Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Smallville] [T]Tribu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 21 Juin 2010 - 23:40

Citation :
winnie :
Citation :
Elle était restée dans le basique et les valeurs sûres, toast grillé, céréales, œufs au bacon, jus d'orange, salade de fruit (en boite) et café.
j'adore le (en boîte) mdr bah ouais faut pas exagérer hein!
m'enfin pour le coup est-ce que c vraiment légal de léguer un empire à une fermière? mdr quel enflure ce lionel tiens! (j'l'avais oublié d'ailleurs lol) lex et Dawn, trop choupinet!!

chlo :
Une heure pour me régaler avec ta fic. Niahhhh c'ets du trop bon ça. J'ai craqué pour Dawn, c'est définitif et j'aime la relation qui s'installe lentement mais surement. Et étrangement, la question du possible divorce qui plane toujours ça rajoute une part de "et si"

franchement du très très bon. Je me suis régalée. J'étais stressée et là ça m'a bien détendue tout ça Félicitations

Et oui, je sais, mieux vaut tard que jamais. Et je promet de ne pas te harceler pour la suite ^^ enfin. disons une fois tous les deux mois ^^ héhéhé

bisouilles et vivement de te lire

Aranya :
Oh Lex est choupinet avec sa fille !
C'est trop mignon !

J'ai bien cru par contre qu'il allait rentrer complètement torché à la maison mais non... tant mieux, tant mieux.
Ahaha Martha qui hérite de tout, quelle idée. C'est Clark qui va faire la gueule, les gens vont forcément imaginer des choses ^^

Bon courage pour la suite.

stetiphany :
Whaaa, une suite, et ca valait le coup d'attendre!

Un lex donnant le biberon a une petite puce....c'est définitivement une image qui me plait bien! *les yeux rêveurs*

Bienvenue dans le monde cruelle des affaires à Matha! Je lui souhaite bien du courage!^^

Bonne continuation! A bientôt

kfn :
lalalalala
je suis très contente de voir que chloé reprend du poil de la bête, j'aime bien quand elle est cassante, et lex en a bien besoin... il est un peu gaga
je suis très contente de voir une suite à cette fic mais euuuuuh... pourquoi faut-elle qu'elle soit si courte ???

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Tribu : MAJ chapitre 14   Dim 18 Juil 2010 - 23:17

Chapitre 14 : Transfert

Mainte et mainte fois Chloé avait réfléchit à la façon d'aborder "la chose" avec Lex, mais à chaque fois elle s'était dégonflée, les choses se passaient si bien entre eux, elle ne voulait pas prendre le risque de tout gâcher et de le perdre. Surtout qu'elle ne savait pas vraiment ce qu'il en était pour Lex, il avait de l'affection pour elle, elle en était à peu près certaine, mais si ça n'était que ça de l'affection mêlé à du désir ? Parce qu'il avait forcément un peu de désir pour elle, pour passer ses nuits avec elle. Parfois elle avait la sensation qu'il pouvait s'agir de plus, mais rien de très évident. Parce que même si Lex se montrait bien plus ouvert qu'avant, il restait un mystère sur pattes et il était toujours aussi difficile de déchiffrer ses émotions. Chloé craignait que lorsqu'il se serait écoulé une période raisonnable à ses yeux, il ne débarque et lui annonce : "Poupée toi et moi, c'était sympa, mais là il est temps que je reparte voguer vers d'autres eaux, je passerais voir la gosse en fin de semaine." Chloé secoua la tête, elle délirait complètement.

Une fois n'est pas coutume, Lex était venu la rejoindre dans son lit, alors qu'il rentrait de Smallville au milieu de la nuit, aussi Chloé se réveilla-t-elle à ses côtés. Il était déjà réveillé et paraissait en pleine réflexion.
- Lex ?
Il posa un baiser sur son front, l'air pensif.
- Je crois que je vais déménager.
Chloé se raidit ça y était, ce qu'elle craignait était en train de ce produire. Mais Lex ne s'était rendu compte de rien toujours perdu dans ses pensées.
- C'est complètement absurde que toutes mes affaires soient à l'autre bout de l'appartement, alors que toutes les nuits que je passe ici, je les passe dans cette chambre avec toi. Ce serait quand mieux que je rapatrie mes affaires ici, non ?
Lex avait tenté de présenter les choses de façon très légère et pas obligatoire, la dernière chose qu'il voulait c'était lui faire peur et lui donner l'impression de menacer son territoire. Comme elle ne réagissait pas, il posa finalement son regard sur elle. Dire qu'elle semblait surprise était un euphémisme.
- Chloé ? Qu'est-ce que tu en penses ?
- Hein ? Oh ! Oui, oui, bien sûr que tu peux ramener tes affaires ici, pas de problème.
Elle partit ensuite dans un éclat de rire un peu étrange.
- Chloé ? Ça va ?
- Oui, désolée. C'est juste que l'espace d'un instant, j'ai cru que tu voulais...
- Que je voulais quoi ?
- Partir.
- Partir ?
- Oui. Quitter l'appartement, déménager.
- Oh ! Non, non, je n'ai pas l'intention de partir. Je n'en ai aucune envie, j'aime assez cette vie à tes côtés.
- Bien. Moi aussi, j'aime vivre à tes côtés.
- Alors on est d'accord ?
- On est d'accord.
- Parfait.

Et Lex était venu envahir sa chambre, il avait fallu un peu réorganiser les placards, mais tout s'était bien déroulé. C'était un peu idiot, mais Chloé aimait voir ses vestes côtoyer les siennes dans l'armoire, pinaise elle était en train de virer Lana, il fallait se reprendre. Il était aussi venu envahir sa salle de bain, ce qui avait donné lieu à des moments plutôt marrants, enfin aux yeux de Chloé, Lex lui paraissait toujours un peu mal à l'aise voir carrément mortifié, quand par hasard ils se croisaient dans la salle de bain. Comme la première fois où il l'avait surprise à la sortie de la douche, entièrement nue. Elle l'avait vu piqué un fard, ce qui était rarissime, avant de bafouiller une excuse à peine audible et de ressortir précipitamment de la salle de bain. Chloé n'avait pas bien compris, ils passaient leurs nuits ensemble, faisaient l'amour assez souvent, alors ce n'était pas bien dramatique s'il la voyait nue dans la salle de bain, il n'y avait rien qu'il n'est déjà vu.
Elle n'avait compris le "problème" qu'un peu plus tard, lorsqu'il lui avait refait le coup et qu'elle l'avait suivit pour lui dire qu'il agissait de façon ridicule. Il lui avait alors littéralement sauté dessus, écrasant ses lèvres sur les siennes. Il l'avait ensuite faite tomber sur le lit et lui avait fait l'amour avec une passion et une intensité rare. C'est comme ça qu'elle avait compris que lui aussi était affecté par leur relation, elle n'était pas la seulement à être perturbé par la situation, il n'éprouvait pas simplement du désir pour elle, c'était quelque chose qui le dévorait de l'intérieur. Et ça l'avait rassurée, plus les choses avançaient et moins elle craignait de le voir partir.
Lex se sentait bien, ça avait été suffisamment rare dans son existence pour que ce soit noté. Sa vie au côté de Chloé n'était pas idyllique, Chloé avait son caractère et leurs humeurs ne s'accordaient pas tous les jours, mais globalement elle s'approchait pourtant d'une image idéale que Lex avait de la famille. Mais il n'y avait pas que ça. Son affection pour Chloé avait peu à peu grandi et ses racines s'étaient enfoncées plus profondément en lui. Seigneur, tomber amoureux était la dernière chose à faire. Chloé semblait enfin se sentir bien dans cette vie qu'ils partageaient tous les deux et puis elle avait repris la fac, ce qui lui avait visiblement rendu la pêche. La dernière chose que Lex voulais c'était la perturber avec ses sentiments dont il ignorait s'ils étaient réciproques.


Alors l'un comme l'autre, avaient tu leurs sentiments. La vie avait continué et Dawn grandit. Elle venait tout juste avoir neuf mois lorsqu'elle prononça son premier mot. Lex était en train de jouer avec elle, lors d'un de leur moment père-fille, quand au milieu de son babillage habituel, Dawn avait lancé un "Pa" clair et distinct. Lex qui s'était laissé distraire se tourna vers elle. Dawn le regardait d'un air sévère, l'air de dire concentre-toi un peu.
- Ben alors princesse !
- Pa !
- Oui mon cœur ?
- Pa !
- Je sais, je sais, j'étais distrais, honte à moi !
Dawn hocha la tête en signe d'appréciation.
- Pa !
Elle lui tendit son lapin en peluche d'un geste décidé. Lex s'en saisit et commença à l'agiter devant Dawn qui se remit à rire et babiller gaiement, maintenant qu'elle avait retrouvé toute l'attention de son papa.
Ils leur avaient fallu attendre presque deux semaines avant qu'elle ne se décide à dire à maman, enfin "Ma", Dawn se contentait de mots monosyllabiques, trois pour être précis, "Ma", "Pa" et "Non". Et Dawn adorait le non, depuis qu'elle l'avait découvert elle en usait à la moindre occasion et ça l'amusait beaucoup.

Elle avait fait ses premiers pas à onze mois, Lex travaillait dans son bureau quand il avait entendu Chloé crier son nom, il s'était alors précipiter vers elle craignant le pire, il avait alors trouvé sa fille debout au milieu de la chambre tentant de mettre un pied devant l'autre d'un pas incertain.
- Oh mon dieu !
Chloé filmait la scène avec son téléphone portable. Lex s'approcha de Dawn et s'agenouilla devant elle. Elle lui sourit en babillant et continua sa progression chancelante vers lui.
- C'est bien mon trésor !
Dawn fit encore un ou deux pas avant de retomber sur ses fesses. Lex la prit alors dans ses bras.
- Ben alors princesse, on fait son show ?
Dawn babilla alors de plus belle. Et Chloé filmait toujours.
- Chloé qu'est-ce que tu fais ?
- Je filme des images compromettantes de toi.
Il leva les yeux au ciel. Mais dans un recoin de sa tête, il se demanda ce qu'il pourrait bien se passer si les journaux tombaient sur de telles images. Pas sûr que ça les intéresse vraiment, ils préféreraient sans doute le surprendre avec une maîtresse ou une autre joyeuseté du genre. C'était bien connu le bonheur ne faisait pas vendre de papier.
- Viens là.
Chloé les rejoignit et vient s'asseoir vers ses deux amours, dès qu'elle fut à terre, Lex l'attira à lui et effleura ses lèvres des siennes.
- Combien pour te faire taire.
- Désolée M. Luthor, mais mon silence n'est pas dans vos prix, je suis une journaliste intègre moi.
- Oh, voyez-vous ça !
Il l'attrapa à la base de son crâne et l'obligea à approcher son visage tout près du sien.
- Alors tu me vois obligé d'employer les grands moyens.
Il posa ses lèvres sur de Chloé et elle répondit immédiatement à son baiser, seulement la présence de Dawn les empêchaient de pousser les choses plus loin, aussi ils se séparèrent assez rapidement pour reporter leur attention sur Dawn qui babillait gaiement.

Le premier anniversaire de Dawn arrivait à grands pas après ça et Chloé devait réfréner l'enthousiasme de Lex pour ne pas se retrouver avec une soirée avec un millier invités et des centaines de cadeaux. Finalement ils avaient opté pour un petit goûté tout simple avec leurs proches, enfin ceux de Chloé surtout, par contre elle avait eu plus de mal à limiter les cadeaux, Lex avait littéralement dévalisé les magasins de jouets lorsqu'elle avait le dos tourné. Bon, il fallait avouer que ce petit goûté était plus pour Lex et Chloé, qui voulaient marquer le coup, parce que Dawn s'en fichait royalement, le gâteau ça allait cinq minutes et puis bon les cadeaux c'était sympa, mais nettement moins que les papiers et cartons qui les enveloppaient. Dawn les avaient totalement déchiqueté pour les éparpiller un peu partout dans la pièce et les rubans qui faisait des bouclettes la fascinaient complètement. Elle tirait dessus encore et encore, en gloussant à chaque fois, assise dans un carton, posé à la verticale qui était devenu son camp de base pour l'après-midi.
- Elle est vraiment trop choupinette.
- C'est vrai, mais c'est effrayant de voir à quelle vitesse elle grandit.
- Oui, je la revois encore dans tes bras à la maternité.
Lex s'était un peu éloigné de la horde féminine, qui était passé en mode gaga, abandonnant Clark et Gabe pour se rapprocher de sa fille, qui continuait de rire toute seule planquée dans son carton.
- Salut princesse !
- Pa !
Avec un grand sourire, Dawn lui tendit un ruban.
- Pa !
Lex prit alors le ruban et le retendit à Dawn, qui tira dessus pour faire rebondir les boucles, avant de repartir dans un nouvel éclat de rire.
- Dis donc, ça à l'air de te plaire les rubans, princesse.
Elle tourna tête vers lui avec un grand sourire.
- Pa !
- C'est toujours étonnant de voir Lex dans son rôle de papa.
Chloé eut un sourire, elle s'était habituée à cet aspect de sa personnalité, mais elle comprenait que ça puisse être un peu déconcertant pour les gens.
- Je sais, mais c'est un super papa et Dawn l'adore.
- Il semblerait. Ils font la paire on dirait.
- Oui, au début, ça a été un peu difficile, on aurait dit qu'il y avait quelque chose qui lui faisait peur. Ça c'est estompé petit à petit et je crois que ça s'est définitivement envolé à la mort de son père.
- L'éducation de Lionel a laissé de nombreuses séquelles, mais Lex semble avoir réussi à les surmonter.
- Il a l'air mieux dans sa peau, plus accessible.
- Et toi aussi d'ailleurs. Il se passe quoi exactement entre vous ?
- Lois, occupe-toi de tes fesses.
- Rho t'es pas fun.
L'après-midi c'était déroulé dans une ambiance calme et familiale et ils avaient tous passé un bon moment. Mais Lex et Chloé n'étaient pas mécontents quand enfin ils se retrouvèrent enfin seuls.
- Ça y est, elle dort.
Lex était assis sur le lit quand Chloé entra dans la chambre.
- Qu'est-ce que Lois entendait par "Tu ne m'échapperas pas".
- Rien.
- Chloé....
- Très bien. Je crois qu'elle commence à avoir des doutes sur ce qui se passe entre nous.
Il l'attrapa doucement par le bras et la fit s'asseoir.
- Et qu'est-ce que ce passe entre nous ?
Chloé commença à paniquer, l'heure de la grande explication était venue.
- Ben, tu sais.
Il passa un bras autour de sa taille et la serra contre lui.
- Dis-moi.
Elle avait sentit ses lèvres effleurer son oreille.
- Et bien, heu...
- Dis-moi.
Sa voix était presque suppliante.
- Je... je t'aime.
Il l'embrassa. Fougueusement.
- Moi aussi.
Il n'avait pas pu lui dire ces mots, mais il était sûr qu'elle avait compris.

Cette nuit-là avait été différente. Ils avaient fait l'amour comme de nombreuses nuits auparavant, mais il y avait quelque chose en plus. Et ce matin là, lorsque Chloé se réveilla dans les bras de Lex, elle était juste bien.
- Bonjour.
- Bonjour.
Elle avait un grand sourire aux lèvres.
- Qu'est-ce qui te fait sourire ?
- Rien de spécial, je suis juste bien.
Il posa ses lèvres sur les siennes.
- Voyez-vous ça !
Chloé continuait de sourire sous les baisers de Lex.
- Yep !
- Et y aurait-il une raison à ce bonheur soudain ?
- Peut-être.
Il continuait de déposer des baisers sur son visage, son cou, ses épaules.
- Et quelle est cette raison ?
- À ton avis ?
Des pleurs d'enfant se firent entendre. Lex poussa un soupir avant de poser un baiser sur son front.
- Je vais la chercher.
Lex revint quelques minutes plus tard avec Dawn.
- Et voilà !
Lex, Chloé et Dawn passèrent la matinée au lit dans le calme et la tendresse.


Chloé était sur un petit nuage, elle était amoureuse et c'était réciproque. Lex ne le lui avait pas vraiment dit directement, mais elle savait, il le lui avait fait comprendre. C'est étrange comme parfois la vie prenait une direction inattendue, jamais elle n'aurait imaginé se retrouver un jour marié à Lex Luthor, avec un enfant et heureuse de l'être. Chloé Sullivan, épouse et mère, c'était presque de la science-fiction et pourtant...
Aussi quelle ne fut pas la surprise de Chloé de trouver, alors qu'elle cherchait un document sur le bureau de Lex, des papiers de divorce.
Et quelle ne fut pas la surprise de Lex, quand il rentra ce soir là, de trouver un appartement vide et les papiers du divorce signé et posé sur la table basse du salon.

Sadic powa !!!!!!!!!!!
Je vous promets d'essayer d'écrire la suite très vite, alors pas taper, lol !

Prochain chapitre : Réconciliation

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 0:37

ta suite est super et j'ai hâte de lire la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 16:08

sadique powa... j'avoue Smile

j'espère que lex a une super excuse à toutes se sbétises, non mais !!!!

et ils sont ou les autres petits lex et chloé heiiiiiin ???

SUIIIITE !!!
Revenir en haut Aller en bas
emy
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 28
Localisation : dunkerque

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:05

suite géniale
ils sont trop mimi ensemble et ça fait plaisir de les voir heureux tous les trois
par contre fin sadique
je veux la suite pour être sur que Lex a pas tous fait foiré ..... alors au boulot lol

mais en tout cas cette suite est super
Revenir en haut Aller en bas
Aranya
Pigiste
avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:15

han c'est quoi ça ?!

La suite voyons ! C'est trop mignon depuis le début, tu peux pas nous tuer tout ça d'un coup ! Je veux la réconciliation (heureusement que c'est le titre du prochain chapitre d'ailleurs !)
Revenir en haut Aller en bas
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:22

Alexiel!

*Mode furax*

Au pied immédiatement!

Alexiel!

Comment ça, c'ets la fin du chapitre? Non non non, il manque au moins 20 pages word! Nonnnnnnn nonnnnnnnn reviens! Chérie! Pitiééééééééééé

reviens!

sinon c'était juste hypra cool.

mais reviens quand meme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:24

Mouhahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:33

Toi...

Si je te chope Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 19:54

Même pas peur !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 19 Juil 2010 - 20:03

On verra Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
winnie
Pigiste
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand et Paris

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 26 Juil 2010 - 21:34

J'en connais une qui regarde trop les vid internet (cf l'adorable gosse qui déchire du papier journal lol) en tous cas, le niveau du choupinomètre a gravi un échelon avec ce chapitre! (enfin j'vais rien dire sur cette fin de sadique lol je sens le malentendu de malade!) brrref! chloé est plutôt radicale dans le genre, des papiers de divorce et hop! elle quitte tout sans explication, c un peu énorme comme réaction! hâte de voir cette "réconciliation"!!
suiiiiiiiiiite!! cheers

_________________
Nouveau site! --> http://www.pantadora.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.freewebs.com/winniefanfics/
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 26 Juil 2010 - 22:41

Honte à moi pour ne pas avoir lu ce chapitre, faudra que je fasse gaffe la prochaine fois !
Comme dit Winnie, tout plein de bonheur dans ce chapitre c'est beau à lire.
Par contre c'est quoi cette fin de malade ? Ramène tes fesses !
Bon c'est forcément un malentendu, surtout Chloé qui prend la mouche tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 26 Juil 2010 - 23:00

Je réitère :

Mouhahaha !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Ven 12 Nov 2010 - 14:46

mais à quand la suiiiiiiiiiiiiteuuuuuuuuuh ???????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Mar 16 Nov 2010 - 21:55

oh la la la la fausse joie : je croyais qu il y avait une suite lol
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Jeu 28 Avr 2011 - 20:42

Chapitre 15 : Réconciliation

Note : Wouhou, un nouveau chapitre, enfin et l'avant-dernier de cette première partie. Bon après ce cliff de la mort qui tue, totale retour de la choupinessence, même si j'ai tenté de mettre un peu d'épices dans toute cette guimauve, en espérant que ce soit réussi.

Merde, merde, merde ! Comment diable Chloé était-elle tombée sur ces documents, elle n'était pas sensé les voir avant qu'il lui ait parlé du reste.
Bon, que faire ? D'abord retrouver Chloé, la connaissant, il y avait de fortes chances pour qu'elle se soit réfugiée chez sa cousine, c'était la personne vivant à Metropolis dont elle était le plus proche. Juste le temps de récupérer un truc et il était parti.

Lois avait bien tenté de lui fermer la porte au nez, mais il avait de bons réflexes et il avait juste eu le temps de coincer son pied dans l'ouverture avant qu'elle ne claque.
- Lois s'il te plaît.
- Dégage !
Bon elle ne le laisserait pas la voir aussi facilement, pas qu'il ait cru une seconde qu'il eut pu en être autrement, Lois était encore plus butée que Chloé ce qui n'était pas peu dire et elle ne l'appréciait pas plus que ça. Il allait devoir lui expliquer la situation avant.

- Très bien, vas-y.
Lois le laissa entrer.
- Lois, mais qu'est-ce que tu fais ?
- Écoute- le, sinon tu le regretteras toute ta vie.
- Très bien.
Chloé confia Dawn à Lois, puis elle se tourna vers Lex les bras croisés sur la poitrine.
- Je t'écoute.
Elle était en colère et elle ne lui faciliterait pas la tâche, il le savait. Alors mieux valait être direct.
- Écoute, tu n'aurais pas dû voir ces papiers, enfin pas avant d'avoir vu autre chose.
- Et quoi ?
Le ton était un poil agressif et Lex pouvait sentir l'impatience dans sa voix.
- Ça.
Il lui tendit une petite boite recouverte de velours noir. Et il vit tout de suite qu'il l'avait surprise.
- Qu'est-ce que c'est ?
- Ouvre.
Avec un soupir, Chloé ouvrit la boite.
- Bon c'est une bague et alors ?
- Ça n'est pas n'importe quelle bague. Elle appartenait à ma grand-mère, elle m'a fait promettre de la donner à la femme avec qui je choisirais de partager ma vie.
Là, elle était confuse, elle devait bien l'avouer.
- Je croyais que tu voulais divorcer ?
- Oui et non.
- C'est oui ou c'est non, Lex, ça peut pas être les deux.
- Disons qu'il y a bien une raison à ces papiers de divorce.
- Alors vas-y, dis-moi, c'est quoi ta bonne raison ?
- Ce mariage est une mascarade.
Elle eut l'air blessée.
- Tu ne voulais pas de ce mariage et moi non plus, d'ailleurs.
- Oui, mais...
Sa voix s'étrangla et il finit pour elle.
- Les choses ont changé.
- Enfin, je le croyais.
- Et tu avais raison, c'est pourquoi, je veux t'épouser, pour de vrai, pour de vraies raisons, parce que je t'aime.
- Lex !
- Je t'aime Chloé, je veux t'épouser pour cette raison, la seule valable, avec une vraie cérémonie en présence de nos proches et sans fichu contrat de mariage. Je veux me souvenir de notre mariage, comme d'un moment heureux et pas comme d'une formalité ou d'un mauvais moment à passer. Je suis peut-être un peu vieux jeu, mais c'est comme ça.
Elle souriait désormais, un sourire à la fois tendre et moqueur.
- Quoi ?
- Mais t'es rien qu'un gros romantique en fait.
- Je te demande pardon.
- Tu m'as parfaitement entendu. Tu me la joues nonchalant, genre je suis peut-être vieux jeu, mais c'est pire que ça en fait. T'es une vraie jeune fille dans le fond, qui rêve d'un beau mariage d'amour.
Elle était en train de se foutre de sa gueule ou quoi ? Il se renfrogna.
- C'est trop mignon.
Elle lui souriait à nouveau, mais cette fois son sourire était tendre et chaleureux.
- Je t'aime, tu le sais ça ? Même si tu es un incorrigible romantique. Et je veux bien t'épouser à nouveau, personnellement, j'en vois pas vraiment l'intérêt, mais ça a l'air de te tenir à cœur.
- Pas l'intérêt ? Comment ça tu n'en vois pas l'intérêt ?
- Nope. Tu sais, je suis pas très mariage, j'en ai jamais bien vu l'utilité de se marier, hormis le côté purement pragmatique. Quand les petites filles de mon âge rêvaient de mariage, d'une belle maison avec un chien et trois enfants, moi je voulais parcourir le monde et traquer les scoops. Me trouver un mari, n'a jamais fait partie de mes priorités. J'ai jamais fantasmé sur une belle robe blanche, une jolie cérémonie, un vol de colombes. Je dirais même que les vols de colombes ça me fait limite flipper. Alors moi ce qu'on avait ça me suffisait, c'est pour ça que je n'ai pas compris quand j'ai trouvé les papiers du divorce.
- Et c'est pour ça que tu as juste signé les papiers et que tu es partie.
- Oui, j'étais vexée, blessée, ça m'a fait tellement de mal.
Lex ouvrit les bras et Chloé s'y précipita.
- Je suis désolé, Chloé.
- Moi, aussi. Je n'aurais pas dû partir comme ça.
- C'est oublié.
- Alors Mademoiselle Sullivan, êtes-vous d'accord pour m'épouser ?
- Oui, Lex Luthor, je veux bien t'épouser. Encore.
Il la souleva du sol, comme une jeune mariée.
- Alors allons fêter ça.
- Et Dawn ?
- On peut la laisser à la garde de Lois, tu crois ?
- Heu, oui, je pense, pourquoi ?
- Quand je parlais de fêter ça, je pensais à deux.
- Oh ! Je vois. LOLO !
Lois rappliqua dans le salon avec Dawn dans les bras.
- Ça y est vous vous êtes rabibochés ?
- Oui. Tu pourrais me rendre un service ?
- Du genre ?
- Tu peux garder Dawn, cette nuit ?
- Ha ouais, je vois le genre !
- Et quel genre, s'il te plaît ?
- Le genre tchikiboum tchikiboum.
Chloé leva les yeux au ciel.
- N'importe quoi !
- Allez, filez, je vous la garde votre princesse.
Lex et Chloé embrassèrent leur fille avant de partir pour se retrouver un peu seuls.

Ils avaient à peine fait un pas à l'intérieur de l'appartement, qu'ils s'étaient littéralement sautés dessus. Ils ne parvinrent même pas jusqu'à la chambre. Ce n'est qu'après avoir testé la plupart des pièces de l'appartement que Lex et Chloé rejoignirent finalement leur lit.
Chloé se sentait bien, simplement bien. Il n'y avait pas de mais, pas de petite angoisse sourde, elle était juste en train de nager dans le bonheur. Elle contempla la bague qu'elle portait au doigt, elle était magnifique, elle était toute simple, les pierres qui l'ornaient étaient minuscules et Chloé n'était même pas sûre que ce soit de vrais diamants, mais elle était plus précieuse à ses yeux que n'importe quelle bague hors de prix. Chloé sentit les bras de Lex resserrer l'étreinte autour d'elle.
- Bonjour mon amour.
Elle sourit.
- Tient, c'est nouveau ça !
- De quoi ?
- "Mon amour"
- Tu dois obligatoirement faire un commentaire moqueur à chaque fois que j'essaye d'être un peu romantique ?
- Pas moqueur, malicieux, ironique à la rigueur, mais pas moqueur. J'aime quand tu joues les romantiques, mais je ne peux quand même pas te laisser te transformer en jeune fille en fleur. C'est de Lex Luthor, dont je suis amoureuse, pas de Lana Lang.
- C'est ça fous-toi de moi.
- Je t'aime, tu le sais ça ?
- Des fois, j'ai des doutes, mais je crois, oui.
- Embrasse-moi idiot !
- Tes désirs sont des ordres.
Il posa ses lèvres sur celles de Chloé, mais s'écarta rapidement lorsqu'il entendit son ventre gronder.
- Tu as faim peut-être ?
- Je suis affamée.
Il s'écarta d'elle.
- Ne bouge pas, je m'occupe de tout.

Le reste de la journée se passa dans la même ambiance entre tendresse et sexe torride. Puis, en fin d'après-midi, ils retournèrent chez Lois pour récupérer leur petite puce. Lorsqu'ils arrivèrent Dawn s'était assoupie sur le canapé, elle avait visiblement eu un après-midi bien rempli, avec tata Lois. Lex emprunta une couverture à cette dernière avec laquelle il enveloppa sa fille, pour que celle-ci ne prenne pas froid durant le trajet de retour à la maison. Quand il la souleva, elle ouvrit les yeux une demi-seconde et marmonna quelques mots.
- Rendors-toi trésor.
Dawn se recala dans les bras de son papa et se rendormit instantanément.
Chloé remercia Lois.
- Alors ? Tchikiboum tchikiboum ?
- Lois.
- Quoi ? Vous avez pas passé la nuit à vous regarder dans le blanc des yeux quand même ?
- On parle de Lex Luthor, je te rappelle.
- C'est vrai. Bon tu es heureuse alors ?
- Très.
Elles se prirent dans les bras.
- Je suis contente pour toi, pour vous.
- Merci.

Cette nuit là, lorsqu'ils se retrouvèrent tous les deux dans leur chambre, Chloé aborda la nouvelle question, qui allait occuper leur vie pendant quelques temps.
- Bon comment tu veux faire ça ?
- Faire quoi ?
- Le mariage, voyons.
- Je ne sais pas, tu n'as pas d'envie particulière ?
- Franchement non. Mais je préfèrerais un truc tout simple, j'ai pas envie d'un mariage grandiose avec deux cent cinquante invités, dont je ne connaîtrais même pas les trois quarts.
- Ici ou à Smallville.
- Smallville serait probablement une meilleure idée. On aura moins de chance de se retrouver avec toute la presse sur le dos. Et puis comme ça on aura mon père pour nous aider, il sera ravi. On pourra aussi en profiter pour se faire quelques jours de vacances et avec un baby-sitter potentiel à proximité, on pourra en profiter pour avoir une lune de miel digne de ce nom.
- Je vois.
- Et tu vois quoi ?
- Où se situe ton intérêt.
- Ho ! Et quel est-il ?
- Tu ne t'intéresses qu'à mon corps en fait.
Elle l'embrassa.
- Diantre, tu m'as percé à jour. Pour une fois qu'une femme ne s'intéresse pas qu'à ton argent, tu ne vas pas te plaindre.
- Je t'aime.
- Moi aussi.


Les huit mois de préparation n'avaient pas été de trop. Chloé avait eu beau exiger sobriété et simplicité, les Luthor ne faisaient jamais les choses à moitié. Lex avait même embauché une wedding planner, une espèce de pétasse choucroutée que Chloé avait rêvé de trucider une bonne centaine de fois. Mais pire que la wedding planner, il y avait Lex, même une Lana sous stéroïde aurait mieux valu. Il voulait tellement que tout soit parfait, qu'il chipotait sur le moindre détail. Plus d'une fois, Chloé avait "oublié" les rendez-vous avec miss Choucroute, mais les entendre débattre des heures durant pour savoir s'il valait mieux du blanc cassé, du blanc jasmin, de l'ivoire, de l'écru ou du blanc crème pour le linge de table, c'était au dessus de ses forces. Blanc c'est blanc, pas la peine de discuter pendant trois semaines.
Pour sa robe aussi, Chloé avait dû ruser, comme Lex ne voulait pas la voir en raison de traditions débiles et qu'il était hors de question qu'elle se retrouve en tête à tête une journée entière avec miss Choucroute, Chloé avait organisé une journée shopping avec Lois sous un prétexte fallacieux. Cette dernière avait repérée une petite créatrice qui faisait de magnifiques robes et pour des prix tout à fait raisonnable pour des pièces quasi-unique. Chloé avait donc choisi et payé elle-même sa robe, mettant devant le fait accompli miss Choucroute, qui fut à deux doigts de lui faire un caca nerveux. Mais c'était son mariage et elle ferait comme elle voulait, non mais.
Et quand Chloé avait dit à miss Choucroute que les demoiselles d'honneur, Lois en fait, ferait comme elle aurait envie pour sa tenue, elle avait failli défaillir. Deux jours plus tard, elle déposait sa lettre de démission sur le bureau de Lex.
- Chloé ?
- Oui mon petit cœur.
- Tu m'expliques pourquoi notre wedding planner vient de démissionner ?
Chloé essaya vainement de ne pas se montrer trop fière d'elle-même, mais elle savait que Lex n'était pas dupe.
- Je l'ignore mon amour.
- Bien sûr, bien sûr et pour de vrai ?
- Je crois qu'elle n'a pas apprécié que j'achète moi-même ma robe et que je lui dise que Lois porterait ce qu'elle veut pour le mariage et pas une de ces stupides robes ringardes de demoiselle d'honneur.
- Tu as acheté ta robe ? Toute seule ?
- Nan, avec Lois. Mais tu sais je suis grande, je peux m'acheter mes robes. Et il était hors de question que je passe la journée avec l'autre hystérique, pour qu'elle tente de me refourguer une immonde meringue dégoulinante de froufrou et autres nœuds-nœuds.
- Mais avec quel argent ?
- Ben le mien banane.
- Tu plaisantes.
- Nope. J'ai trouvé une très chouette robe, pour un prix parfaitement abordable. À moins que ça ne gêne môsieur de ne pas voir sa fiancée se marier dans une robe haute-couture hors de prix.
- Elle te plait ta robe ?
- Non, j'en ai choisi une très moche et que je détestais. Bien sûr qu'elle me plait, c'est pour ça que l'ai achetée.
- Alors c'est parfait.

Lex avait cependant été contraint d'engager un autre wedding planner, mais il avait fait un peu plus attention et cette fois, il était bien moins casse-pied et nettement plus en phase avec les envies de Chloé. Et c'était un homme, très probablement homosexuel et doté d'un terrible sens de l'humour. Avec Chloé, il s'était entendu comme larrons en foire, pour le plus grand bonheur et le plus grand malheur de Lex. Mais ils avaient réussi à organiser le mariage dans les temps, malgré le faible délai, le changement de wedding planner et tous les petits tracas divers et variés qui vous pourrissent la vie lors de l'organisation d'un tel événement.


Et se fut lors du premier week-end de juin que le mariage eut lieu. La cérémonie fut célébrée par un pasteur de Smallville à l'ombre d'une tonnelle, dans l'immense parc encerclant le manoir. Chloé avait exigé que seules les personnes qui tenaient un tant soit peu à elle et/ou à Lex. Résultat, la fête eut lieu en tout petit comité, tout juste une trentaine de personnes, mais au moins, ils purent en profiter pleinement.
Alors que la fête battait son plein, Lex estima qu'avec Chloé, ils avaient suffisamment fait acte de présence, il l'attira à l'écart.
- Suis-moi.
- On va où ?
- C'est une surprise.
- Aller dis-moi.
- Chloé, je crois qu'il faut revoir le concept de surprise.
- Gnagnagna.
Il la conduisit jusqu'à un hélicoptère près à décoller.
- Ton père a accepté de garder Dawn deux, trois jours et nous on part en lune de miel. Comme ça tu pourras user et abuser de mon corps d'Apollon.
- Quel programme ! On part où ?
- C'est une surprise, Chloé.
- J'aime pas les surprises.
- Aller grimpe, miss ronchon.

L'hélicoptère les conduisit à un petit aéroport. De là, ils embarquèrent dans un petit jet privé pour une destination toujours inconnue de Chloé.
- Bon, où on va ?
- Chloé, tu ne veux pas attendre qu'on soit arrivé, il y à peine plus de trois heures de trajet.
- C'est trop long, je veux savoir moi.
- On va dans une de mes résidences secondaires, ça te va ?
- Oui, mais où ?
- Chloé, je ne t'en dirais pas plus.
- T'es pas drôle.

Une fois que l'avion eut atterri, Lex banda les yeux de Chloé pour l'empêcher d'en voir plus. Ce qui ne l'empêcha pas de ronchonner tout le long du trajet en voiture. La fois suivante, Lex penserait au bâillon. Lorsqu'ils furent enfin arrivés, il l'aida à descendre de la voiture, lui fit traverser la maison et une fois à nouveau dehors, il lui enleva son bandeau des yeux. Chloé fut immédiatement aveuglée par la lumière du soleil qui se reflétait sur la mer. Ils se trouvaient tous deux sur la terrasse d'un petit cottage au bord de la mer. Chloé descendit sur la plage et observa les alentours. Il n'y avait rien d'autre que les falaises, le sable et la mer.
- L'accès à la crique est privé. Il n'y a que nous et la mer, pour trois jours.
- On est où exactement ?
- Au sud de la Virginie. C'est un endroit où je viens régulièrement quand j'ai besoin de solitude. C'est un lieu tranquille.
- Pourquoi tu m'as amené ici ?
- Par ce que c'est un endroit que j'aime beaucoup et que j'ai pensé qu'on méritait quelques jours en tête à tête.
- C'est parfait. Mais juste pour savoir t'en a beaucoup des résidences secondaires du même style ? Juste histoire de connaître mon nouveau patrimoine.
Lex éclata de rire avant de poser ses lèvres sur les siennes.


Le séjour fut de courte durée, mais il leur permit de profiter simplement l'un de l'autre, ce qu'ils n'avaient encore jamais fait plusieurs jours d'affilés. Mais au bout de trois jours, Chloé, et Lex, furent contente de retrouver leur fille, jamais encore ils n'avaient été séparés aussi longtemps.

Chapitre suivant : Continuation

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze


Dernière édition par Alexiel le Lun 22 Aoû 2011 - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Jeu 28 Avr 2011 - 21:00

Alors ! Loin de moi l'idée que Lex puissez vouloir se marier, encore !
Du coup l'effet de surprise de Chloé n'en est que plus intense, hihi, oui oui Lex le romantique.
et après quelle préparation hors du commun ! Le cliché de la super pétasse qui croit organiser son propre mariage écrabouillée par le tempérament de Chloé ahahaaaaaaa on rigole pas !
Et pour un beau petit couple une belle lune de miel, ça donne envie d'évasion !
enfin un chapitre heureux !
j'ai passé un bon moment, vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Jeu 28 Avr 2011 - 21:13

MOUH1HAHAHAHAHAHAHAH

Bon rattrapache choupette. J'avais eu peur avec le précédent ^^ Mais Lex vesion bisounours c'est chouuuuuuuuuuuuuuuuuu. C'est craquant aussi cette idée de tchikiboum ^^ c'ets bien ma lois ça xd (moi? fan de lois? vois pas non ^^)

ET grace à toi maintenant j'ai ça en tete : http://www.youtube.com/watch?v=KdofQTxhvsE Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Jeu 28 Avr 2011 - 21:22

Merci les filles.

Chlo, j'avoue, quand j'écris le perso de Lois, je pense à toi.

Et pour info le "tchikiboum tchikiboum" ça vient de là : http://www.youtube.com/watch?v=Hw5ddy8LJkk

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3495
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Jeu 28 Avr 2011 - 21:26

Tu penses à moi? c'ets cute ça ^^ j'ai une excellente influence sur ce forum donc ^^ hhéhéhé

Ohhh the mask! J'avais oublié!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Mer 15 Fév 2012 - 19:42

tres bien , dis j ai bien lu au début tu as dit " des bebes" alors
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Lun 7 Mai 2012 - 19:09

Voui, voui, j'ai bien dis des bébés !

Bon, après une éternité et demi, voilà enfin la suite ! Et on attaque (enfin) la partie 2 !

Partie 2 : Puis deux

Chapitre 16 : Continuation

Chloé n’était pas malheureuse, mais ça n’était pas vraiment ainsi qu’elle avait imaginé sa vie, lorsqu'elle était plus jeune. Elle s'était plutôt vue parcourant le pays, voir le monde, à la poursuite des plus grands scoops. Avant de tomber enceinte de Dawn, Chloé n’était même pas certaine de vouloir un jour des enfants. Bien sûr, elle aimait sa fille plus que tout et elle n’avait pas regretté un seul instant de l’avoir mise au monde. Et puis il avait Lex. Aussi improbable que fut leur union, elle l’aimait et elle était heureuse de vivre à ses côtés.
Seulement voilà, plus le temps passait et plus Chloé sentait qu’elle n’était pas complètement en phase avec sa vie. D’abord, parce que même encore aujourd’hui après plus 4 ans de vie commune, elle avait du mal à se sentir à l’aise dans le mode de vie de Lex. Elle venait d’un milieu modeste et avait toujours su se contenter de relativement peu. Et puis franchement la fortune et la gloire n’avaient jamais fait partie de ses fantasmes. Mais épouser Lex, c’était épouser un nom et un empire financier, et c’était parfois très difficile à gérer.
D’autant qu’elle n’avait même plus de plaisir à aller au travail. Elle avait terminé ses études avec mentions et elle travaillait désormais à temps plein au Daily Planet. Depuis toute gamine, Chloé n’avait jamais eu d’autres rêves que celui de devenir journaliste au Daily Planet. Mais depuis qu’elle avait épousé Lex, à un très jeune âge, le rêve s’était peu à peu muer en cauchemars. Être mariée à un Luthor et vouloir faire une carrière de journaliste était difficilement compatible, surtout que plus l’influence de Lex s’étendait et plus la crédibilité de Chloé était mise en doute. Et puis leur bonheur en apparence sans tâche, ils avaient leurs petits soucis comme tout le monde évidemment, ne donnait que peu de matière aux tabloïds et attisait les jalousies. Résultat l’ambiance au Planet était plus que pesante et Chloé n’y allait plus vraiment avec enthousiasme. Elle savait que Perry l’avait sentit et elle se sentait coupable parce qu’il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider, mais Chloé n’en pouvait simplement plus. Aussi était-elle plus que contente de pouvoir fuir loin de tous ça pour un mois de vacances.

Et c'est avec un certain manque d'énergie que Chloé reprit le travail après un mois de vacances extra-ordinaire. Ils avaient passé trois semaines en famille entre Smallville et la Californie, au milieu desquelles Lex et Chloé s'étaient isolés une semaine dans leur petite maison de Virginie et autant dire qu’ils n’avaient pas beaucoup vu la mer.
Elle soupira, non, vraiment c'était la première fois depuis son arrivée au Daily Planet que Chloé avait envie d'être ailleurs.

Voilà un mois que Chloé avait repris le travail et son moral ne s'était pas beaucoup amélioré. Surtout qu'en plus depuis quelques jours, elle ne se sentait pas très bien, elle avait des nausées terribles. La dernière fois qu'elle s'était sentie aussi mal c'était lors de sa grossesse.
Oh non, non, non. Ça n'était simplement pas possible, elle prenait consciencieusement sa pilule tous les jours, sauf qu'après leur semaine en Virginie, Chloé avait été prise d'un doute, elle avait eu la sensation d'avoir manqué une prise et maintenant le doute revenait plus puissant. Il n'y avait qu'un seul moyen d'être sûre.
Elle s'excusa auprès d'une collègue et se précipita à la pharmacie. Sur le chemin, elle en profita pour prendre rendez-vous avec son médecin au plus vite, elle devait être rapidement fixée. En revenant au journal, elle se dirigea directement aux toilettes sans même repasser par la salle de rédaction et le verdict tomba deux très longues minutes plus tard, elle était très probablement enceinte.
Chloé inspira un grand coup et remonta à la salle de rédaction. Elle récupéra ses affaires avant de se diriger vers le bureau de Perry.
Il la regarda entrer d’un air surpris.
- Tout va bien Chloé ?
- Non pas vraiment, je ne me sens pas très bien, si ça ne vous dérange pas, je crois que je vais rentrer me coucher.
- Non, non, bien sûr.
Elle s’apprêtait à sortir quand il la retient.
- Chloé vous êtes sûre que tout va bien ?
Non, elle n’était sûre de rien, mais elle ne pouvait pas le lui dire.
- Oui, ne vous inquiétez, c’est juste un petit virus.

Chloé quitta rapidement le Planet, en évitant consciencieusement ses collègues, elle ne voulait pas avoir à se justifier. De toute façon, quoi qu’elle dise, on finissait toujours par le lui reprocher. Pour l’instant, elle avait surtout besoin de réfléchir, marcher un peu lui ferait du bien. Cette grossesse, si elle était confirmée, changeait pas mal de chose. Chloé ne savait pas trop quoi penser de tout ça, déjà qu’elle se posait beaucoup de question sur sa vie c’est dernier temps, cette nouvelle ne faisait qu’ajouter à sa confusion. Avec Lex, ils n’avaient jamais vraiment parlé de faire un autre enfant, mais elle était à peu près certaine qu’il en voulait d’autres et elle le soupçonnait d’attendre que la proposition vienne d’elle. Mais une fois de plus, il semblerait que ce soit le hasard qui est choisi pour eux.

Bon pour commencer, elle devait en discuter avec Lex, et tout de suite. Lex n'était pas à la maison à cette heure-ci, il était bien trop tôt, aussi Chloé se dirigea-t-elle vers les bureaux de LexCorp. Elle était connue de tout le monde désormais, aussi monta-t-elle directement à son bureau.
Elle salua Cynthia, sa secrétaire personnelle et lui demanda s'il était disponible et s’il pouvait la recevoir immédiatement. Et comme d'habitude, Cynthia lui fit comprendre qu'elle dérangeait le grand chef. Même quand elle était attendue, elle sentait la désapprobation de Cynthia. Chloé allait insister, comme d’habitude, quand Lex sortit de son bureau.
- Chloé ? Mais qu'est-ce tu fais là ?
- Je peux te parler ?
- Oui, bien sûr. Je dois juste voir un de mes directeurs, tu peux m'attendre dans mon bureau ?
- Pas de problème.
- Chloé, tu es sûre que tout va bien ?
- Oui, oui, ne t'inquiète pas. Fait ce que tu as à faire, je t'attends dans ton bureau.
Il lui lança un dernier regard inquiet avant de se diriger vers l'ascenseur.

- Bon, tu me racontes.
Elle s'était installé sur le sofa du bureau et sommeillait à moitié, quand il revint dans son bureau.
- Viens là.
Elle l'invita à s'asseoir en tapotant à côté d'elle. Quand il fut installé à côté d'elle, elle prit ses mains dans les siennes.
- Ne prend pas cet air si inquiet, il n'y a rien de grave, c'est juste que...
Elle baissa les yeux sur leurs mains jointes.
- Dis-moi Chloé.
- Il est fort possible que je sois enceinte.
Elle releva la tête pour croiser son regard. Ses yeux s'étaient allumés et un grand sourire avait étiré ses lèvres.
- Tu es sûre ?
- Non pas encore, j'ai pris rendez-vous chez mon médecin pour demain. Mais j'ai fais un test qui s'est avéré être positif et puis je me sens comme dans les premiers mois de ma première grossesse.
- Tu n'as pas l'air très heureuse.
- Je crois que je ne réalise pas encore vraiment bien. C’est pas vraiment quelque à laquelle j’avais vraiment réfléchi avant. Et puis, on ne peut pas dire que ça soit le moment le plus propice.
- Comment ça ?
- Disons qu’en ce moment, je me pose pas mal de questions au sujet de mon travail, résultat je suis un peu perdue et j’avoue que cette possible grossesse ne fait qu’ajouter à la confusion.
- Oh Chloé !
Il passa un bras autour d'elle et elle se lova contre lui.
- Ça va aller Chloé.
- Je sais, j'ai juste un petit coup de mou, ne t'inquiète pas. En plus, il est fort probable que les hormones me mettent sans dessus dessous.
Il sera un peu plus ses bras autour d’elle.
- Je peux te poser une question ?
Elle eut un rire.
- Bien sûr, depuis quand il te faut une autorisation ?
- Disons que c’est un peu délicat.
- Vas-y Lex.
- Écoute, je serais pus qu’heureux et comblé avec un deuxième enfant, mais si jamais tu voulais que...
Elle posa un doigt sur ses lèvres.
- Je sais, mais je n’ai jamais dis que je ne voulais pas de ce bébé. Je sais qu’on en a jamais vraiment parlé, parce que tu attendais que je sois prête et que j’aborde le sujet la première et que dans le même temps, je me concentrais sur d’autres choses. Mais l’idée m’a déjà effleuré l’esprit, mais sans vraiment y penser sérieusement. On va quand même attendre d’être fixé avant d’envisager la suite, mais je pense qu’il n’y a pas trop de doute.

Trois jours plus tard, Lex et Chloé étaient assis dans le cabinet du médecin, dans l’attente des résultat. Et sans surprise, le test s’avéra positif, Chloé était belle et bien enceinte.
Une fois tous les examens habituels terminés, ils se réinstallèrent face au bureau du médecin.
- Vous êtes dans la sixième semaine. Et si mes calculs sont corrects, on peut situer le terme pour la mi-mai. Je dirais autour du 11. Vous avez des questions ?
Chloé étant déjà passé par la une première fois, elle n’avait pas vraiment de questions, mais Lex était intarissable. Chloé croisa le regard du médecin et elles échangèrent un sourire complice. Après une bonne demi-heure de questions-réponses, Lex et Chloé quittèrent le cabinet.

Chloé pouvait dire à sa simple attitude que Lex était simplement et pleinement heureux.
- Lex ?
- Hummm ?
- Je sais que tu as très envie d’exposer ta joie au grand jour, mais je voudrais qu’on garde ça pour nous encore quelques temps. Je voudrais avoir le temps de réfléchir à diverses choses avant. Tu veux bien ?
Il passa un bras autour d’elle.
- Bien sûr, on fera comme ça te convient. Et puis ça n’est pas comme si j’avais une foule de proches à qui l’annoncer.
- Merci, je voudrais régler deux trois trucs avec moi-même. Et puis les premiers mois sont toujours très incertains, alors autant attendre que ce soit vraiment sûr.

Chloé avait réfléchit longuement et elle en avait déduis que l‘une des premières choses à faire était de discuter avec Perry. Il avait toujours été un bon patron et un soutien sans faille dans les divers problèmes relationnels qu’elle avait au Planet. Et elle se devait de lui faire part de ses doutes et bien sûr de sa grossesse.
Elle prit une grande inspiration et frappa à la porte.
- Perry, je peux vous voir une minute ?
- Bien sûr, Chloé, entrez, entrez.
Elle s’installa dans le fauteuil qui faisait face au bureau. Ce fauteuil terrorisait la rédaction car s’y trouver était rarement bon signe. Mais étrangement Chloé s’y était toujours senti à l’aise, encore une chose qui la différenciait des autres.
- Alors Chloé, de quoi vouliez-vous me parler ?
- C‘est un peu compliqué, je sais pas trop par quoi commencer.
Perry eut un sourire.
- Le début c’est encore ce qu’il y a de mieux.
Chloé lui rendit son sourire et se lança.
- Depuis toute petite et d’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours voulu être journaliste, je n’imaginais pas ma vie autrement.
- Mais j’imagine qu’il y a un mais.
Elle eut un petit sourire triste.
- Malheureusement, oui. J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour bien faire mon boulot et je me disais, si j’étais irréprochable, l'hostilité des gens faiblirait avec le temps. Seulement dans le même temps Lex a considérablement développé ses affaires et sa notoriété et ma crédibilité journalistique en a été fortement affectée. Et puis écrire, à Metropolis, des articles sur des sujets ne touchant pas de près ou de loin à LexCorp est devenu extrêmement compliqué.
- Chloé êtes-vous en train de me dire que vous souhaitez démissionner ?
- Sincèrement, je n’en ai aucune idée. En fait, c’était pas tout à fait ce que j’étais venue vous dire. Je suis enceinte de 3 mois.
Il se leva et fit le tour du bureau. Chloé se leva à son tour pour qu’il puisse la prendre dans ses bras.
- Félicitations !
- Merci !
Elle lui offrit un sourire rayonnant.
- Si je vous ai raconté tout ça, c’est parce que je commence à me demander si je reviendrais ici après la naissance.
- Je m’en doutait un peu.
- Je veux que vous sachiez que ça n’a rien à voir avec vous, vous avez toujours été d’un immense soutien. Et j’ai toujours aimé travailler pour vous, mais exercer le métier de journaliste est devenu trop difficile.
- Je comprends. Au vu de se qu’on vous a fait subir, il aurait été légitime que vous partiez bien plus tôt. Mais j’ai été honoré de travailler toutes ses années à vos côtés. Vous êtes une grande journaliste comme on en fait plus Chloé Sullivan.
- Merci, Perry. Mais vous savez, je ne suis pas encore partie.
- Vous avez une idée ce que vous allez faire ensuite ?
- Non pas encore. Pour l’instant je me concentre sur le bébé à venir.
- Encore toutes mes félicitations, Chloé.

Après son entretien avec Perry, Chloé rentra directement à la maison. On était mercredi et tous les mercredis, Lex passait l’après-midi à la maison avec sa fille. Comme à l’ordinaire, Chloé les trouva tous les deux dans le bureau de Lex, car Dawn n’aimait rien de plus que faire comme Papa. Et oui, la plupart des petites filles aimaient jouer à la poupée ou dessiner des princesses, mais Dawn, elle, adorait gribouiller des graphiques et jouer au conseil d’administration. Lex avait commencé ce petit jeu un an plutôt pour permettre à Dawn de comprendre un minimum son travail et le moins que l’on pouvait dire c’est qu’elle s’était prise au jeu.
Chloé tapa un petit coup à la porte, avant d’entrer dans le bureau.
- Salut vous deux.
Lex releva immédiatement la tête, mais pas Dawn visiblement beaucoup trop occupée.
- Alors comment s’est passé ton entretien avec Perry ?
- Bien, tu connais Perry, c’est quelqu’un de bien, il s’est donc montré extrêmement compréhensif, que ce soit au sujet de ma grossesse ou de mes doutes.
- Et tu as pris une décision ?
- Non, pas encore. Je sais que je dois prendre une décision et je sais même laquelle, c’est juste que pour le moment, je n’arrive pas à m’y résoudre.
Finalement Dawn sembla prendre conscience de la présence de Chloé.
- Chut, moman. Ze travaille et papa aussi.
Lex et Chloé échangèrent un regard amusé.
- Bon ben, je vous laisse alors. Travaillez bien tous les deux.

Ce n’est qu’un peu après seize heures, que Chloé vit sa fille débarquer dans la cuisine pour le gouté.
- Moman, moman, ze peux z’avoir une glace.
- Ça dépend ma puce. Tu as bien travaillé ?
- Voui moman !
- Alors d’accord, mais tu manges une tartine avant.
- Oki doki !
Chloé prépara une tartine à la confiture de fraise, la préférée de Dawn et pendant que celle-ci l’engloutissait littéralement, elle déposa une petite boule de glace à la fraise dans une coupelle. Oui Dawn était dans une période où elle faisait une fixette sur les fraises et tous ce qui pouvait se faire au parfum fraise. Elle avait même trouvé le moyen de faire acheter à son père une énorme peluche en forme de fraise et qui en plus sentait la fraise, elle ne s’en séparait plus.
Tandis que Dawn finissait son gouter, Chloé terminait de préparer un café et deux tartines.
- On va porter son gouté à papa ?
- Vi.
Chloé quitta la cuisine sa fille sur les talons.

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Mar 8 Mai 2012 - 11:11

une suiiiite chouette !!!

je n'ai pas relu le début, je suis donc méga surprise de oir cette entente si cordiale !!!!
Et 4 ans qui se sont passés, tu me surprends je pensais que ça allait se suivre Smile Du coup ils sont plus posés dans leurs vies aussi, ça promet de jolies chose s!

Suite !
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2325
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   Mar 8 Mai 2012 - 12:39

C'est vrai que j'aurais pu continuer à raconter des choupiniaiseries pendant plusieurs chapitres, mais si je veux un jour voir la fin de cette fic fallait que j'avance.

Merci pour ton feed et la suite dans un mois si tout va bien !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Smallville] [T]Tribu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Smallville] [T]Tribu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Smallville] [T]Tribu
» Smallville
» Smallville
» Smallville
» Smallville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics en hiatus-
Sauter vers: