Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snuamdmiear
Pigiste
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Eclipse   Jeu 1 Juil 2010 - 0:46


Par Snuamdmiear






Les personnages de Smallville ne m’appartiennent pas.
En écrivant cette histoire, je n’en tire aucun profit ni bénéfice.
Cette histoire est fictive. Toute similitude avec des personnages ou des faits réels n’est que pur hasard.








ECLIPSE


Assise au comptoir, Chloé Sullivan attendait que Lana soit disposée à la servir. Etrangement, il y avait beaucoup de monde aujourd'hui or c'était un jour agréable où la limonade serait la boisson recommandée. Seulement non, le Talon, paradis du café, était plein de jeunes adultes.
Peut-être se cachait-il sous cette anormale influence un déréglement hormonal dû aux pierres vertes ? Ou tout simplement étais-ce parce qu'une climatisation avait été installée par le propriétaire du café.

- Excuse-moi Chloé. Je pensais que tous ces gens profiteraient du beau temps pour se dorer la pillule ! s'exclama Lana en arrivant à hauteur de Chloé.
- Oui mais Smallville est loin d'être une ville tout ce qu'il y a de plus normale, répondit Chloé.
- On a vu tellement de chose que l'on pourrait rectifier le panneau d'entrée en ville « Smallville, ville du maïs » par « Smallville, ville des bizzareries » ! Plaisanta Lana.

Chloé ne la contredirait pas sur ce point. Combien d'affaires étranges avait-elle résolu avec l'aide de ses amis dans la petite ville du nom de Smallville ?

- Alors, que puis-je pour toi aujourd'hui ? Un café noir avec un soupçon de sucre dans une grande tasse ?
- Non pas aujourd'hui. Je vais essayer le déca avec éclats de caramel, crème, poudre de cacao et trois sucres s'il te plaît.
- Qu'arrive-t-il à ma cliente préférée ? Tu es malade ? Tu adores le café noir. Je sais que le médecin t'a dit d'y aller doucement avec la caféine mais de là à passer d'un café à un déca. Nous cacherais-tu quelque chose ? Y aurait-il un homme derrière ce changement soudain ?
- Tu sais Lana, parfois je me pose des questions sur ta logique. Pourquoi changerais-je de café pour un homme ? Sache-le, il n'existe pas de compromis avec le café. Si jamais mon haleine dérange à cet "homme", je pourrais à la rigueur me brosser les dents cinq fois par jour pour lui faire plaisir.
- C'est vrai pardon. J'ai parfois tendance à oublier que le café est ton premier grand amour, rit Lana.
- Et il le restera, soit en sûre. Car même si les médecins me diagnostiquaient une maladie incurable, qu'il ne me restait que quelques mois à vivre et que pour prolonger mon espérance de vie il fallait que je me réduise chaque matin à boire un malheureux verre de lait...
- Tu ne le ferais pas, finit Lana. Bien, alors dis-moi ce qui ce matin te décides à prendre un décaféiné ?
- J'ai un entretien pour un stage de journalisme au Daily Planet.
- Mais c'est génial ! S'exclama Lana. Toi qui rêves depuis toute petite d'une plaque à ton nom sur l’un des bureaux de cet immense bâtiment !

Si le café était le premier grand amour de Chloé, le journalisme était le second. Restait-il encore dans son coeur de la place pour un homme ? Evidemment ! On ne douterait jamais de son grand coeur. Mais Chloé adorait le journalisme. Etre au courant de tout était presque maladif chez elle. Pour réussir un sujet, sa curiosité en était indécente, presque perverse. Et les histoire hors du commun de Smallville lui avaient permis d'exploiter ses capacités d'investigation au maximum.

- C'est un stage très pourvu. Beaucoup d'étudiants ont postulé. Et j'ai été selectionnée avec douze autre candidats pour passer un entretien.
- Je suis très contente pour toi Chloé. Tu es très douée. En plus, ça te permettra de jouer dans la cour des grands, et ça te changeras des nouvelles locales de La Torche. Tu vas y arriver, j’en suis sûre.
- Merci.
- Bien, je t'apporte ton... Fit-elle mine de réfléchir.
- Déca avec éclats de caramel, crème, poudre de cacao et trois sucres.
- Oui, c'est ça. Je te l'apporte tout de suite, dit-elle en écrivant la commande sur son petit calepin.
- Merci.

Chloé déballa ses affaires et se concentra sur ses notes pour son entretien. Elle avait les capacités pour réussir et ne manquait certainement pas de confiance en soi pour se promouvoir et dire ce qu'elle pense. Et pourtant, cet entretien la stressait au plus haut point que c'en était déconcertant.

- Mon café vous plaît-il ?

Se retourner était inutile, elle savait à qui appartenait cette voix fière et masculine. Mais même si elle savait de qui il sagissait, ç'aurait été un tel gâchis de ne pas se retourner et l'apercevoir.

- Monsieur Luthor, vous daignez nous faire honneur de votre présence, dit-elle en se tournant vers lui.
- Mademoiselle Sullivan, toujours aussi délicate.
- J'y travaille, vous savez.

Lana arrivait tout juste avec sa nouvelle mixture qu'elle déposait sur le comptoir face à Chloé. Cette dernière la remercia, puis Lana saluait son patron.

- Quant à votre café... Je trouve qu'il a un goût amer.
- Je ne vous apprends pas que le café a toujours eu un goût amer ?
- Oui seulement cette fois-ci, l'amer vient surtout de l'exploitation des champs de cacao par des paysans : hommes, femmes et enfants confondus, tous malpayés et certainement maltraités pour la plupart d'entre eux, répondit-elle d’une traite.
- Mais en buvant ce café, vous savez que vous cautionnez ces pratiques, n'est-ce pas ? répondit-il d'un air suffisant.
- Vous avez raison, je ne vais pas le boire. En fait, je ne boirais plus de café au Talon tant que des mesures ne seront pas prises.

Un petit sourire narquois s'afficha sur les lèvres de Monsieur Luthor, comme s’il ne s'agissait là que d'une chose sans intérêt. Elle ne boirait plus de café chez lui, et alors ?

- Sachez tout de même que votre dernière réplique n'était pas très commerciale pour un businessman de votre envergure. Vous venez de perdre votre cliente favorie, même si vous ne le savez pas encore. Mais vous vous en aperçevrez très vite lorsque les comptes du Talon seront sur votre bureau.

Lana qui se tenait là, derrière son comptoir à suivre l'échange entre sa meilleure amie et son patron osa parler :

- Tu ne bois pas ton café ?
- Non Lana, merci.
- Mais...
- Ne t'en fait pas, je le laisse à Monsieur Luthor, car l'amertume est un sentiment qu'il connaît plutôt bien.

Après cette dernière réplique cinglante qui mit fin à la conversation, Chloé déposa un billet sur le comptoir, rangea ses affaires puis quitta le Talon.
Pourquoi fallait-il toujours que leurs rencontres soient faites de petites piques ? Cela ne la dérangeait pas, bien au contraire, Monsieur Luthor était le meilleur partenaire qu'elle n'ait jamais connu. Il était très agréable d'affronter quelqu'un à sa hauteur, même si elle se persuadait qu'il jouait dans une cour bien plus grande que la sienne. Mais comment ne pas penser autrement lorsque vous savez que Luthor Junior était la bête noire de tout businessman et que cet homme amassait des millions de dollars tous les jours grâce à sa force persuasion et son éloquence ? Non, il était évident que Lex Luthor était un maître dans l'art et la manière du pourparler.

Cependant la limite entre "la plaisanterie" et "l'insulte" était très ambigüe et il était très facile de dépasser cette limite ; Il suffisait d'un rien. Et à cet instant, Chloé sentait qu'elle avait dépassé la limite. De quel droit se permettait-elle de le juger ? Que savait-elle de lui, de sa vie pour prétendre qu'en plus d'être un beau parleur, il maîtrisait aussi le sentiment de l'amertume ? Quelle prétention ! Oui, c'était ça : elle était prétentieuse et malpolie. Que de beaux sentiments avant de se rendre à son rendez-vous !
Il fallait qu'elle se renconcentre. Il en allait de sa carrière. Ce stage lui servirait de tremplin pour accèder au poste qu'elle convoitait depuis son plus jeune âge.

Chloé pénétra dans sa voiture puis respira un bon coup. La voilà bien : nous n'étions qu'en début de matinée et Chloé n'avait réussi qu'à sa rendre fâchée avec Monsieur Luthor, stressée de son prochain entrevue et en manque de café... Ou de déca ?
Lorsqu'elle aperçut Monsieur Luthor sortir du Talon et qu'il la salua d'un verre de café pour la narguer - certainement celui qu'elle venait de lui offrir de mauvaise grâce -, elle démarra et se mit en route pour rejoindre la grande ville. Peut-être y trouverait-elle un café décent. Enfin, vous ne lui ferez pas croire que dans tout l'état du Kansas, seul le café du grand Luthor valait la peine d'être goûté ? Non, elle trouverait un café très sympathique pas loin de la tour du DailyPlanet où elle pourra se détendre, prendre un bon café et surtout, oublier Lex.

***

Assise dans un très agréable fauteuil club, Chloé reposait ses yeux disait-elle. Elle tendit ses jambes et retira ses chaussures. Sacrée journée ! Et ces chaussures me font un mal de chien ! Il fallait croire que la femme était destinée à souffrir tout au long de sa vie. Certes, cette paire d'escarpin noire était tout à fait magnifique par son rendu svelte et brillant, mais elle n'en restait pas moins un objet de torture !

- Mademoiselle Sullivan ?

Chloé sursauta sur son siège. Ce n'était pas un lieu très commun pour se reposer les yeux. Rapidement, elle réenfila ses chaussures et se leva.

- Madame Stewart vous attend dans son bureau, indiqua la secrétaire.
- Merci, répondit-elle.

En se dirigeant vers le bureau, elle regarda le jeune homme qui était à sa droite. Sans s'en approcher, elle ressentait toute la pression qui pesait sur les frêles épaules du jeune garçon. Il était l'un des treize candidats au poste de stagiaire, et le dernier à passer l'entretien fatidique. Chloé pénétra dans le bureau du grand chef.
Sacrée journée qui est loin d'être terminée !

***


- Mais c'est pas vrai !

Chloé se trouvait sur la route 56 pour rentrer chez elle. Le trafic était arrêté, et lorsqu'elle sortit de sa voiture pour en savoir plus, un policier lui indiqua qu'un accident était survenu un peu plus en avant sur l'autoroute et que la circulation devrait revenir à la normale d'ici quelques instants.
Alors qu'elle faisait un tour d'horizon, elle aperçut une magnifique voiture rouge sang haute gamme qui ne pouvait être qu'à un Luthor. Lionel Luthor se contentait de classiques voitures luxueuses alors que celle-ci était jeune et innovante. Elle ne pouvait appartenir qu'à Lex Luthor.
C'était le moment ou jamais de s'excuser. Elle referma la portière de sa voiture, et partit en direction de ce point de luxure parmi ces points de normalité.

- Monsieur Luthor !
- Mademoiselle Sullivan, vous reveniez de Metropolis ?
- Oui, j'étais à un entretien d'embauche.
- Ne me dites pas que vous êtes une pauvre fille qui doit trouver un emploi pour subvenir aux besoins de sa famille et financer ses études. Vous savez, poursuivit-il, si ce n'est que ça, je peux très certainement augmenter le salaire de votre cher père et vous éviter ainsi la désastreuse aventure de la jeune adolescente qui finit par renoncer à ses études et qui choisit un job de serveuse à plein temps, répondit Monsieur Luthor avec un léger sourire au coin.
- Monsieur est trop bon, répondit Chloé sur le ton de l'ironie. Je suis candidate pour un unique poste de stagiaire dans un grand journal.
- Un journal vous dites, lequel ? Demanda Monsieur Luthor mine intéressé.
- Le DailyPlanet.
- Le Daily Planet. Vraiment ?
- Oui, le DailyPlanet. Je suis sûre que malgré vos distinctions et votre compte en banque, vous lisez le journal et il n'existe pas de presse de luxe, si ?

Monsieur Luthor sourit.

- Et vous ? N'êtes-vous pas décidé à aller vivre à Metropolis ? La ville de Smallville... Pardonnez ce jeu de mot pour le moins ridicule.
- Je vous l'accorde, la coupa-t-il.
- Je disais donc que cette petite ville n'a rien à vous offrir. Et vous feriez un geste pour la Terre si vous réduisiez votre consommation de carburant à vous rendre à Metropolis. Au moins, si vous ne réussissez à vendre des produits issus du commerce équitable, vous pourriez peut-être faire un geste pour l'humanité. Oh ! Encore faudrait-il que de votre pied d'estal l'humanité vous intéresse, finit-elle avec un sourire des plus hypocrites.
- Smallville m'apporte bien plus que vous pourriez le croire.
- Qu'est ce qu'elle pourrait bien vous apporter ? Du pop-corn lors de vos téléconférences ?

Lex Luthor laissa échaper un petit rire très discret mais qui n'échappa pas à Chloé. Finalement Monsieur Luthor n'était peut-être pas une cause perdue, il n'était pas fait totalement d'amertume.

- A propos de ce matin...
- Oui, je ne vous ai pas correctement remercié pour le café, qui était délicieux soit dit en passant. Je n’avais pas bu un café si goûteux depuis bien longtemps.

Il ne rendait pas la tâche facile, mais Chloé ignora sa remarque.

- Je tenais à m’excuser des propos que j’ai tenu envers vous, je n’aurais pas dû. D’autant plus que je ne le pensais pas. Seulement, j’étais angoissée par mon rendez-vous, mais bien sûr, cela n’excuse pas mon attitude.

Chloé avait fait ses excuses les yeux rivés vers ses doigts qu’elle ne cessait de torturer. Elle osa lever les yeux vers Lex Luthor, il regardait au loin l’horizon. Il l’avait entendu, c’était certain, seulement il ne lui donnera pas de réponse. Et d’ailleurs elle ne s’attendait pas à recevoir de réponse. Monsieur Luthor était de ces hommes qui ne s’embêtaient pas dans des explications futiles et compliquées. Lorsque le besoin s’en présentait, il s’exprimait. Autrement, il se taisait.

Chloé n’eut pas le loisir de méditer là-dessus que son téléphone sonna. Tandis qu’elle récupérait son téléphone , Lex esquissa un regard vers l’élément perturbateur qui dérangea sa comptemplation, puis il retourna à sa méditation.

- Dans quelques minutes va avoir lieu l'éclipse... La rencontre de la Lune et du Soleil.
- La dominance de l'obscurité sur la lumière, rectifia-t-il.
- Ce n'est que provisoire Monsieur Luthor. Seulement le temps d'une éclipse.

Puis après une courte pause, Chloé enchaîna :

- Nous devrions entrer dans nos véhicules. Je ne souhaite la cécité à personne, même pas au patron de mon père, plaisanta-t-elle.
- Voudriez-vous observer l'éclipse Chloé ?

Elle ne manqua pas de noter la familiarité de Lex Luthor. Ce n'était pas déplaisant, juste étrange. Bien sûr, elle l'avait déjà entendu appeler Clark Kent par son prénom mais ils avaient une relation bien plus étroite : ils étaient amis. Alors que Chloé et Monsieur Luthor ne se connaissaient qu'à cause de la petitesse de Smallville, ou bien parce qu'elle était l'amie d'un ami.

Chloé qui s'apprêtait à rejoindre sa voiture leva la tête, surprise par sa proposition. Il était en train de fouiller dans sa voiture.

- Auriez-vous inventé, vous et votre équipe de scientifiques, un sérum qui permettrait à l'oeil humain d'observer une éclipse sans se brûler la rétine ?
- Non, mais j'ai des lunettes solaires, répondit-il en sortant de son véhicule avec deux superbes lunettes.

Chloé sourit à son imagination d'ébordante.

- Ne me dites pas que...
- Mademoiselle Sullivan, la coupa-t-il, rappelez-vous que je suis un homme d'affaire, donc je réalise des affaires, et cela même avec des fabriquants de lunettes solaires. Tenez, dit-il en lui remettant une paire.
- Merci... Evidemment, tant que ça rapporte, murmura-t-elle.
- Je suis un homme d'affaire, rappela-t-il.
- J'ai bien entendu Monsieur Luthor. Seulement, homme d'affaire ne signifie pas se faire de l'argent sans scrupule ni remord.
- Et bien si, dans ce métier éprouver des émotions n'apporte rien, bien au contraire.
- Je ne suis pas d'accord. Vous pourriez parfaitement avoir une éthique moral, une conscience professionnelle. Les deux sont compatibles avec le métier de businessman.
- Est-ce qu'une jeune adulte tout droit sortie de l'adolescence est en train de me faire une leçon ? demanda-t-il de façon réthorique.
- On apprend à tous les âges et de tout âge Monsieur Luthor, répondit Chloé en glissant les lunettes solaires sur son nez.

Lex Luthor lâcha un rire désabusé et retira ses lunettes de soleil pour enfiler ses lunettes solaires.
Appuyés tous les deux sur le capot de la luxueuse voiture de Lex Luthor, Chloé s'étonna qu'il n'ait pas fait de remarques désagréables. Elle s’attendait à un "La peinture de cette voiture coûte plus chère que le salaire annuel de votre père, alors vous essayerez d'éviter toute rayure", ou encore "J'apprécierais de ne pas garder la marque de votre postérieur sur le capot de ma voiture".
Chloé jeta un coup d'oeil sur sa montre.

- Dans deux minutes, le Soleil se cachera derrière la Lune, dit-elle avec enthousiasme.
- Ce n'est qu'une éclipse, il n’y a pas de quoi s’exciter.
- Pourquoi affichez-vous toujours cet air désabusé ? A croire que plus rien ne vous surprend. Un éclipse, poursuit-elle, ce n’est pas tous les jours vous savez. C’est plutôt rare et lorsqu’une se produit, il est préférable d’y assister pour ne pas attendre encore une bonne dizaine d’années avant d’en aperçevoir une autre. D’autant plus que ça n’est pas déplaisant comme spactacle.

Monsieur Luthor ne répondit pas.
Certains étaient assis sur le capot de leur voiture pour assister à l’éclipse tandis que des policiers faisaient des annonces pour prévenir les conducteurs et les passagers des risques s’ils s’aventuraient à observer l’éclipse de leurs yeux nus.
Des personnes commençaient à crier et siffler - signe annonciateur du début de l’éclipse -, alors que Lex Luthor s’apprêtait à poser une question :

- Pourquoi appréciez-vous tant…
- Lex, taisez-vous, regardez vers le ciel et appréciez le spectacle, le coupa-t-elle avec la plus grande douceur et avec la plus grande dévotion pout cet événement cosmique.

Et c’est ainsi que Chloé et Monsieur Luthor observaient l’éclipse, tout les deux appuyés sur la voiture du millionnaire.
Chloé ne manqua pas de remarquer la familiarité dont elle avait fait preuve. Cependant, elle n’y tint pas rigueur. Si elle s’excusait encore une fois aujourd’hui, sa fierté en prendrait un coup. De plus, elle attendait cette éclipse depuis trop longtemps pour se confondre en excuses à cet instant. Au contraire, elle devait profiter de cet événement magnifique, d’autant plus qu’elle était en bonne compagnie.

Le silence régnait. Et prise dans le tourbillon d’émotions qui la subjuguait, elle saisit la main du jeune homme à ses côtés et la serra très fort. Il fut surpris, mais ne s’en formalisa pas lorsqu’il vit que c’était presque inconsciemment qu’elle la lui prit.
Et c’est toujours les mains l’une dans l’autre que l’éclipse prit fin. Les gens applaudissaient alors que Chloé soupira et lâcha un « Magnifique » dans un murmure. Lex Luthor l’entendit cependant.

- Vous voulez savoir pourquoi j’apprécie tant les éclipses ? Ce sont des instants magiques Lex ! S’enthousiasma-t-elle. Ce qui vient de se produire était un spectacle unique auquel nous avons eu la chance d’assister. Vous savez, face à une éclipse, je peux reconsidérer ma place dans ce monde et dans tout l’Univers. A cet instant, je ne suis plus Chloé Sullivan, fille de votre employé et future journaliste du dailyPlanet, et vous n’êtes plus Lex Luthor l’homme d’affaire, nous ne sommes que Lex et Chloé, deux personnes anodines qui ne valent pas l’une plus que l’autre.
S’il fallait qu’en une phrase je résume pourquoi j’apprécie tant les éclipses, je dirais qu’elle me rappelle à quel point je ne suis qu’un petit bout étrange et éphémère sur cette Terre face à l’infinité de l’Univers.

Lex Luthor ne répondit rien.
Elle avait raison, nous avions chacun une date de fin. Quand était-elle ? Nous n’en savion rien mais elle était là, présente, et rien ne pourra la supprimer. Alors à quoi servait ces années de dur travail, dépuisement et de fatigue ?
Elle avait raison, nous n’étions que de passage, la meilleure chose à faire était de profiter de ce court instant qui nous était donné sur Terre.
Chloé serra plus fort la main du jeune homme, la tapota, puis retire sa main.

- C’était très agréable Monsieur Luthor. Merci pour le spectacle.
- Je n’ai pas provoqué l’éclipse.
- Oui mais sans vos lunettes, je serais restée dans ma voiture les yeux fermés jusqu’à la fin de l’éclipse.
- Ou bien, tant vous auriez voulu observer l’éclipse que vous l’auriez regardé sans lunettes.

Chloé sourit à cette plaisanterie.

- Alors je vous remercie de m’avoir évité la cecité.
- Oui, je ne souhaite la cécité à personne, pas même à la fille de mon employé.

Ils se regardèrent et sourirent. Puis Chloé retira ses lunettes et les lui rendit.

- Gardez-les en souvenir de ce beau moment, dit-il en refusant la paire de lunettes qu’elle lui tendait.
- Bonne journée Monsieur Luthor.

Chloé rejoigna sa voiture et glissa son souvenir dans la boite à gants.
Mise à part l’intercation avec Lex Luthor ce matin et son entretien d’embauche, cette journée s’était plutôt bien passée. Elle a pu observer l’éclipse, qui plus est avec un riche milliardaire particulièrement charmant. Et il lui avait même offert un petit cadeau souvenir.
Elle ne pouvait pas se plaindre. D’ailleurs, Chloé remerciait le destin pour l’embouteillage qui lui avait permis de revoir Monsieur Luthor (même si elle espèra quand même qu’il n’y ait pas trop de blessés dans l’accident).

La circulation redevenait plus fluide et Chloé se mit en route pour rentrer chez elle. Ce soir c’était soirée mexicaine et son père et il lui avait promis qu’il porterait le sombrero toute la soirée. Il ne réalisait pas à quel point il serait ridicule.

Ce soir là, le sourire de Chloé ne la quitta pas un seul instant...






Dernière édition par Snuamdmiear le Ven 2 Juil 2010 - 0:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luthor
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 342
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Eclipse   Jeu 1 Juil 2010 - 6:19

o_O QUOI!!??? mais elle ne peut pas finir comme ça ta fict! Je veux une suite moi!!! C'est trop court :O
On veut une After Eclipse =)
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Eclipse   Jeu 1 Juil 2010 - 20:20

Raaaah mais non pas de fin comme ça !

En tout cas, c'est très bien écrit, j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Snuamdmiear
Pigiste
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Eclipse   Ven 2 Juil 2010 - 0:52

Luthor a écrit:
On veut une After Eclipse =)
Bah , pourquoi pas ? Dans 10 ans, ça te va ? Honnêtement, je pensais à une suite ( j'ai d'ailleurs la fin en tête) seulement, je n'aurais jamais le temps de l'écrire avec les études et je ne veux surtout pas à nouveau laisser quelque chose à l'abandon, je serai déçu de ne pas l'avoir fini. Alors, peut-être, un jour, il y aura une After Eclipse si temps y a et si le Chlex m'est toujours précieux.

Quoiqu'il en soit, je vous remercie de vos messages qui m'ont fait très plaisir, m'ont remonté le moral qui était retombé comme un soufflet dans l'après-midi.
Je suis ravie que ça vous est plu. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: Eclipse   Ven 16 Juil 2010 - 19:44


Bon, tu es au fin fond de l'Inde mais moi je me délecte de cette fic. j'aime beaucoup ton style. Un langage doux et fin, une histoire simple et pourtant juste finement aiguisée. Franchement, j'ai passé un excellent moment avec cette fanfiction Smile

et j'espère que tu prendras un peu de temps pour écrire d'autres essais Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Eclipse   Ven 16 Juil 2010 - 22:01

C'était très choupinet !

Rhalala l'éclipse de 99, un des mes plus beaux souvenirs !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Snuamdmiear
Pigiste
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Eclipse   Mar 17 Aoû 2010 - 22:58

Chlo a écrit:

Bon, tu es au fin fond de l'Inde
Aahhhhhhh ! J'adore !!! Le fin fond de l'Inde, ce que j'aimerais y retourner !! Tu me verrais j'ai un sourire niais sur le visage !

Merci pour vos commentaires qui me font vraiment plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
winnie
Pigiste
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand et Paris

MessageSujet: Re: Eclipse   Dim 17 Oct 2010 - 23:41

Ah ben oui il faut une suite! même si une fic chlex light, c'est pluôt rafraîchissant finalement, ça fait très instantané, juste ce petit moment sous l'éclipse... maaaaais (voui ya toujours un mais lol) je verrais bien moi aussi une ptite suite, quitte à ne faire qu'une autre OS lol ah vi autre chose, c'était le retour d'une chloé assez ambitieuse! plutôt proche de la série avec son franc-parler! bref, j'ai beaucoup aimé ce petit OS! cheers cheers

_________________
Nouveau site! --> http://www.pantadora.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.freewebs.com/winniefanfics/
Snuamdmiear
Pigiste
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Eclipse   Lun 18 Oct 2010 - 22:45

Merci !

Je vais certainement m'y mettre prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eclipse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eclipse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics terminées-
Sauter vers: