Shivers : le forum du chlex

D'abord unique forum français entièrement dédié au couple Chloé/Lex de Smallville, Shivers se tourne aujourd'hui vers l'écrit sous toutes ses formes !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Smallville] [M] Et après !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: [Smallville] [M] Et après !   Dim 20 Juin 2010 - 23:01

Et après !

Bon, j'ai réussi à m'en sortir ou presque. Bon même si seul ce one-shot participe au concours, je tiens à dire qu'il y aura une suite (en une ou deux parties, suivant.)
Vous remarquerez aussi que j'ai fait super original pour le titre.
Je n'ai pas eu le temps de faire relire, il reste peut-être quelques fautes.


Disclamer : Les personnages de Smallville ne m'appartiennent pas mais sont la propriété de la WB.

Chloé n'aimait pas ce genre de soirées. C'était typiquement le genre de soirées, où elle risquait de le rencontrer au bras de l'une de ses insipides brunettes qu'il aimait collectionner. Et elle, elle était venue seule. Elle ne sortait avec personne pour le moment et les coups d'un soir, ça n'était pas son truc. Et puis de façon, il avait ruiné sa vie amoureuse à tout jamais. Avec lui, elle avait été malheureuse et malgré les bons moments, elle avait fini par le quitter, mais sans lui elle l'était tout autant et en plus elle était dans l'incapacité de fréquenter un autre homme, puisqu'elle ne pouvait s'empêcher de lui comparer chaque homme qu'elle croisait et aucun ne tenait la distance. Il avait été et serait toujours l'homme de sa vie. La vie était vraiment mal fichue.
Elle était là depuis moins d'un quart d'heure quand elle le vit entrer. Et comme elle s'y était attendue, il était accompagné. Sa compagne était exactement tout ce qu'il recherchait chez une femme, grande, brune, mince mais pas trop, douce, intelligente mais pas trop, soumise, tout son contraire quoi. Pas étonnant que ça n'ait pas fonctionné entre eux. Chloé prit une nouvelle coupe de champagne et l'avala d'une traite, la soirée promettait d'être longue, très longue.

Dès qu'il entra dans la pièce, il la vit. Elle était aussi belle que dans son souvenir et elle avait l'air aussi malheureuse que dans son souvenir. Il détestait la voir comme ça. Il avait pourtant cru qu'une fois loin de lui, les choses iraient mieux, mais visiblement ça n'était pas le cas. Lex poussa un soupir et se tourna vers sa compagne. Katia était une gentille fille, mais jamais elle ne pourrait égaler Chloé. Aucune femme ne le pourrait vraisemblablement jamais. Lex savait qu'il était peu probable voir presque impossible qu'il retombe un jour amoureux. Alors il se contentait d'assouvir ses plus bas instincts avec des femmes qui avaient un jour représenté son idéal. Mais c'était bien sûr longtemps, très longtemps avant Chloé. Cette fichue soirée risquait d'être un véritable supplice de Tantale. Elle serait là tout près de lui, mais il ne pourrait le toucher ou même lui parler. Ils ne s'étaient plus reparlé depuis leur rupture, il y avait de ça plus de six ans.

Wow, elle devait être plus ivre qu'elle ne l'avait cru au départ pour embrasser un abrutit pareil. Il agrippait ses seins maladroitement comme s'il s'agissait de ceux d'une poupée gonflable. Ce qui était loin d'être agréable et encore moins excitant. Elle tenta de le repousser, mais cet imbécile était tenace. Elle le repoussa plus violemment.
- Non !
- Aller, fais pas ta mijaurée, tu m'as allumé, faut assumer. Je sais que t'en as envie.
- Non !
Elle se débattait désormais, mais l'homme était plus fort qu'elle et l'ivresse diminuait sa force et ses réflexes. Il la poussa dans l'ascenseur et ce fut le trou noir.


Chloé émergea brusquement du sommeil et immédiatement elle fut prise de panique. Elle n'était pas dans son lit, pas dans sa chambre et la chemise qu'elle portait n'était pas la sienne. Chloé inspira profondément et tenta de se remémorer la soirée de la veille. Elle se souvenait vaguement d'un homme qui l'avait dragué et aussi d'avoir beaucoup bu. Elle se recroquevilla sur elle-même, étrange, il y avait une odeur sur la chemise et les draps qui lui était familière, comme un vieux souvenir oubliés.
- Ça y est tu es réveillée ?
- Lex ?
Dire qu'elle avait l'air surprise était un euphémisme.
- Tu ne dois pas te souvenir de grand chose.
- Co-comment tu sais ça ? Et puis qu'est-ce que je fais là ? Et d'ailleurs c'est où, là ?
- Tu as été agressée hier soir et il s'avère que je regagnais ma chambre au moment où l'homme qui s'en est pris à toi te poussait dans l'ascenseur. Tu avais perdue connaissance alors je t'ai portée jusqu'à ma chambre et comme tu ne revenais pas à toi, j'ai appelé un médecin. La sécurité a trouvé du GHB sur le type, tu en as probablement ingéré, et donc tu risques de te sentir groggy pendant vingt-quatre à quarante-huit heures.
- Donc il ne m'a rien fait de plus.
- Non. Le hasard a voulu que j'arrive au bon moment, ironique, non ?
Chloé perçut l'amertume dans sa voix, Lex n'était pas un "homme bien" au sens où l'entendait la société bien pensante de Smallville. Il n'était pas le genre d'homme qu'on s'entendait voir arriver à sa rescousse et il le savait, il en avait même souffert à une époque. Les gens avaient fait de lui le méchant de l'histoire, alors qu'il était simplement humain.
- Quelle heure est-il ?
- Tout juste cinq heures trente du matin. Rendors-toi, tu vas avoir besoin de temps et de repos, pour éliminer la toxine de ton corps. Tu es en sécurité ici, tu peux dormir tranquille.
Chloé se sentait effectivement en sécurité, Lex avait toujours eu cet effet là sur elle depuis le jour, où il avait affronté son propre père pour la protéger, aussi ferma-t-elle les yeux et se laissa-t-elle aller au sommeil.

Elle se réveilla à nouveau quelques heures plus tard. Vu la hauteur du soleil qu'elle devinait au travers des stores, la matinée devait être bien avancée. Elle se sentait toujours un peu bizarre, mais mieux quand même et puis elle avait faim, aussi tenta-t-elle de se lever. Après deux tentatives, la chambre s'arrêta de tanguer et elle finit par réussir à se mettre debout. Elle sortit de la chambre et constata que Lex était toujours là, mais Chloé n'en fut qu'à moitié surprise. Il était assit sur l'un des sofas du "salon" de la suite, son ordinateur portable sur les genoux, il devait être en train de travailler. Lex ne cessait jamais de travailler.
- Bonjour.
Surpris Lex se tourna vers elle. Il s'aperçut immédiatement que son pas était un peu chancelant, aussi se leva-t-il pour l'aider et la faire asseoir dans le sofa face au sien. Chloé se laissa faire, mais elle détestait se sentir faible et dépendante.
- Ça va mieux ?
- Oui, mais je me sens toujours un peu dans le coton. Et j'ai faim.
- C'est une bonne maladie.
Il s'empara du téléphone.
- Qu'est-ce qui te ferait envie ?
En temps normal, Chloé aurait protesté et déclaré qu'elle était parfaitement capable de le faire toute seule, mais là elle n'en avait pas la force de se battre et de déclencher une dispute. Elle se souvenait de la violence de ses disputes avec Lex et ça n'était pas ce dont elle avait besoin.
- Je prendrais un café noir avec des pancakes. Oh et puis un jus de fruits. Enfin si c'est encore possible. C'est quelle heure au fait ?
- Treize heures. Et il n'y a aucun problème.
Il passa commande.

Une fois qu'elle eut fini son petit déjeuné, Chloé sentit à nouveau la fatigue la gagner. C'était une sensation désagréable, parce qu'elle sentait bien qu'il ne s'agissait pas d'une bonne fatigue, mais c'était plus fort qu'elle. Elle aurait peut-être dû regagner la chambre, mais finalement le sofa n'était pas si inconfortable que ça.
Lorsque Lex releva le nez de son ordinateur, il se rendit compte qu'elle s'était rendormie. Elle n'avait vraisemblablement pas encore éliminé toute la toxine de son sang. Elle n'était pas très bien installée, elle risquait d'avoir mal partout en se réveillant, peut-être valait-il mieux la recoucher. Il la souleva délicatement du canapé et la ramena dans la chambre, où elle serait installée plus confortablement. Il la recoucha et ne put s'empêcher de déposer un baiser sur son front, comme il en avait eu l'habitude, il y a longtemps. Il lui arrivait souvent de se lever bien plus tôt que Chloé et quand il la quittait pour aller travailler alors qu'elle dormait encore, il déposait toujours un baiser sur son front.

Lorsque Chloé s'éveilla pour la troisième fois, il était dix-neuf heures passées. Lex était toujours dans le salon, il n'avait pas quitté la suite de la journée, il ne voulait pas laisser Chloé seule, tant qu'elle n'aurait pas retrouvé tous ses esprits. Il aurait pu appeler Lois ou Clark, mais il aurait fallu alors donner des explications interminables, vu qu'ils étaient persuadés que Lex était responsable de près ou de loin de tout ce qui ce passait de mauvais dans cette ville. Alors s'ils apprenaient que Chloé avait été agressée en sa présence, ils étaient bien capables de lui en faire porter la responsabilité.
- Hey !
- Hey !
- Tu es toujours là.
- Oui, j'ai préféré rester au cas où.
- C'est très gentil à toi, mais tu peux rentrer, si tu veux. En ce qui me concerne, je crois que je vais passer la nuit là, je ne suis pas sûr d'avoir le courage et la force de rentrer chez moi, enfin si tu es d'accord.
- Bien sûr que tu peux rester ici cette nuit. Et il est absolument hors de question que tu restes seule tant que tu ne te sentiras pas mieux.
Là non plus Chloé n'eut pas la force d'argumenter, preuve qu'elle n'était vraiment pas dans son état normal.
- Ton amie n'est plus là ?
- Non. Elle n'a pas vraiment appréciée que je vole au secours d'une autre femme.
- Elle aurait préférée que tu me laisses me faire agresser ?
- Probablement.
- Tu plaisantes, j'espère.
- Malheureusement, non.
Chloé poussa un soupir.
- Lex pourquoi tu t'obstines à fréquenter ce genre de femme ?
Pour toute réponse, il se contenta d'hausser les épaules.
Un peu plus Lex commanda à dîner, puis ils mangèrent ensemble, avant que Chloé ne regarde un film, tandis que Lex se remettait au travail sur son portable.

Dans un demi-sommeil, Chloé sentit qu'on la soulevait du canapé, elle avait du se rendormir sans s'en rendre compte une fois encore.
- Lex ?
- Chut. Tout va bien, je te ramène juste dans ton lit. Rendors-toi.
Il la posa en douceur sur le lit.
- Pas la peine, tu peux dormir là, le lit est grand.
Et elle se rendormit sans savoir si Lex l'avait écoutée.


Chloé avait chaud, horriblement chaud. Quelqu'un avait poussé le chauffage ou quoi ? Il lui fallut quelques secondes pour identifier la source de la chaleur. Lex. Il était pressé tout contre elle et il avait passé un bras autour de sa taille. Bon, visiblement Lex avait accepté sa proposition de partager le lit, mais comment diable c'était-elle retrouvé dans ses bras ? Elle ne s'était quand même pas déplacer vers lui ? Dans l'obscurité de la chambre, elle tenta dévaluer la distance qui la séparait du bord, elle s'était bien rapprochée de Lex dans son sommeil, mais à en juger par leur position, elle n'était pas la seule. Peut-être un vieux réflexe de l'époque où ils passaient leurs nuits ensemble. À cette époque, Chloé avait pour habitude de se lover contre Lex, dès qu'il venait se coucher. Chloé avait toujours aimé sentir la présence de Lex tout contre elle, mais se laisser aller à ses vieux souvenirs n'était pas la meilleure chose à faire, elle avait eu suffisamment de mal à se décider à quitter Lex puisque ensemble ils étaient malheureux, ça n'était pas pour retomber dans cette vieille addiction. Elle tenta de se dégager mais Lex la ramena vers lui. La situation devenait sérieusement inconfortable et pas seulement parce que Chloé avait chaud. La proximité de Lex avait un effet toujours aussi puissant sur sa libido. Elle ne tenait plus en place et ses mouvements pour tenter de se dégager de l'étreinte de Lex semblaient avoir l'effet inverse. Plus elle bougeait plus il la serrait contre lui. Il gémit dans son sommeil et pressa son bas-ventre contre ses fesses. Seigneur, elle pouvait sentir son érection à travers le tissu de son pantalon, ce qui n'arrangeait pas la situation. Et puis le pire arriva.
- Chloé ?
Elle voulut lui répondre, mais seul un gémissement franchit ses lèvres.
- Chloé ?
Elle sentit ses lèvres effleurer le lobe de son oreille et ses mains cessèrent de simplement la tenir pour devenir caresse.
- Lex !
Elle tourna la tête vers lui et il s'empara immédiatement de ses lèvres dans un baiser torride. Sans quitter ses lèvres, elle se retourna pour lui faire face et enroula ses bras autour de son cou. Il l'allongea sur le dos, la dominant totalement, elle se laissa faire. Rapidement elle voulut plus et tenta de lui ôter sa chemise. Elle le maudissait de s'être couché tout habillé, mais à force d'acharnement, elle vint à bout du morceau de tissu et l'envoya valdinguer à l'autre bout de la pièce. Lex lui retira alors la chemise qu'elle portait mais avec beaucoup plus de dextérité et de rapidité. Une fois qu'ils furent tous deux torse nu, ils s'agrippèrent de nouveau l'un à l'autre, se dévorant mutuellement des lèvres, couvrant leurs corps de caresses. N'importe qui aurait pu leur dire que c'était une mauvaise idée, même eux en aurait convenu, mais c'était plus fort qu'eux, ils avaient un besoin presque vital de se fondre l'un dans l'autre. Sans jamais cesser leurs baisers, ils firent par réussir à se mettre nu.
- Chloé tu es sûre que c'est ce que tu veux ?
- Oui. Lex je t'en supplie ne me laisse pas dans cet état.
- D'accord.
Il s'écarta d'elle.
- Lex ?
- Je reviens, je vais chercher un préservatif.
- Oh !
Quand il revint de la salle de bain, elle était allongée nu sur le lit et fixait le plafond.
- Chloé ? Ça va ?
Elle se tourna vers lui et tendit une main dans sa direction.
- Oui, vient !
Il revint vers le lit. Chloé s'assit face à lui, elle lui prit le préservatif des mains, ouvrit l'emballage et le déroula sur le pénis de Lex. Puis elle se rallongea attirant Lex sur elle. Il fondit immédiatement sur ses lèvres et s'allongea sur elle, l'écrasant de tout son poids. Chloé avait toujours aimé sentir le corps de Lex peser sur le sien. Il se positionna entre ses jambes et entra en elle d'un geste vif, mais aussi avec une grande douceur. Chloé gémit à cette intrusion. C'était une sensation familière, elle avait oublié à quel point le sexe entre eux était bon. Lex commença alors à se mouvoir lentement entre ses cuisses, trop lentement au goût de Chloé, qui commença faire bouger ses hanches pour l'inciter à aller plus vite. Lex compris le message et accéléra le rythme.
Ils se laissèrent aller à leurs instincts, retrouvant d'anciennes sensations. Lex savait toujours exactement comment la toucher pour lui procurer le plus de plaisir. Et Chloé n'avait pas oublié les mouvements, les caresses que Lex aimait le mieux. Leur plaisir monta progressivement par vagues successives. Chloé était tout près, elle avait l'impression de pouvoir l'effleurer, puis soudain la dernière barrière céda et un puissant orgasme la submergea.
- Lex !
L'entendre à nous crier son nom de la sorte, le fit à son basculer dans la jouissance. Il grogna une dernière fois son nom avant de s'effondrer sur elle.
Ils restèrent dans les bras l'un de l'autre encore quelques instants avant que Lex ne se retire.
- Je reviens.
Lex se dirigea vers la salle de bain. Il prit soin du préservatif, se passa un peu d'eau sur le visage, avant de se regarder dans la glace. Il en a fait des erreurs dans son existence, mais celle-là, s'en était une belle. N'avaient-ils pas suffisamment souffert ensemble ? En plus il avait abusé de l'état de confusion dans lequel se trouvait Chloé, elle lui en voudrait probablement jusqu'à la fin de ses jours.
Chloé remit la chemise qu'elle portait. Elle en avait fait de belles des conneries, mais celle-là méritait la palme. Elle s'était littéralement jeter sur lui, jamais plus elle ne parviendrait à le regarder en face. Mais elle savait exactement pourquoi elle avait fait ça, elle n'avait jamais réussi à résister aux sensations que sa seule présence avait sur elle et ce depuis la toute première fois. Elle se remémora ces instants qu'elle chérissait comme un trésor.

Cela faisait plus d'un mois qu'elle est enfermée dans cette fichue baraque, un mois qu'elle n'avait vu personne d'autres que ces fichus gardes du corps, qu'il avait assigné à sa protection. Elle était sur le point de totalement craquer nerveusement, quand il avait débarqué comme ça sans prévenir. Il avait passé la journée avec elle et puis avait décidé de rester pour la soirée. Elle avait repoussé l'instant où il lui faudrait d'aller dormir le plus loin possible, afin de profiter de lui le plus longtemps possible, mais le sommeil avait finit par gagner et elle s'était endormis devant leur quatrième film de la journée.
Lorsqu'elle s'était réveillée suite à un nième cauchemar, elle l'avait trouvée assit près de son lit à veiller sur son sommeil. Il avait tenté de la rassurer, puis de fil en aiguille, ils en étaient venus à discuter de choses de plus en plus personnelles et Chloé avait fini par avouer ses sentiments naissant pour Lex. La suite des événements étaient un peu flou, tellement ce qui avait suivi surpris Chloé. Après le choc de l'annonce, Lex avait fini par avouer des sentiments analogues.
Et ils avaient fait l'amour pour la première fois.

- Chloé ?
Elle sortit de ses pensées et se tourna vers Lex.
- Pourquoi ça n'a pas marché nous deux ?
Lex poussa un soupir et vint s'asseoir près d'elle.
- J'aimerais avoir la réponse à cette question, sincèrement, mais malheureusement ça n'est pas le cas.
- Je t'aimais, tu sais.
- Oui, je sais.
- Mais j'étais tellement malheureuse.
Il passa délicatement un bras autour d'elle.
- Je sais Chloé, je sais.
- Je pensais que te quitter était la seule solution, mais je suis toujours aussi malheureuse.
Il la serra un peu plus contre lui.
- Oh ! Chloé.
Elle le repoussa.
- Et toi, tu es retourné à tes insipides brunettes comme si rien ne s'était passé.
Il prit son visage entre ses mains.
- C'est faux, pour moi aussi il s'est passé quelque chose. Je t'ai aimé, comme je n'avais jamais aimé personne et probablement comme je n'aimerais jamais personne d'autre.
Des larmes coulaient maintenant sur les joues de Chloé.
- Pardon.
Il la blottit à nouveau contre lui, la berçant doucement tandis qu'elle s'excusait encore et encore.
- Pourquoi tu t'excuses ?
- Je t'ai fais souffrir aussi, je le sais.
- Chloé, c'était il y a longtemps.
- Oui, mais c'est toujours aussi douloureux.
Il la rallongea doucement à ses côtés.
- Je sais Chloé.
Chloé se replongea à nouveau dans ses souvenirs.

Leurs disputes se faisaient plus fréquentes, mais aussi plus violentes. Tout devenait sujet de dispute. Un sourire à une autre femme, un appel de Clark, un retard dû au travail, une absence pour une enquête. La moindre chose prenait des propositions démesurées. Ils se voyaient de moins en moins chacun se noyant dans le travail pour oublier à quel point ils étaient malheureux. Puis un jour, lasse des disputes, des secrets et du manque de confiance qui c'était installé entre eux, Chloé était partie et Lex ne l'avait pas retenu.

- On a eu de bons moments pourtant, qu'est-ce qui a bien pu dégénérer ?
- Je ne sais pas, Chloé.
Lex n'avait pas vraiment envie de parler de tout ça, cela faisait six ans qu'il faisait son possible pour oublier.
- Parle-moi Lex, je t'en supplie, j'ai besoin de comprendre, pour tourner enfin la page. S'il te plait.
Il soupira. Il avait beau avoir tenté d'oublier par tous les moyens, il n'avait pu s'empêcher de chercher à comprendre et même si aujourd'hui encore il n'avait pas toutes les réponses, il avait pu identifier certaines choses.
- Très bien.
- On s'aimait pourtant.
- Oui, mais parfois ça ne suffit pas.
- Qu'est-ce qui nous a manqué alors ?
- La confiance.
Chloé se redressa.
- Tu n'avais pas confiance en moi ?
Puisqu'il en était arrivé là, autant aller jusqu'au bout.
- Pas entièrement, non. J'ai toujours eu peur que tu te réveilles un jour et que tu te rendes compte à quel point je n'étais pas fait pour toi et que tu te ranges au côté de Clark. Et d'une façon, j'ai fini par avoir raison. Toi aussi, tu manquais de confiance en moi.
- Je... Tu as raison. J'avais constamment peur que tu ne t'aperçoives que je n'étais qu'une fille banale, n'arrivant pas à la hauteur de tes conquêtes passées. En fait je manquais surtout de confiance en moi.
- Et moi, en nous. J'ai cédé à mes sentiments mais ma tête ne cessait de me dire que tout ça n’était qu’une erreur.
- Comment ça ?
- Tu étais trop jeune, trop innocente, nos univers étaient à l'opposé l'un de l'autre, nous étions simplement trop différents. Trop de choses nous séparaient.
- Alors pourquoi avoir commencé, quelque chose avec moi, alors ?
- Parce que j'ai voulu y croire.
- Mais tu n'as pas pu.
- Non. Et puis tu étais tellement  têtue, tu refusais de céder sur quoi que ce soit.
- C'est toi qui me dis ça.
- Je ne suis pas têtu. J'ai un besoin maladif de contrôle, ce qui est différent. Pas mieux, je te l'accorde mais différent.
- C'est ce que je détestais le plus chez toi.
- Je sais. Mais tu étais tellement téméraire parfois, à la limite de l'imprudence, ça me rendait malade, je n'aurais pas supporté de te perdre. Alors oui, j'avais tendance à vouloir te garder enfermée.
- Lex, je...
- Non, ne t'excuse pas, tu étais quelqu'un de libre, c'est aussi ce que j'aimais chez toi.
- Donc en fait, on était juste incapable de vivre ensemble.
- Je crois surtout qu'on a voulu aller trop vite. Et puis je crois qu'on n’est pas partie sur des bases très saines.
- Alors c'est ça, personne n'est vraiment responsable.
- Non, notre couple n'est pas vraiment fait pour durer.
- C'est triste.
- Mais c'est comme ça.


Lex et Chloé se séparèrent au petit matin, apaisés. Leur discussion leur avait permis de mettre certaines choses au point, ils allaient pouvoir passer l'éponge et avancer.

À suivre...

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 634
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 21 Juin 2010 - 19:29

Aaaaaaaaaaaaah Alexiel ! Pourquoi n'ais-je pas été surprise de trouver ta participation dans "fics nc17" ? Mais nous y reviendrons !
Wouaaa effectivement en lisant le début je me suis dis tient ! impression de déjà vu, c'est fou comme les grands esprits se retrouvent mdr !
très bonne l'idée du GHB (c'est une idée que je voulais développer dans un futur OS). Il a fallu que je relise à deux fois la transition où Chloé se fait agresser et pousser dans l'ascenseur et le moment où elle se retrouve avec Lex qui a jouer les preux chevaliers. Tu m'étonnes que la brunette n'ait pas apprécié. 6 ans de séparation ça en fait du temps et Chloé qui n'arrive pas à oublier c'est bouleversant.
J'ai très bien aimé cette idée qu'ils ne puissent plus vivre ensemble par souci de se supporter l'un l'autre, bah ouais, logique et très plausible, ils sont comme chien et chat un petit peu, de caractère très fort. J'imagine les disputes, rhooo là ça méritait un flash back là dessus quand même !
Hum, revenons au smut maintenant, tu pouvais pas t'empêcher mais tu as bien montré que c'était plus fort qu'eux.
je me demande ce que tu nous réserves pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 21 Juin 2010 - 19:56

La vache! 6 ans?! ben ça...

Et le pire dans l'histoire c'est que dès le début t'as envie de leur foutre des baffes en disant "mais bon sang, vous vous aimez bande de nouilles!"

Et pis, sexy ce besoin irrépressible de l'un l'autre est trop mignon. Quoique, les révélations de la fin disent "c'est pas gagné"

Bref, trop bon et j'attends avec impatience la suite Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 21 Juin 2010 - 20:45

COMMENT C'EST INHUMAIN DE COUPER A UN MOMENT PAREILLLLLLLEUUUUUUUUH !!!
non mais je rêve !!!
waw tu m'as transporté c'était juste WAW !!!!!

c'est superbement bien écrit, je vais faire ma nulle mais on sent bien que certains passages n'ont pas été relus par qqn d'autre que toi, et je trouve que c'est limite plus "sincère", je sais pas trop si tu vois ce que je veux dire mais en tout cas c'est un compliment, je me suis vraiment prise à cette fic, c'est une tristesse d'en sortir !!!

what a NC d'ailleurs Wink

suiiiiiiiiite !
j'ai adoré !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 21 Juin 2010 - 21:15

Merci beaucoup mes poulettes !

J'ai un peu écris cette fic à l'arrache, c'est peut-être pour ça qu'elle a un côté brut.

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
kfn
Pigiste
avatar

Messages : 732
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mar 22 Juin 2010 - 21:21

et c'est ce qui la rend si sincère, vraiment !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mar 22 Juin 2010 - 21:28

Merci poupette !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 634
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mar 22 Juin 2010 - 22:50

Ouais bah tu vois j'ai le même avis ! ça change un peu du côté tout doux tout attentif de tes fics du moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
winnie
Pigiste
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 33
Localisation : Clermont-Ferrand et Paris

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Sam 26 Juin 2010 - 16:56

Ah bah oui en effet! ça aurait pu être plus drôle! bon ok ok yavait un smut, mais quand même!
ahem ceci dit, j'aime beaucoup leur conversation à la fin pour comprendre le comment du pourquoi, tout en retenue et plutôt crédible! bah vivement la suite maintenant! cheers

_________________
Nouveau site! --> http://www.pantadora.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.freewebs.com/winniefanfics/
pretender
Pigiste
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 29/05/2010
Age : 32
Localisation : Buenos Aires

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mar 29 Juin 2010 - 20:32

je fonds! l'histoire est terriblement simple, mais c'est tellement bien écrit que c'en est d'autant plus touchant

Citation :
Dès qu'il entra dans la pièce, il la vit. Elle était aussi belle que dans son souvenir et elle avait l'air aussi malheureuse que dans son souvenir. Il détestait la voir comme ça. Il avait pourtant cru qu'une fois loin de lui, les choses iraient mieux, mais visiblement ça n'était pas le cas.
Duh ! *donne une claque sur la tête de Lex en espérant que ça lui enfoncera un peu de bon sens dans le crâne* ça peut pas aller mieux si elle est pas avec toi, crétin !

Bon, du smut ahem. Je vais me passer un coup d’eau glacée sur le visage et voir si j’arrive à commenter un peu mieux après, avec les idées plus claires *reviens 2 mn plus tard* nope, toujours trop chaud pour réfléchir. J’dirais que c’est le signe d’un TRES bon smut Smile

Citation :
Elle en avait fait de belles des conneries, mais celle-là méritait la palme.
Lol j’en ferais bien des comme ça perso, mais j’ai pas de Lex à disposition, c’est triste mdr

Ça fait du bien de les voir discuter ouvertement de ce qui a pu clocher entre eux, le "je t’aimais, tu sais" est bouleversant

Par contre là j’confirme qu’une suite s’impose, tu peux pas nous laisser comme ça Wink

Une autre super fic pour ce challenge, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Dim 5 Sep 2010 - 23:34

Et voilà, la partie 2 enfin, j'ai eu un petit passage à vide niveau écriture, mais là ça semble repartir.

Bon vous verrez, cette partie est construite en parallèle avec la première, en espérant que ça ne fera pas trop déjà-vu. Une troisième et dernière partie viendra ensuite.


Chloé se sentait nettement plus sereine depuis sa discussion avec Lex, à tel point que Lois ne cessait de la harceler pour en connaître la raison. Surtout que Lois soupçonnait qu'un homme puisse être à l'origine de ce nouveau bien-être. Ce en quoi, elle n'avait pas complètement tord. Bref Chloé avait repris le cours de son existence, elle était mieux dans sa peau, elle avait la sensation qu'elle pouvait de nouveau avancer, elle envisageait même sereinement la possibilité de fréquenter à nouveau quelqu'un. Elle avait d'ailleurs jeté son dévolu sur Tom, grand reporter au Daily Planet, un peu baroudeur, diablement sexy et terriblement charmant. Et il avait même accepté de l'accompagner au gala de charité des Rotenberg, un événement hautement ennuyeux, auquel elle n'avait aucune envie d'aller, mais où elle était bien obligée de se rendre, vu que la neuneu qui s'occupait normalement de la chronique mondaine avait trouvé le moyen de se fouler le poignet, probablement en essayant d'écrire, résultat chaque jour, une des journalistes de la rédaction était désigné pour la remplacer et ce coup-ci c'était tombé sur Chloé. Mais bon, elle allait passer la soirée avec Tom, ça ne pouvait que bien se passer. Surtout que la perspective de croiser Lex ne l'angoissait plus, elle serait peut-être même heureuse de le voir.
Et voilà, il était encore à une énième soirée caritative, à parler aux mêmes gens, des mêmes choses, ennuyeux au possible. Et Jessica, la femme qui l'accompagnait, n'arrêtait pas de parler encore et encore, alors Lex avait simplement cessé de l'écouter, après la première demi-heure. Dommage, Jessica était une superbe rousse, oui rousse, Lex avait décidé qu'il était temps de changer un peu et d'arrêter de choisir les femmes en fonction de la couleur de leurs cheveux, elle était plutôt intelligente, mais qu'est-ce qu'elle pouvait être fatigante ! Lex profita du fait que Jessica parlait plus ou moins toute seule pour observer la salle et quelle ne fut pas sa surprise de voir entrer Chloé. Il retint de justesse un grognement lorsqu'il s'aperçut qu'elle était accompagnée. Qui c'était ce type d'abord ? Bon d'accord il n'avait pas son mot à dire dans l'histoire et elle avait l'air bien, plus heureuse que la dernière fois. Et si elle était heureuse, alors lui aussi, vraiment, il le pensait sincèrement, mais franchement elle n'aurait pas pu trouver autre chose qu'un sosie de Clark Kent ?
Inévitablement au cours de la soirée, ils finirent par se croiser. Après les présentations d'usages, Lex avait eu la confirmation qu'en plus d'être un sosie de Clark Kent, Tom était un bellâtre prétentieux. Et Chloé avait acquis la certitude que Jessica était une greluche sans cervelle. Bien que la discussion eut débuté sur un ton plutôt léger, il fut rapidement évident qu'elle devait être écourtée rapidement. Ni Tom, ni Jessica, bien que ceux-ci ignorait tout de la relation passée entre Lex et Chloé, ne semblait apprécier la façon dont ils se parlaient. Résultat, Tom se comportait comme un mari possessif et jaloux, ce qui énervait prodigieusement Chloé, et Jessica se montrait d'une méchanceté à peine voilé envers Chloé, ce qui irritait profondément Lex. Ils n'eurent besoin que d'un regard pour se comprendre et chacun entraîna son compagnon dans des directions opposées.
La tension était un peu redescendue, mais Chloé était toujours fâchée contre Tom, s'il y avait une chose que Chloé détestait par dessus tout, c'était les petits amis possessifs. C'est un des problèmes qu'il y avait eu entre elle et Lex. Elle n'appartenait à personne d'autre qu'à elle-même et Tom ferait mieux de s'en rendre compte rapidement s'il souhaite que les choses aillent plus loin avec Chloé.
- Je peux savoir ce qu'il t'a prit d'être aussi désagréable ?
- Il te draguait ouvertement ! Devant sa petite amie en plus !
- Il ne me draguait pas, Lex et moi sommes de vieilles connaissances, il essayait juste de se montrer cordial. Et puis quand bien même, tu n'avais pas à réagir de la sorte.
- Et il aurait fallu que je fasse quoi ?
- Que tu laisses couler. Qu'est-ce que ça peut bien te faire qu'il me fasse des avances, je n'y ai pas répondu, c'est ce qui importe, non ?
Pour toute réponse, Tom se contenta de grogner. Le reste de la soirée promettait d'être gaie.

La soirée ne s'était pas trop mal terminée, mais Chloé avait été clairement refroidie par l'attitude de Tom et un quelconque avenir en sa compagnie était fortement compromis. Elle attendait dans le hall de l'hôtel, où avait eu lieu le gala, que Tom revienne avec leurs manteaux, lorsqu'elle avait assistée à une scène des plus étranges. Lex et Jessica se dirigeaient vers les ascenseurs, jusque là rien de spécial, Lex avait probablement loué une chambre à l'étage pour activités nocturnes, mais ils étaient accompagné d'un homme que Chloé ne connaissait pas et celui-ci semblait soutenir un Lex quelque peu chancelant. Étrange, Lex n'était pas le genre de personne à s'enivrer en public, en privé ça lui était plusieurs fois de se mettre dans des états approchant le coma éthylique, mais en public, il veillait toujours à garder une certaine contenance. Ses antennes de journalistes s'étaient immédiatement dressées, il y avait quelque chose de bizarre dans cette histoire, ça ne faisait aucun doute. Chloé décida donc de les suivre et tant pis pour Tom.
De plus en plus louche, ils ne semblaient pas se diriger vers les chambres, mais vers la chapelle de l'hôtel. La chapelle ? Mais qu'est-ce qu'ils pouvaient bien aller faire dans une chapelle à presque minuit ? Oh non ! Cette pétasse rousse n'était pas en train de faire ce que Chloé croyait qu'elle était en train de faire ? Elle n'allait quand même pas essayer d'épouser Lex alors que celui-ci était à moitié dans les vapes ? Aucun prêtre digne de ce nom n'oserait procéder à une union dans ces conditions. À moins que Jessica n'ait tout prévu. Chloé se faufila à leur suite dans la chapelle et constata qu'en effet, Jessica avait tout prévu. La garce ! Que faire, que faire ? Si elle sortait maintenant de sa cachette, Chloé ignorait ce qu'il se passerait, à trois contre un, ses chances étaient minces. Elle pouvait partir discrètement chercher de l'aide ou même Tom, mais reviendrait-elle à temps ? Elle ne pouvait décemment pas laisser cette pouffiasse épouser Lex sans son consentement. Puis elle eut un éclair de génie, pourquoi n'y avait-elle pas pensé de suite ?
Un texto et dix minutes plus tard, les trois escrocs étaient maîtrisés. Comme toujours dans ce genre de situation, Clark c'était montré d'une efficacité redoutable.
- Merci pour tout Clark.
Clark désigna Lex d'un coup de menton.
- Et pour lui, on fait quoi ?
- Je suis à peu près sûre qu'il a réservé une chambre dans l'hôtel, on va l'y monter si tu veux bien.
Chloé fouilla les poches de Lex pour, effectivement, y trouver sa clé, ainsi que son portable, dans lequel se trouvait le numéro de Toby, le médecin spécial situation louche de Lex.

Oh Seigneur ! Il avait un de ces mal de crâne. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu une telle gueule de bois. Une seconde, ça n'était pas les quelques gouttes de champagne qu'il avait bu au gala qui avait pu lui donner une cuite pareille. Il tenta d'ouvrir les yeux.
- Lex ?
Il sentit une main lui caresser le front avec une grande douceur. Jessica ? Nan, Jessica était incapable d'une telle douceur. Il essaya à nouveau d'ouvrir les yeux. L'endroit était plongé dans la pénombre, mais il put tout de même entrevoir le visage concerné de Chloé, penchée au dessus de lui.
- Chloé ?
- Chut, repose toi, tu as encore besoin de dormir pour éliminer la drogue de ton organisme.
Drogue ? Quelle drogue ?
- Qu'est-ce q…
- Chut. Je t'expliquerai à ton réveil, tu as encore besoin de récupérer. Tu peux dormir tranquille, tu es en sécurité maintenant.
Lex aurait voulu protester mais la fatigue prenait le dessus, alors il se laissa aller à la douceur des doigts de Chloé sur sa peau.

Elle avait peuplé ses rêves, des rêves étranges, probablement inspiré par la drogue qu'il avait dans le sang et elle était toujours là quand il se réveilla.
- Salut la Belle au Bois Dormant !
Son mal de tête s'était un peu dissipé, mais il ne comprenait toujours pas ce qui avait bien pu se passer.
- Chloé ?
- Oui, c'est moi. Ça va ? Tu te sens un peu mieux ?
- Oui, oui, mais...
- Tu veux manger ou boire quelque chose ?
- Chloé ! Dis-moi ce que je fais ici et ce qu'il s'est passé.
Visiblement un peu nerveuse, elle s'assit au bord du lit et lui raconta toute l'histoire.
- La garce ! Franchement, jamais je ne l'aurais cru capable d'une telle chose. Jessica n'était pas la personne la plus avenante ou la plus désintéressée du monde, mais je n'aurais jamais imaginé qu'elle puisse en arriver à une telle extrémité.
- Je sais les gens montre parfois un visage des plus étranges.
- Au fait, Tom n'est pas avec toi ?
Oups, le ton de sa voix était plus acerbe qu'il ne l'aurait voulu.
- Nope, c'est un abrutit fini.
- Que c'est-il passé ?
- Il n'a pas apprécié que je veuille rester au près de toi. Il a même failli se battre avec Toby. Il est d'une jalousie, un cauchemar. C'était juste notre deuxième rendez-vous et il agissait comme si on était marié depuis vingt ans. Rha, je hais les hommes possessifs, ça m'énerve !
- Comment ça, il a faillit se battre avec Toby ?
- Ce crétin trouvait que Toby me regardait avec un peu trop d'insistance.
- Ça n'était pas tout à fait le sens de ma question. Qu'est-ce que Toby faisait là ?
- Tu étais dans les vapes en raison de la drogue que Jessica t'avait fait ingurgiter, qui voulais-tu que j'appelle ?
- Quel type de drogue j'ai avalé ?
- Tu vas rire, c'était du GHB.
- Tu trouves ça drôle ?
- L'ironie de la situation me fait sourire, disons.
- Moi pas.
- Tu as toujours détesté te sentir en position de faiblesse, seulement tu n'es qu'un homme et il faut parfois accepter l'aide d'autrui.
Il grogna.
- Lex, je sais que tu te sens humilié, crois-moi, je sais. Mais malheureusement tu n'aurais rien pu faire. Toi au moins, elle voulait juste t'épouser et pas te faire Dieu seul sait quoi.
- Chloé, je...
- Ne t'avise pas de t'excuser.
Lex se rallongea.
- Je me sens si fatigué.
- Je sais, ce sont les effets du GHB. Tu veux te rendormir ou tu préfères manger quelque chose avant ?
- Je crois que je vais essayer de manger avant.
- Qu'est-ce que tu veux ?
- Peu importe, un truc qui tienne un peu au ventre. Je vais prendre une douche en attendant.
- Tu es sûr que ça va aller ?
- Chloé, je suis peut-être un peu diminué à cause de la drogue, mais je suis encore capable de prendre une douche tout seul.
- Très bien, mais si ça ne va pas, cris !
Lex leva les yeux au ciel et se dirigea vers la salle de bain. Chloé prit alors le téléphone est commanda de quoi manger au room-service, elle fit dans le basique et comme elle se souvenait assez bien des goûts de Lex, elle était à peu près sûr que ça lui conviendrait.
Lorsque Lex ressortit de la salle de bain, il portait juste un pantalon.
- Le repas arrive.
Il s'affala dans un fauteuil.
- Merci.
Ils mangèrent en silence, Lex sentit à nouveau la fatigue le gagner. Avant la fin du repas, il avait piqué du nez dans son fauteuil. Chloé eut un sourire attendri lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'était endormi dans son fauteuil. Elle le regarda un instant, avant de se demander s'il ne serait pas mieux dans son lit. Seulement elle n'avait pas envie de le réveiller, il avait besoin de récupérer et il lui était totalement impossible de le porter jusqu'au lit. Alors elle l'installa aussi confortablement que possible dans le fauteuil et l'enveloppa dans une couverture.

Lex ré-émergea de son sommeil deux heures plus tard et il se sentait nettement mieux, toujours fatigué, mais nettement mieux. Chloé était toujours là, visiblement plongée dans un livre dont il ne pouvait pas voir la couverture.
- Tu es toujours là.
- Ben oui. Je n'allais pas t'abandonner alors que tu es dans les choux.
- Ça va mieux, tu aurais pu partir.
- Nope. Tu es resté avec moi jusqu'à ce que je me sente parfaitement bien, je ferais de même.
- Chloé c'...
- Et n'essaye pas de me dire que c'était différent parce que ça ne l'était pas, compris ?
Ils se défièrent du regard un instant et Lex céda. Elle avait raison, la seule différence qu'il y avait c'est qu'il était un homme et elle une femme et s'il y avait une chose que Chloé détestait, c'est que l'on dise que ça faisait une différence.
- Tu as raison.
- Alors tu vas devoir supporter ma présence un peu plus longtemps.
Il lui sourit.
- Je crois que je devrais réussir à surmonter ça.
Ils passèrent la fin de l'après-midi et le début de la soirée à regarder des vieux films, ils firent juste une pause pour commander deux plateaux-repas qu'ils mangèrent devant la télévision.
Lex devait avouer qu'il appréciait ses instants passés au côté de Chloé. C'était peut-être pour ça qu'il n'avait pas tellement insisté pour qu'elle rentre, il voulait en profiter le plus longtemps possible. Elle lui manquait terriblement.

- Lex ? Lex ?
Lex ouvrit les yeux. Il ne s'était même pas aperçu qu'il les avait fermés.
- Quoi ?
- Tu devrais aller te coucher. Tu vas avoir mal partout si tu dors là.
Elle l'aida à se relever et le conduisit jusqu'à la chambre de la suite. Mais lorsqu'elle s'apprêta à repartir pour regagner le salon, Lex l'arrêta en l'attrapant par le bras.
- Reste. S'il te plaît.
Leurs regards se croisèrent et elle n'eut pas le courage de lui dire non. Ils se dévêtirent en silence et se glissèrent dans les draps. Immédiatement, Lex attira Chloé dans ses bras, qui se lova contre lui. Ils n'auraient pas du faire ça, l'un comme l'autre, ils le savaient, mais c'était plus fort qu'eux.

Il la regardait dormir. Il avait toujours aimé la regarder dormir. Elle avait quelque chose d'angélique dans son sommeil. Elle commença à s'agiter, elle était sur le point de se réveiller.
- Mmmmm ! 'Jour ! T'es déjà réveillé ?
- Il y a juste quelques minutes.
- Bien dormi ?
- Quelques rêves étranges, mais dans l'ensemble, j'ai plutôt bien dormi. Toi ?
- Ça allait.
Il était toujours penché au-dessus d'elle. Combien de fois s'était-il réveillé à ses côtés ? Ces jours-là, jamais il ne quittait de lit sans l'embrasser avant, baisers qui dégénérait en sexe une fois sur deux. Il ne put résister bien longtemps, il se pencha un peu plus sur elle et déposa un baiser sur ses lèvres. Après que Chloé eut laissé échapper une exclamation de surprise, Lex en profita pour approfondir le baiser. Chloé se remit rapidement de sa surprise et passa ses bras autour du cou de Lex pour approfondir encore le baiser. Elle en avait rêvé toute la nuit, ses lèvres, ses mains, il n'existait rien de comparable dans ce monde.
Le baiser était langoureux, ils prenaient leur temps pour se redécouvrir. Leurs langues s'enchevêtraient dans une danse sensuelle, leurs mains n'étaient plus que caresses. Ils se laissèrent aller dans cette bulle de douceur pendant de longues minutes.
Bon les bisous c'était bien gentil, mais Chloé en avait assez, elle en voulait plus. D'un mouvement vif, elle fit basculer Lex sur le dos et retrouva en position de force. Lex ne s'y attendait pas, ce qui avait facilité la manœuvre. Pas que durant leur relation, Chloé se soit montrée particulièrement passive sexuellement, mais elle avait toujours été plus soumise que dominatrice, alors cette envie de rendre le dessus était un peu surprenante, quoique pas désagréable, aussi Lex la laissa faire.
Une fois à cheval au-dessus de lui, elle ôta la chemise qu'elle avait empruntée à Lex pour dormir, dévoilant sa poitrine nue. Elle était simplement sublime, fière et triomphante. Lex ne l'avait jamais vu comme ça, il était littéralement subjugué. Il fit remonter ses mains de chaque côté de son torse, avant de prendre un sein dans chaque main. Il fit jouer ses doigts ses tétons qui se dressèrent instantanément. Chloé rejeta sa tête en arrière et poussa un gémissement. Lex agrippa son bassin, elle devait cesser de frotter son bassin contre le sien ou il risquait de perdre le contrôle.
- Chloé !
Elle s'écarta de lui afin de se déshabiller et alors qu'elle se penchait vers la table de nuit pour s'emparer d'un préservatif, Lex en profita pour se dévêtir lui aussi. Elle l'obligea à se rallonger d'une pression de la paume sur son torse, puis elle prit son pénis dans sa main pour le caresser un instant avant de dérouler le préservatif. Elle se positionna ensuite au dessus de lui pour s'empaler sur son sexe en érection. En position de force, Chloé imposa son rythme. Rapidement, elle sentit le plaisir grandir au creux de son ventre, jusqu'à l'orgasme, tellement puissance qu'elle entraîna Lex avec elle.
Elle retomba sur son torse, épuisée. Puisant dans ses dernières forces, Lex la fit rouler sur le côté, afin de pouvoir prendre soin du préservatif. Il se dirigea vers la salle de bain où il en profita pour se passer un peu d'eau sur le visage.
Lorsqu'il revint dans la chambre, il observa un instant Chloé étendue sur le lit. Elle avait l'air heureuse et détendue, ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu comme ça. Il se sentait comme un papillon attiré par la lueur d'une bougie, il la voulait encore à ses côtés, au risque de se brûler encore les ailes.
- Lex ?
- Oui ?
- Ça va ?
- Oui, pourquoi ?
- Tu as l'air ailleurs.
- Je pensais à nous.
- Comment ça ?
- J'ai envie de recommencer.
- Recommencer quoi ?
- Nous.
- Lex, on a déjà essayé et ça a été un échec cuisant.
- Je sais. Mais, notre discussion de la dernière fois nous à permis de comprendre pourquoi, et nous sommes capables d'apprendre de nos erreurs et de faire que ça fonctionne. Je t'aime Chloé, je n'ai jamais cessé de t'aimer et je veux vraiment tout faire pour que tu puisses être heureuse.
- Lex, je... Je ne sais pas.
Elle était perdue, elle avait envie de lui dire oui, tout de suite, de fondre dans ses bras et de se laisser aller. Mais quelque chose l'en empêchait, elle avait trop souffert la première fois.
- Chloé je ne te demande pas de me répondre tout de suite, mais j'aimerai vraiment que tu y réfléchisses.
Elle plongea ses yeux dans les siens, il était sincère, elle en était convaincue.
- Je te promets d'y réfléchir.
Il posa ses lèvres sur les siennes.
- Merci.

A suivre !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Sixpence
Pigiste
avatar

Messages : 634
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 29
Localisation : Rennes (pour le moment)

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mar 7 Sep 2010 - 21:58

Très sympa cette suite ! En effet c'est un bon parallèle à la première partie mais dans des circonstances différentes et les rôles sont inversés donc non rassure toi, il n'y a pas d'impression de déjà vu, pas vraiment.
Citation :
- Chloé c'...
- Et n'essaye pas de me dire que c'était différent parce que ça ne l'était pas, compris ?
Ils se défièrent du regard un instant et Lex céda. Elle avait raison, la seule différence qu'il y avait c'est qu'il était un homme et elle une femme et s'il y avait une chose que Chloé détestait, c'est que l'on dise que ça faisait une différence.
C'était le passage clé de cette partie je pense, enfin personnellement, sans compter la fin évidemment.

Me demande si ça finira par fonctionner eux deux.
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://six17.webs.com/
Chlo
Reporter
avatar

Messages : 3501
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 29
Localisation : Dans la cuisine!

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mer 15 Sep 2010 - 14:14

c'est hyper intéressant cette suite. Tout en finesse des sentiments. Je ne crois pas qu'on puisse parler de déjà vu, c'est plutot une prolongation de situation, et c'est très bien donc pas d'inquiétude. C'est assez drole de voir cette manière d'amener les choses Smile Vivement la suite. Comme six, je suis un peu septique pour la suite. Réussira, réussira pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Mer 18 Jan 2012 - 16:37

oh une suite srp j espere que tous les deux ca va marcher
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Sam 21 Jan 2012 - 17:02

La suite, je veux que Lex et Chloé se remette ensemble et plus si affinité.

Love Love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 23 Jan 2012 - 19:39

Enorme, ça fesait bien longtemps que je n'avais pas devorer une fic comme ça Smile

L'un qui prend soin de l'autre Smile que c'est mignon..


Vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Lun 23 Jan 2012 - 19:46

Bird

Alors comment dire, cette fic est plus ou moins en pause en ce moment. Ça veut pas dire que je ne la finirais pas, mais je me suis plus concentrée sur d'autres fics dernièrement.

En tout cas, merci pour vos feeds, ça me fait très plaisir.

Et je me remets à la suite dès que possible !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
quidam2
Assistant de Chloé
avatar

Messages : 329
Date d'inscription : 22/07/2010
Age : 31

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Jeu 26 Jan 2012 - 1:02

tant qu'il y a une suite prend tout ton temps mais plus tu tarde et plus nous pouons imaginez des scenario affreux afin que tu parle !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Alexiel
Chroniqueur
avatar

Messages : 2330
Date d'inscription : 24/05/2010
Age : 35

MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   Jeu 26 Jan 2012 - 1:03

Fear Même pas peur !

_________________

« Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister »Gilles Deleuze
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scarletandfree.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Smallville] [M] Et après !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Smallville] [M] Et après !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Smallville] [M] Mon cœur, mon amour
» [AIDE] Configurer son HTC HD2 avec SFR après flashage ....
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après
» après moult essais, CR ne trouve pas les repères
» Réapparition mystérieuse 20 ans après le naufrage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shivers : le forum du chlex :: Fanfics :: Fanfics en hiatus-
Sauter vers: