancait dangereusement de gauche à droite. Il grimaça devant l’absence de confort et de stabilité mais il ne fit aucune remarque lorsqu’un pied se retrouva dans son champ de vision.

- C’est étrange cette manière de s’installer…
- Je vous enquiquine, monsieur le milliardaire. » Elle tentait tant bien que mal de se redresser mais ce fut grâce à l’aide des deux hommes qu’elle parvint enfin à se positionner correctement. Nohoarii parvint à rééquilibrer l’embarcation, ce qui provoqua l’admiration de Chloé. Chacun prit une pagaie en main et alors qu’ils allaient s’élancer la voix forte du directeur de l’hôtel leur parvint.
- Bonne initiative, miss Sullivan ! C’est un plaisir de vous voir si encline de découvrir nos traditions ! Nous vous attendons pour quatre heures. Nous avons spécialement retardé le cours de poterie de manière à vous laisser le loisir de pagayer dans notre beau lagon. » La jeune femme allait répliquer mais elle n’en eut pas le temps. « En avant ! »

Il poussa la Va’a d’un coup de pied qui faillit faire tomber ses trois occupants. Après seulement quelques mètres, Chloé se pencha pour voir passer un petit poisson coloré. Leur première chute était prévisible. Mais jamais elle n’aurait cru atteindre le nombre astronomique de 65 chutes. Heureusement pour eux, ils étaient assez éloignés de l’hôtel et seuls quelques habitants purent admirer leur talent dans ce domaine.

Trempés et hilares, Chloé et Nohoarii ne pouvaient s’empêcher de commenter chacune de leurs chutes. Lex lui, semblait un peu bougon mais quelque part entre la dixième et la onzième chute, il sembla se dérider. Il commença doucement, en narguant ses coéquipiers, puis, il se mit à noter chaque chute en fonction de notes techniques obscures. Il finit par décréter qu’il fallait absolument travailler la technique et il décida de déséquilibrer ses coéquipiers régulièrement, ce qui permit à Chloé d’oublier ses agissements du matin.

***
- Je n’en peux plus.
- Vous abandonnez ?
- Oui !

Le sourire victorieux de Lex et de Nohoarii ne plaisait guère à Chloé – depuis quand étaient-ils si complices ?! – mais elle était trop fatiguée pour les questionner. S’installant sur le sable chaud, elle poussa un soupir de ravissement. C’était tellement agréable de ne rien faire, de paresser au soleil sans penser à…

- Le cours de poterie commence dans un quart d’heure.
- Je ne bougerai pas d’ici.

Elle n’irait pas. Elle n’en aurait pas la force ! Elle sentait qu’elle pouvait s’endormir d’un instant à l’autre. Ses paupières lourdes se fermèrent lorsque quatre mains la hissèrent. Elle se retrouva sur le dos d’un des deux hommes. Sa tête vint se caler naturellement contre le cou de son porteur. Pas un cheveu ne venait la chatouiller et elle en conclut que le milliardaire faisait sa b.a. de la journée… voir de l’année. La main de Nohoarii s’était logée dans le creux de son dos et la maintenait fermement.

- Miss Sullivan ? Miss Sullivan ?

Chloé ouvrit un œil et se rendit compte qu’elle se trouvait sur un transat devant l’hôtel. Elle bailla, une main devant la bouche puis frotta ses yeux. Depuis quand dormait-elle ?

- Miss Sullivan, le cours va commencer. » La voix du professeur de poterie semblait douce et délicate. Faisait-il attention à ne pas la brusquer ? Elle ne pensait pas l’avoir séduit au point d’être aux petits soins avec elle.
- Très bien, je… » Elle était encore un peu somnolente, elle bailla une nouvelle fois puis avec l’aide du potier, se remit debout. « Où se trouvent les hommes qui m’accompagnaient ?
- Qui ?
- Euh, Lex Luthor et…

Elle n’avait pas eu le temps de finir sa phrase que l’homme s’était figé.

- Vous êtes la compagne de monsieur Luthor ?! Je savais bien qu’il ne pouvait pas être amoureux d’une femme aussi simple et prévisible que cette Léa Démène !
- Mais je…
- Votre secret est entre de bonnes mains ! Ne vous inquiétez pas !

Il l’entraina à sa suite et l’installa dans la salle de poterie. Tout le monde était déjà bien affairé sur son travail et Chloé remarqua le regard envieux de certaines femmes. Le fantasme du potier avait encore de beaux jours devant lui…

Un pinceau dans une main et un pot de peinture blanche de l’autre, elle se demandait par où commencer. Elle décida de peindre son bol en blanc. Il ne lui fallut que cinq minutes pour finir sa tâche. Rosalinda se trouvait à coté des pots de couleurs… Aussitôt d’attaque, Chloé se leva tout sourire et se glissa près de son ainée.

- Vous me conseillez quelle couleur ?
- On est dans le Pacifique n’est ce pas ? » Rosalinda avait un petit sourire rêveur.
- Euh… Oui. » Chloé était septique.
- En bleu, chérie. « Blue Hawaii »…
- Vous voulez dire… « Dreams come true in Blue Hawaii » de…
- Une des grandes chansons de mon cher époux, elle est pourtant peu connue… Comment ? Non, ne me dites rien, je préfère croire que vous êtes une jeune femme passionnée et non pas une rivale. Vous savez, je regrette de l’avoir quitté. J’aurais pu le sauver des… des somnifères et de Ginger
- La femme qui partageait sa vie à la fin?
- Oui ! Je suis émue de voir que vous connaissez si bien mon Elvis. Même si cette Ginger ne l’a jamais aimé comme moi je l’aimais ! Elle était là… Enfin, je ne peux croire à sa mort.
- Je n’en doute pas. Personne ne peut y croire.

Et surtout pas son rédacteur en chef. Chloé était impressionnée. Cette femme pensait vraiment être l’épouse du King. Enfin, une de ses épouses. Elle n’avait cure de ce que les gens pensaient d’elle. Elle vouait un culte à cet homme tout comme Perry White. Bien que ce dernier n’avait jamais envisagé d’être marié à la star.

- Rosalinda, quand vous aurez un peu de temps, passez un coup de fil au rédacteur en chef du Daily Planet à Metropolis. Il s’appelle Perry White, vous allez vous entendre à merveille. Et il voudra faire de vous la star de son prochain article sur le King.
- Moi ? » Elle avait les yeux brillants de reconnaissance. Elle avait un air de femme du monde un peu hautaine mais il semblait que finalement, elle avait un vrai cœur d’artichaut.
- Oui, et je vais préparer la grande révélation de votre histoire dans mes articles de voyage. Je suis journaliste.

Un peu sous le choc de ces révélations, Rosalinda accepta et tendit un peu maladroitement le pot de peinture bleu à Chloé. Cette dernière, une fois installée à sa place commença à étaler ci et là des touches de couleur.

Elle ne rougit même pas lorsque certains touristes commencèrent à montrer du doigt son travail. Oui, ça ne ressemblait à rien et elle en était fière ! Pourtant, lorsque le professeur de poterie commença à hurler en la montrant lui aussi du doigt, elle sursauta. Que diable voulait-il dire ?

- Je sais que ce n’est pas conventionnel mais quand même ! » commença-t-elle en s’énervant.
- Mais non ! C’est un miracle ! Vous avez un don ! C’est… C’est…

Le pauvre homme s’appuya sur une chaise, il était à la limite de l’hyperventilation.

- Les grues volant dans les nuages ! C’est un des motifs que je préfère dans les vases Ming !

Sa soirée se déroula sous les exclamations constantes de Tom - Chloé venait d'apprendre que le potier avait un nom. Elle ne vit ni Lex, ni Léa, ni Nohoarii qui avait repris le bateau. Et cela l'inquiétait un peu.


------------------------------------

Juste pour voir à quoi ressemble le motif du bol



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    Ven 27 Aoû 2010 - 19:22

Ah ouais rien que ça, Chloé peint des grues, elle est forte la petite !
Toujours super marrante cette fic. Je suis fière d'être la première à commenter ce chapitre.
Le coup des cookies est génialissisme. J'imaginais parfaitement la tête de Chloé avec un cookie trop grand coincé dans la bouche. :p

Encoreeeee !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Funafuti - Paradisiaque I    

Revenir en haut Aller en bas
 
Funafuti - Paradisiaque I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» île déserte
» chapitre 1 de mon roman, dites ce que vous en pensez svp
» Khamal's Art
» Argelès, Collioure ....
» Chittorgarh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: